Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 114
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubriques)

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

Editorial spécial. A nos collègues et amis tunisiens
par Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin - 14/01/2011

Nous comptons sur notre site beaucoup de lecteurs attentifs parmi les universitaires et étudiants tunisiens. Nous le savons par les statistiques de trafic et par les messages que beaucoup nous ont adressés depuis la création de notre revue. Nous ne voudrions pas laisser passer la journée historique de ce 14 janvier sans leur dire l'attention avec laquelle nous avons suivi la lutte combien courageuse ayant amené le changement de régime en cours. Que les morts et les blessés soient salués.

Pendant plusieurs années, nous avons reçu des messages personnels en soutien de points de vue que nous prenions concernant la philosophie des sciences et la vie politique. Puis ils se sont raréfiés, leurs auteurs faisant part de la surveillance policière qu'ils s'attiraient en communiquant ainsi. Il était difficile au début de les croire, quand nous ne connaissions de la Tunisie que le visage aimable et l'accueil ouvert de ses citoyennes et citoyens. Puis il a fallu se rendre à l'évidence.

C'est dire avec quelle émotion mêlée d'espoir nous avons vu la jeunesse tunisienne manifester dans les rues avec calme et détermination contre le régime dictatorial qui s'était mis en place. Un peu auparavant, des mouvements de jeunes s'étaient produits dans divers pays de l'Union européenne. Nous les avions approuvés. Ils ne s'en prenaient pas à des régimes autoritaires au sens propre, mais à l'inégalité dans le partage des richesses, à l'arrogance des puissants, au chômage et à l'absence de perspectives. Dans une vue un peu systémique de la politique, on pouvait voir là un début, chaotique au sens mathématique du terme, d'un changement de société bien nécessaire. Mais rien en Europe n'en est encore sorti.

Aussi peut-on espérer que le succès obtenu ce soir par les manifestants tunisiens sera un encouragement pour tous ceux qui ne renoncent pas à lutter contre l'aliénation par l'argent et le pouvoir. Cependant nos amis tunisiens auront une grande responsabilité dans les jours prochains : montrer que les valeurs qu'apparemment nous partageons - démocratie, égalité entre les femmes et les hommes, tolérance... et ajoutons le ici, croyance dans les vertus de la recherche scientifique désintéressée -, peuvent conduire à la mise en place d'une société équilibrée et ouverte.

Une telle société, si elle s'établissait dans un pays fut-il petit comme la Tunisie, donnerait un exemple extraordinaire au reste du monde. Dans les jours qui viennent, nous allons, comme beaucoup de Français et d'Européens, observer attentivement et avec le plus grand espoir ce que vous saurez faire de votre révolution de ce soir.