Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 175
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubrique

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 

Actualités pour Novembre 2016

Pourquoi Hawking ment-il?
Jean-Paul Baquiast 20/11/2015

Selon Les Echos: "D’après l'astrophysicien Stephen Hawking, participant à une conférence à l'Oxford Union, les jours de l'humanité sont comptés. A moins que l'exploration spatiale ne nous permette d’emménager sur une nouvelle planète".

Je m'étonne qu'un astrophysicien puisse dire de telles stupidités. Il n'y a dans le système solaire que Mars qui soit éventuellement habitable. Si les hommes y envoient au mieux quelques centaines d'individus, cela ne sauvera pas l'humanité. Elle comptera bientôt 10 milliards d'humains

Quant à la plus proche étoile, alpha centauri, éventuellement dotée de planètes habitables, elle est à 4,37 années lumières, soit 4 x 10 000 milliards de kilomètres, soit combien d'années de voyage interplanétaire avec les fusées actuelles, dont la vitesse maximum au décollage est d'environ 70 km/s. Le projet Breakthrough Starshot, d'ailleurs très contesté, visant à l'observer de plus près, ne mettra en oeuvre que de micro-satellites

Les exoplanètes découvertes récemment sont encore plus éloignées.

En conséquence de quoi, si l'humanité ne peut pas réguler son taux de natalité, ni réduire ses consommations - comme très probable aujourd'hui - elle disparaitra effectivement, et bien avant 1000 ans. . C'est ce que je pronostique pour ma part, ainsi que beaucoup de futurologues très respectables.


Politiques scientifiques et élections
Jean-Paul Baquiast 18/11/2016

Lors de la dernière séance de confrontation entre les « candidats de la droite et du centre » organisée par France 2 et Europe 1 le 17/11, nous avons vainement attendu que les grandes questions de politique scientifique dont dépend l'avenir, non seulement de l'humanité et de l'Union européenne, mais de la France elle-même, soient évoquées.. Les animateurs ne l'ont pas fait. Pourtant, en tant que journalistes censés être bien informés, ils ne pouvaient pas les ignorer. Les candidats ne l'ont pas fait non plus. Faut-il impliquer ceci à la volonté de rester proche de l'électorat, ou à leur ignorance concernant ces questions, au delà d'une connaissance très superficielle, ne leur permettant pas d'avoir de propositions sérieuses à faire.

La première hypothèse est la plus probable. Le suffrage universel, entre beaucoup de qualités, présente le défaut de donner un rôle politique certes faible mais non négligeable à des électeurs très mal informés de questions dépassant celles des effectifs de fonctionnaires ou des frontières souhaitables entre les régions. Si une majorité d'entre eux n'est pas sensibilisée à ces grandes questions, ils ne feront pas pression sur les candidats ou le moment venu sur le chef d'Etat élu pour qu'il s'en saisisse lui-même. Dans ces conditions, la France restera incapable de jouer un rôle sérieux face à des pays concurrents qui eux, mettent la réponse à ces questions de politique scientifique à une place essentielle dans leurs décisions politiques - sans mentionner les budgets correspondants.

L'hypothèse cependant d'une ignorance des hommes politiques de droite ou de gauche, n'est pas à exclure. En ce cas, la France serait mal partie. Elle verrait se dégrader rapidement les quelques atouts comparatifs que d'importants programmes de recherche et d'investissement dans ces domaines lui avaient permis d'acquérir les décennies précédentes.

A titre de simple exemple, il faudrait se demander qui des responsables politiques réunis sur le plateau de France 2 connaissait le programme d'accélérateur de particules Spiral2 et ses enjeux, lequel vient d'être inauguré à Caen (voir http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2016/175/actualite.htm#actu2). Face à cette ignorance massive, d'ailleurs très répandue également dans les autres pays européens, comment pourra-t-on sur ce continent répondre à la politique de la Chine, sans mentionner celles de la Russie et les Etats-Unis, même sous Donald Trump, visant à se donner une suprématie mondiale sur des questions dont dépendra l'avenir de nos civilisations.


Le nouvel accélérateur de particules Spiral2
Jean-Paul Baquiast 17/11/2016

Spiral2 signifie « Système de production d'Ions Radioactifs en Ligne de 2ème génération » Il vient d'être inauguré officiellement au sein du Grand Accélérateur National d'Ions Lourds — GANIL.

Spiral2 doublera les capacités expérimentales de la France en matière de physique nucléaire. Il est essentiel d'étudier les noyaux des atomes puisqu'ils contiennent pratiquement toute la masse dont ceux-ci sont faits. Spiral2 permettra d'explorer plus avant le coeur même de la matière ordinaire – c'est-à-dire non quantique.

Il produira de grandes quantités de particules dites « exotiques » qui n'existent pas à l'état naturel sur Terre. Grâce à Spiral 2 de nouvelles recherches en physique nucléaire et en astrophysique pourront être entreprises par les chercheurs, dans un domaine où la France joue un rôle essentiel. Des applications pluridisciplinaires en matière de santé (notamment radiothérapie), de filtration, d'électronique, de fission et fusion nucléaire, d'industries aérospatiale pourront aussi y être menées. Il entrera en service en 2017, c'est-à-dire très rapidement.

GANIL est géré conjointement par le CNRS et le CEA. Le centre, situé à Caen, attire plus de 700 chercheurs de toujs pays. Le coût de Spiral2 a été d'approximativement 140 millions d'euros ..autrement dit unu somme infime au regard des très nombreuises retombées scientifiques fondamentales et expérimentales qui en résulteront dans un domaine essentiel.

Références

* http://www.ganil-spiral2.eu/
* http://www.ganil-spiral2.eu/


Science politique. Alexandre Douguine
Jean-Paul Baquiast 17/11/2016


On connait mal en France, et tout au moins dans nos milieux trop orientés sur l'américanisme, pour l'encenser ou le combattre, l'idéologue politico-mystique russe Alexandre Douguine.

Il s'agit d'un des fondateurs du concept d'Eurasie, très apprécié semble-t-il par Vladimior Poutine. L'article Wikipedia le concernant en dit beaucoup, et fournit de nombreuses références sur cette tendance qui peut devenir majoritaire.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Douguine

Il y a là un mouvement d'esprit très important en Russie. Il trouvera de nombreuses affinités en Chine et dans l'organisation de Coopération de Shanghai - même si ces affinités n'exclueront pas la compétition, notamment avec la Chine.

Ceux qui en France encouragent le rapprochement avec la Russie, devraient l'étudier en profondeur. En quoi sera-t-il compatible avec ce que l'on nomme encore en France les valeurs républicaines et laïques? Nous pensons ici que ces compatibilités seront possibles et souhaitables. Encore faudrait-il ne pas laisser à Alain Soral et Marion Maréchal Le Pen le soin de les définir.

Concernant les relations futures possibles entre l'Eurasie et l'Amérique de Donald Trump, très dominée par le mysticisme évangélique, la coopération sera semble-t-il beaucoup plus facile.