Le guide-âne du webmestre
Langages

logo guide-âne du webmestre

2 pages

Anne Bedel
avec les conseils de Jean-Luc Stefanini

maj 2-6-2000

Cette page est loin d'être exhaustive. Elle brosse un simple panorama des langages web les plus répandus.
Je remercie Laurent Rieuneau ,Eric Loorius et Laurent Derrien  pour leur mels  que vous pouvez lire en cliquant sur chaque nom, et que j'essaie de reprendre (intelligemment ?) dans ce tableau - Anne Bedel

Définition

Pour quoi faire?

Ou écrit-on ce langage?

Sur quelles plate-formes et quels navigateurs tourne-t-il? (côté client)

Avantages

Inconvénients

HTML Hypertext markup language. Ce n'est pas un langage de programmation.
Permet de diffuser sur le web de l'information statique, ou générée  à la volée (coté serveur) à partir de données dynamiques    Le navigateur interprète le code sans se soucier de la plate-forme. Facile à apprendre par soi-même plusieurs versions et plusieurs normes, plus les fantaisies des fabricants de navigateurs (tag propriétaires, non-respect des normes)
-pages statiques (de moins en moins vrai avec le HTML4 et DHTML)
Java SUN Microsystem
historique java
Un programme Java d'animation de page web, s'appelle une mini-application (applet).
usage : très varié (et pas seulement les animations : il y a des applets scientifiques) : un exemple graphique ébouriffant http://www.soda.co.uk/soda/constructor/index.htm
Permet de  créer aussi des applications autonomes
Les applets sont dans la page HTML (toute plate-forme disposant d'une machine virtuelle java).   sa portabilité -le texte contenu dans les applets n'est pas indexé par les moteurs de recherche,
on ne peut imprimer le contenu d'une applet qui s'exécute dans un navigateur Web.
inconvénients (des applets) : plusieurs normes, plus ou moins bien respectées (MS); chargement supplémentaire, performances moyennes (mais voir
http://www.caucho.com/articles/benchmark.html pour les servlets), développement relativement complexe (+compilation), fonctionnalités limitées
Javascript JavaScript est né en 1995, après s'être appelé LiveScript de Netscape.
JavaScript repose sur la syntaxe Java, mais allègée et simplifiée.
L'association des fabricants d'ordinateurs européens (ECMA) et l'ISO ont adopté comme norme ECMASCRIPT, basé sur JavaScript,
langage de scripts exécutable sur la machine de l'utilisateur et non sur le serveur qui héberge les pages.
N'émettant et ne recevant pas de données, il gagne en rapidité.
Il reconnaît les demandes de l'utilisateur, tel qu'un clic de souris ou le passage de la souris au-dessus d'un lien (roll-over).
Les scripts sont intégrés dans la page HTML Il tourne sur la plupart des plate-formes, et est lu par la plupart des navigateurs, depuis Netscape Navigator 2.0 et Microsoft Internet Explorer 3.0 Facile à apprendre.
Permet d'ajouter des aspects dynamiques aux pages, d'améliorer la partie "présentation", et de limiter les échanges avec le serveur
Possibilités limitées, normes différentes, implémentations variables, disponibilité au gré de l'utilisateur (?je ne comprends pas)
Perl Practical Extraction and Report Language écrit par Larry Wall.
Perl est le langage le plus adapté pour mettre en place les procédures CGI (Gateway Common Interface) pour traiter les données issues d'un formulaire HTML . Permet de définir des actions et d'interagir sur des données.
définition - pour en savoir plus
-gestion de plusieurs fichiers en même temps, pour générer, mettre à jour, analyser des fichiers HTML (notamment pour l'écriture de CGI)
-conversion de formats de fichiers
-manipulation de textes (recherche, substitution),
-manipulation de processus
Perl est indépendant de la page HTML  Toutes les plates-formes.
Tourne dans un système serveur.
  un minimum de formation est requis.
CGI est peu performant.
Ne peut pas:
-faire des interfaces interactives
-faire du calcul scientifique.
Moins adapté au commerce électronique que ASP ou PHP ? (non dit Laurent Rieuneau)
PHP Personal Home Page
sous LINUX.
Pour en savoir plus
Permet de construire des pages web dynamiques et interactives
Langage de programmation "coté serveur", permettant d'interfacer un serveur web  (Apache) à une base de données MySQL, ou des SGBD (Access..).
Disponible également en win32. Outils libres et gratuits.
langage de scripts exécutable sur le serveur qui héberge les pages et non pas sur la machine de l'utilisateur.
Les pages sont sur ce modèle:
www.site.fr/truc.php
UNIX, LINUX, windows 95, 98, 2000, NT et Macintosh.
Certains disent que c'est le meilleur. Son code est plus rapide à programmer et à exécuter que tous les autres.  De plus, un même script peut tourner sur différents serveurs et différents systèmes d'exploitation.
Support technique gratuit
 Apparemment aucun inconvénients.
ASP Active Serveur Page
sous MICROSOFT
Pour en savoir plus
Permet de construire des pages web dynamiques et interactives.
Langage de programmation "coté serveur", permettant d'interfacer un serveur web  (NT) à une base de données SQL
Les pages sont sur ce modèle:
www.site.fr/truc.asp
Windows NT Facile à apprendre  produit propriétaire MS
Flash MACROMEDIA.
Ce n'est pas un langage de programmation, mais un outil de création graphique.
Pour en savoir plus
permet de créer des animations et des interfaces de navigation pour le web l'animation est réalisée avec l'outil Flash, puis incorporée dans la page HTML grâce à cette balise  :
<EMBED src="truc.swf" type="application/futuresplash">

nécessite un plug-in, qui est intégré sur les dernières versions IE et Netscape. Cela ne marche pas sur les navigateurs <4.  Interactivité
un minimum de formation est requis. Plus simple à comprendre pour une personne ayant des connaissances en matière d'animation et de conception d'animation.
On ne peut pas imprimer l'animation, mais une image si le concepteur a prévu cette alternative.

http://www.admiroutes.asso.fr/webmestre/langage.htm
ouvert le 10-05-2000
©droits de diffusion