Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 153
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubrique

s)
Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 

Actualités

 

Les Google Glass retirées provisoirement de la vente
Jean-Paul Baquiast 22/01/2015

Nous avons plusieurs fois exprimé notre point de vue sur les Google glass. Il s'agit d'un projet dangereux à de nombreux égards, surtout si c'est Google qui définit et impose seul ses spécifications et ses modalités d'usage. Il s'inscrit dans la politique générale de cette firme (soutenue par la NSA, c'est-à-dire l'espionnage américain) visant à définir un profil détaillé de chacun, afin d'en tirer des informations dites personnelles permettant de cibler les individus, commercialement et politiquement.

Or il se trouve que, pour des raisons diverses (lacunes technique, prix trop élevé, rejet des utilisateurs face à un objet encombrant et créant la suspicion), Google en a provisoirement suspendu la commercialisation.

Mais il ne faut pas se faire d'illusion. D'une part l'objet, dans certains usages professionnels, pourra continuer à s'imposer, par exemple en chirurgie ou en recherche documentaire. D'autre part et surtout, la tendance de long terme, qui ne s'arrêtera pas, joue en sa faveur, et en la faveur de Google. Celui-ci entend se donner de quasi-monopoles dans le développement detels produits faisant un large appel à l'Intelligence Artificielle. Les appendices portables ou implantables seront de plus en plus utilisés par les humains, dans tous les domaines de leurs perceptions sensorielles et de leurs actions motrices. Ils s'interconnecteront de plus en plus avec les objets dits intelligents dont notre monde est en train de se remplir.

Or face à cette invasion, que l'on pourrait qualifier d'amorce de marche vers le post-humain, aucune autorité régulatrice publique ou sociétale ne pourra s'imposer face à Google et à ses semblables. Ceux-ci domineront de plus en plus le monde. Ils visent notamment à produire d'une part des corps sans cesse augmentés, d'autre part un cerveau global dont ils seront les maîtres.

Derrière Google se retrouvent nécessairement les représentants de l'oligarchie économique et politique, possédant 90% des ressources et richesses mondiales et s'intitulant les Maîtres du Monde. On peut croiser certains d'entre eux. périodiquement à Davos. Sous une apparence très convenable.

Pour en savoir plus

* Wikipedia Google Glass http://fr.wikipedia.org/wiki/Google_Glass
* Voir Google https://plus.google.com/+GoogleGlass/posts/9uiwXY42tvc
* Article de NewScientist http://www.newscientist.com/article/dn26823-ok-glass-wearables-march-on-despite-googles-setback.html#.VMDSaC4RlEN


Le Sukhoï contre ou avec le Rafale
Jean-Paul Baquiast
20/91/2015

Dans un article récent, le site Dedefensa a rapporté des informations inquiétantes concernant l'avenir du contrat Rafale. Ceci pourrait être du au refus indien de se lier avec un pays trop docile aux injonctions américaines, comme l'a montré l'affaire du Rafale. Ceci tiendrait aussi au nouveau dynamisme de l'industrie russe de l'armement.

Cependant le gouvernement français pourrait peut être suggérer un compromis
En rêvant un peu (beaucoup) nous pourrions suggérer que la France (Dassault) et la Russie (Sukhoï Cie) pourraient s'entendre pour proposer à l'Inde un marché 50/50, avec d'un côté des Rafales et de l'autre des Sukhoï SU 30 MK ou équivalents (image). Cette offre conjointe se traduirait dans l'immédiat par une coopération pour assurer la cohérence de la flotte, et plus tard par des rapprochements industriels et de recherche conjoints. Chacun des deux partenaires, au plan industriel et de la recherche y aurait intérêt

Dassault ne sera sans doute pas d'accord. Mais lui ou le gouvernement français devraient se persuader que compte tenu des blocages américains chez les acheteurs potentiels de Rafale, il n'en vendra pas un seul exemplaire sans un partenariat avec la Russie, notamment dans la perspective des pays du Brics.

Mais Dassault se satisfait peut-être des commandes françaises, assurant un minimum d'activité. Ces commandes n'iront pourtant qu'en diminuant.


Cyberguerre 20/01/2015

Ceux qui s'intéressent à la Cyber-guerre, devenue réalité indéniable, trouveront sur le site référencé ci-dessous un grand nombre d'informations et d'opinions actualisées
Il s'agit d'une publication de Cyberland.centerblog, à qui nous empruntons quelques fois des articles
http://cyberland.centerblog.net/178-veille-cyber-du-19-janvier-2015


Espoir autour d"un possible vaccin contre le virus Ebola
Jean-Paul Baquiast 03/01/2015

Le Centre clinique des National Institutes of Health (NIH) à Bethesda, aux États-Unis rapporte que que 20 volontaires âgés de 18 à 50 ans ayant reçu une dose intramusculaire d'un vaccin expérimental contre le virus Ebola se portent bien. On lira ci-dessous lle compte-rendu préliminaire de l'essai clinique signé par une trentaine de chercheurs dans le New England Journal of Medicine.

Codéveloppé par le Centre de recherche sur le vaccin (VRC) de l'Institut national de l'allergie et des maladies infectieuses (NIAID), aux États-Unis, et le groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK), le vaccin expérimental a été inoculé à deux doses distinctes ; la moitié des personnes recevant une dose plus forte que le reste du groupe. Le vaccin ne peut en rien contaminer les volontaires avec le virus Ebola : il ne contient que des segments de matériel génétique de deux espèces, Ebola Soudan et Ebola Zaïre, insérés dans un vecteur viral qui peut provoquer un rhume chez les chimpanzés, mais est inoffensif chez l'Homme.

Il a été constaté en décembre dernier que ce virus hybride a généré une réponse immunitaire pouvant protéger les sujets contre une contamination par le virus Ebola lui-même. Après quelques semaines, des contrôles sanguins sur chaque groupe de dix volontaires montrent des résultats encourageants. Tous ont en effet produit des anticorps reconnus comme pouvant détecter et neutraliser le virus Ebola. Le groupe à plus forte dose de vaccin en a produit davantage que l'autre.

Si ces premiers résultats sont vérifiés, et compte tenu de la nécessité de procéder à des essais complémentaires, la production de vaccin en doses suffisamment massive ne pourra pas être espérée avant 1 an.

Il faut saluer le courage de ces volontaires, qui ont fait entièrement confiance aux développeurs du vaccin.

Source

* The New England Journal of Medicine. Chimpanzee Adenovirus Vector Ebola Vaccine — Preliminary Report