Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 85
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubriques)

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

Sciences, croyances métaphysiques et buts subjectifs
par Mioara Mugur-Schächter 09/11/07

Pour un principe matérialiste fortCe passage est tiré d'un article que l'auteur nous a fait parvenir et que nous publions in extenso en format .pdf . L'article a été écrit en commentaire au livre de Jean-Paul Baquiast, "Pour un principe matérialiste fort" à qui il apporte un éclairage précieux. Voir aussi dans ce numéro "Le monde quantique serait-il déterministe?

Automates Intelligents.


Sur la présence inexpugnable dans la pensée scientifique fondamentale, de croyances métaphysiques et de buts descriptionnels

Rien n’empêchera jamais l’esprit de l’homme de s’envoler dans ce qui lui semble transcender la conceptualisation empirique-déductive qui domine à tel ou tel moment de l'évolution de la pensée scientifique. La pensée humaine engendre continuellement et irrépressiblement des questions incontournables concernant les énigmes de la vie et de la mort, du réel physique, du temps, de l'espace, de la conscience. Tout être humain, même très jeune ou très primitif, se sent quelquefois frappé de stupeur et submergé d’une impression d’étonnement face à l’existence de tout ce qui l’entoure, qui lui apparaît comme miraculeuse. La condition de l'homme, la condition du vivant, l'être universel, les « pourquoi est-ce comme cela et pas autrement » concernant ce qu'on constate, le début et la fin de "Tout", la question du SENS – bien au-delà de celle du vrai – hantent l'entendement avec une généralité, une constance et une force qui dominent de très haut celles des interrogations clairement scientifiques.

Sous la pression de ces étonnements et interrogations, chaque être humain se forge un système plus ou moins vague, implicite et fluctuant, de croyances métaphysiques "explicatives". Sans cela il n'aurait pas la paix nécessaire pour traverser son temps de vie.
La pensée scientifique fondamentale, dans ses jaillissements et ses formes intimes, est un lieu de particulièrement haute concentration d'interrogations métaphysiques. Celles-ci agissent dans l'intensité et la direction des curiosités de chaque chercheur et elles engendrent la forme de ses désirs personnels d' "explication" et de cohérence logique ; elles engendrent ses buts descriptionnels personnels. Dans les processus de recherche scientifique fondamentale, la présence et l'action du métaphysique est tout aussi forte que dans la grande pensée religieuse ou artistique.

Sur la nécessité d'une incorporation explicite dans la recherche scientifique, de toutes les questions métaphysiques et des buts descriptionnels qui interviennent

(- - - - )

Pour lire l'article in extenso : http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2007/85/MMS.PDF

NB. J.P. Baquiast laisse à Mme Mugur-Schächter la responsabilité des propos bien trop flatteurs qu'elle veut bien tenir à son égard dans cet article. Il l'en remercie néanmoins chaleureusement

 

Retour au sommaire