Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 118
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubriques)

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 

Editorial.
"Indignados", que faire de votre (notre) indignation ?
par Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin - 29/05/2011

Armés de la connaissance scientifique qu'ils ont commencé à accumuler depuis le début de l'ère des Lumières (Enlightment), les humains sont devenus des "constructeurs universels" : c'est ce que nous explique David Deutsch dans son dernier, remarquable, ouvrage (1).
Les humains sont d'ailleurs les seules entités de ce type que l'on puisse identifier dans le système solaire et peut-être aussi dans la galaxie, sinon dans l'univers. David Deutsch entend par là que ces entités nouvelles, que nous qualifierions pour notre part, dans le vocabulaire que nous utilisons, de "systèmes anthropotechnologiques", seraient capables d'étendre sans limites (à l'infini) et dans un premier temps sans doute sur d'autres planètes, les capacités transformatrices et constructrices de notre société scientifique.
Le défi intellectuel qu'affronte David Deutsch est élevé. Nous verrons qu'il y répond fort bien et de façon extrêmement convaincante, c'est-à-dire intellectuellement "contagieuse". Si bien d'ailleurs que ceux convaincus par cette hypothèse extraordinairement stimulante pensent immédiatement à vérifier sa pertinence. Les occasions n'en manquent pas.

Ainsi, on ne peut qu'y penser lorsque l'on entend les pouvoirs conservateurs expliquer que les jeunes, diplômés ou non, qui commencent à manifester par dizaines de milliers dans le monde entier, ne sont pas "utilisables" et doivent se satisfaire du statut de chômeur à vie.
Rappelons que ces jeunes manifestants ne veulent pas détruire les sociétés "développées" pour en revenir au désert. Simplement, ils s'indignent notamment que dans ces sociétés, dotées de toutes les ressources d'intelligence et d'invention, ils se voient interdire de jouer le rôle dont ils se sentent parfaitement capables : celui de "constructeurs universels" (ou polyvalents).

Indigné le 29 mai, place de la Bastille à ParisMême transportés dans un désert, avec les innombrables connaissances dont ils disposent et leur foi dans un monde plus juste, il est sûr que les indignés de la Puerta des Sol (mais aussi ceux de tous lieux, comme par exemple place de la Bastille à Paris [photo, 29 mai 2011] ou place du Capitoe à Toulouse, place Victor Hugo à Grenoble...) - seraient capables de survivre et sans doute aussi de reconstruire une société plus efficace. Ils sauraient aisément réinventer, même sans ressources immédiatement disponibles, l'équivalent des solutions vitales dont les forces sociales actuellement au pouvoir se réservent la jouissance.

Que l'on ne nous demande pas ici ce que pourraient être les solutions qu'ils inventeraient. Ce serait à ces indignés, armés, répétons-le, des innombrables connaissances qu'ils ont reçu en héritage de la société technoscientifique, de les imaginer puis de les construire. Ils ne manqueraient pas d'aide pour cela de la part de tous les détenteurs de connaissance certes dotés d'un minimum de statut mais qui se demandent si leur rôle social doit se limiter à favoriser le marketing de produits et services ne profitant qu'aux riches et aux puissants, quand il ne s'agit pas purement et simplement de technologies de sécurité-défense au service de ces derniers.

(1) "The Beginning of Infinity", Allen Lane, 2011. Nous présenterons prochainement en détail l'ouvrage de ce physicien et philosophe des sciences britannique.