Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 117
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion

 

logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubriques)

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

ACTUALIT
ÉS

mai- juin 2011

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 



Recherche sur l'embryon : le Sénat vote l'interdiction
Jean-Paul Baquiast 10/06/2011

Le conflit autour des Lois de bioéthique, et tout particulièrement autour de la recherche sur l'embryon et les cellules souches, s'est achevé hier au Sénat. À trois voix près, l'interdiction l'emporte. Il s'agit d'une immixion insupportable de l'Eglise catholique dans la société française, cautionnée par une majorité politique et un président de la République à la recherche désespérée de voix de droite. La laïcité n'est qu'un rêve. Qu'aurait-on dit si les autorités islamiques avaient soutenu un tel arbitraire.

C'en est fait de l’espoir des chercheurs français de voir enfin l'autorisation, déjà très encadrée, de la recherche sur l'embryon et les cellules souches embryonnaires acceptée en France. Le 9 juin, les sénateurs, pourtant favorables à cette évolution lors du premier vote en avril dernier, ont finalement décidé, en seconde lecture, de donner satisfaction aux homélies de Mgr Vingt-trois (image). Ils ont voté l'interdiction à 164 voix contre 161. En France, il est donc toujours interdit de faire de la recherche sur l'embryon, à moins d'obtenir une dérogation spéciale délivrée par l’Agence de Biomédecine.

Cette décision aura de graves répercussions sur la recherche, mais aussi sur l'industrie. Les laboratoires pharmaceutiques se tournent de plus en plus vers la biologie. Ils ont déjà décidé d'implanter leurs laboratoires de recherche et de développement dans d'autres pays. La France est la seule en Europe à se donner des restrictions aussi sévères et aussi partisanes sur la recherche embryonnaire.

Le rejet des cellules-souches produites à partie des cellules du sujet.

Au moment où cette décision partisane est imposée en France, le biologiste Yang Xu de l'Université de Californie vient de démontrer que les cellules souches dites iPS( induced pluripotent stem) produites à partir des cellules d'un patient donné auront beaucoup de risques d'être rejetées par le système immunitaire de ce patient. L'expérience a été faite sur les souris mais il n'y a pas de raisons pour qu'elle ne soit pas transposable aux humains (Nature, DOI: 10.1038/nature10135). Comme quoi la droite française et l'Eglise catholique qui la pousse à l'irresponsabilité devront revoir sans doute leurs copies.


Des centaines de nouveaux sites archéologiques égyptiens à excaver
Jean-Paul Baquiast 27/05/2011

Un relevé réalisé par satellite à 435 miles d'altitude a révélé l'existence de 1.000 tombes et 3.000 vestiges d'habitat et de temples non loin des pyramides actuelles. L'utilisation de caméras infra-rouge a permis de distinguer du sable environnant les structures en briques utilisées pour la construction,. Le tout est actuellement recouvert de sédiments éoliens et fluviaux.

De premières recherches ont confirmé la présence de ces sites. L'auteure de la découverte est l'égyptologue « spatiale » Sarah Parcak et une équipe de l'Université d'Alabama. Des années de travail attendent désormais les archéologues du terrain.

* Sarah Parcak http://en.wikipedia.org/wiki/Sarah_Parcak


Accord France Russie sur le Mistral
Jean-Paul Baquiast 26/05/2011

La France et la Russie sont parvenues à un accord définitif sur la fourniture à la marine russe de quatre porte-hélicoptères de type Mistral, ou BPC (bâtiment de projection et de commandement).

L'annonce en a été faite le 26 mai par les présidents français Nicolas Sarkozy et russe Dmitri Medvedev lors d'une rencontre en prélude au sommet du G8 qui s'est ouvert à Deauville.

"Nous avons trouvé un accord définitif s'agissant des deux BPC construits en France et deux BPC construits en Russie", a dit Nicolas Sarkozy lors d'une courte déclaration avec Dmitri Medvedev. "Les éléments de la signature et du contrat ont été réglés, la signature aura lieu dans les quinze jours". .

Dmitri Medvedev a confirmé la signature prochaine de l'accord, qu'il a qualifié de "très important pour les relations entre la Russie et la France".

Nous partageons entièrement cet avis. Il serait souhaitable que cet accord en prépare d'autres, dans les domaines stratégiques intéressant non seulement la France mais d'autres pays européens.


Fin de la protection de la forêt brésilienne

La direction politique brésilienne, après un vote favorable de la Chambre, a édicté une nouvelle loi qui “réforme” les lois anciennes de protection de la forêt amazonienne, dans un sens bien entendu “libéral” ; la loi doit encore être approuvée par le Sénat et par la présidente Dilma Rousseef, mais il semble que ces soutiens soient d’ores et déjà acquis.

Ce prolongement juridique va permettre une accélération considérable de la déforestation. Les environnementalistes considèrent cette décision comme catastrophique.

Pour en savoir plus
Article de The Independant


Nouveaux regards sur des galaxies proches

La Nasa vient de publier un choix (une "ménagerie" selon ses termes) d'images de galaxies observées par la mission WISE (Wide-field Infrared Survey Explorer mission). Il s'agit d'image en fausses couleurs exprimant la plus ou moins grande distance des astres observés au regard de l'observateur. Comme ce sont des galaxies proches, on peut admirer la grande variété des formes et la beauté artistique de celles-ci.

La mission vise à fournir dans les prochains mois des images semblables intéressant plus de 1000 galaxies. Rappelons que le nombre estimé de galaxies présentes dans l'univers observable serait de plusieurs centaines de milliards.

Pour en savoir plus
http://wise.ssl.berkeley.edu/gallery_menagerie.html


Vastes marchés potentiels pour les bombes à fragmentation
Jean-Paul Baquiast 25/05/2011

Un rapport que vient de publier l'ONG Cluster Munition Coalition confirme l'implication de nombreux organismes financiers et de grands Etats dans la fabrication et la vente de bombes à fragmentation. Ces uinitions avaient cependant fait l'objet de campagnes humanitaires destinées à prohiber non seulement leur usage mais leur production, compte-tenu d des dégâts collatéraux qu'elles entraînent parmi les populations civiles.

Les organismes impliqués sont en premier lieu les américains JP Morgan Chase et Goldman Sachs, rejoints par la Royal Bank of Scotland, la Deutsche Bank et la banque chinoise Changjiang Securities. Mais ils ne sont pas seuls. 166 établissements financiers publics et privés provenant de 15 pays participent à ce négoce. Le montant global des sommes investies a dépassé $39 milliards depuis mai 1968. Les investissements en cours dépassent $3 milliards.

Si un certain nombre d'Etats se sont engagés à ne pas utiliser eux-mêmes les munitions à fragmentation, ils ne se sont pas interdit de les produire et de les commercialiser. C'est le cas de l'Australie, la Grande Bretagne, le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Japon, la Suisse et la Hollande. Quant aux Etats-Unis et à la Russie, ils n'ont signé aucun engagement d'aucune sorte.

Les troupes de Kadhafi ont utilisé des bombes à fragmentation contre la ville rebelle de Misrata en avril dernier, fabriquées par la firme espagnole Instalaza.


L'eau douce, le bien le plus rare et le plus précieux
Jean-Paul Baquiast, Christophe Jacquemin 20/04/2011

Le livre de Laurence C. Smith, (The World in 2050», Dutton, 2010) auquel nous avons déja fait allusion (http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2011/117/atomebis.htm ) explique clairement que l'eau douce est déjà et sera de plus en plus un bien rare, d'autant plus menacé qu'il est indispensable à l'ensemble des acivités humaines. D'ores et déjà l'agriculture en épuise dangereusement les réserves. Le changement climatique les rendra de plus en plus insuffisantes. L'actuelle sécheresse printanière généralisée dans une partie de l'Europe ne peut que confirmer ce diagnostique.

La France pour une partie de son territoire dispose encore d'une situation hydrique relativement favorable. Il serait scandaleux de mettre cet avantage en péril pour le profit des intérêts gaziers et des consommations dispendieuses encouragées par ceux-ci.

Nous ne pouvons donc que nous indigner de voir publier des articles en faveur du gaz de schistes, comme le fait Les Echos. http://lecercle.lesechos.fr/node/34593?utm_source=lesbuzz&utm_medium=site L'article attaque avec des arguments indéfendables ceux qui se félicitent de voir remis en cause en France (pour combien de temps) les permis d'exploration de gaz de schistes. Qu'un journal se prétendant sérieux publie un tel texte montre bien les intérêts puissants qui ne s'avouent pas battus.

Ne nous faisons pas d'illusions, le combat de l'interdiction n'est pas encore gagné.

PS au 22/04. Rendu public jeudi 21 avril, le rapport d'étape sur les enjeux économiques, sociaux et environnementaux des huiles et gaz de schiste commandé par le gouvernement se révèle très favorable à la poursuite des travaux de recherche et d'exploration. Le gouvernement montre bien son double jeu, consistant à continuer à favoriser des intérêts économiques destructeurs tout en faisant patienter les opposants. La liste des titres des experts auteurs du rapport n'impressionnera que les imbéciles. Le document peut être téléchargé, ce jour, à partir de http://www.developpement-durable.gouv.fr/Mission-d-inspection-sur-les-gaz.html


 

Retour au sommaire