Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 104
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubriques)

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

Philosophie et méthodologies des sciences
Applications possibles de la méthode de conceptualisation relativisée (MCR
)
par Jean-Marie Fessler

23 mars 2010


 

Jean-Marie Fessler est docteur en éthique médicale de l’Université Paris Descartes (1997), docteur en économie de la santé de l’Université Claude Bernard-Lyon I (2006), directeur d’hôpital, directeur des établissements de soins de la MGEN depuis 2001.

Il est aussi auteur de livres et articles portant sur le management hospitalier, l’infoéthique, les crises et les sciences du danger, chargé d’enseignement pour Stanford University in Paris et les chaires santé de l’Essec, du Conservatoire national des Arts et Métiers et de l’Ecole Centrale Paris, membre de l’Institut pour la maîtrise des risques.

 

 

Présentation

Les habitués de notre site connaissent depuis longtemps les travaux épistémologiques de la physicienne Mioara Mugur-Schächter, développant et généralisant les méthodes de la physique quantique en matière d’observation du monde infra-corpusculaire. Il en est résulté une méthode, nommé Méthode de conceptualisation relativisée, MCR, dont les applications possibles à la compréhension de notre monde ordinaire, dit macroscopique, paraissent de plus en plus nombreuses et fructueuses.

Un nombre croissant de chercheurs s’y intéressent. Parmi ceux-ci se trouve Jean-Marie Fessler qui a bien voulu présenter pour nous un certain nombre de ces applications, inspirées par son expérience personnelle dans la direction des organisations. L’objectif principal de cet article est d’encourager tous ceux qui voudraient, face à la difficulté de comprendre et prévoir les systèmes complexes, dépasser des méthodes de conceptualisation traditionnelles, handicapées par des présupposés véritablement idéologiques relativement à ce que sont ou ne sont pas les objets étudiés.

L’article n’a pas la prétention de résoudre les problèmes difficiles qu’il évoque, mais d’inciter ceux qui s’intéresseraient à la méthode MCR de l’approfondir pour leur propre compte. Il comporte un grand nombre de références utiles à cet égard. Nous remercions vivement son auteur.

Automates Intelligents, 23 mars 2010

Pour accéder à l’article, cliquer sur le lien ci-après
http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2010/104/MCR2010.pdf

Retour au sommaire