Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 80
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubriques)

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

Article
XDR-TB, une nouvelle menace de santé publique sans doute comparable à celle de la grippe
par Jean-Paul Baquiast - 28/03/07

Certaines autorités de santé commencent à réaliser l'étendue de la menace que représente pour l'humanité l'apparition de bacilles tuberculeux extrêmement résistants , dits "extensively drug-resistant TB (XDR-TB)", voire totalement résistant, "CDR-TB".
Ces menaces sont telles qu'elles devraient être abordées par les gouvernements du monde, y compris par ceux des pays développés, en termes de police sanitaire, tant pour la prévention que pour la lutte contre les cas avérés. En amont se posent déjà de nombreux problèmes économiques de grande ampleur, à commencer par la décision de financer la recherche et la distribution de nouveaux antibiotiques.

Mycobacterium Tuberculosis © DRLes souches de bacille tuberculeux, Mycobacterium Tuberculosis, résistantes aux antibiotiques sont en train de se multiplier. Sur la base d'une population mondiale présumée porteuse de la souche commune chiffrée au tiers de la population mondiale, on considère qu'1/10 développe la maladie. Celle-ci, maladie des pays pauvres, n'est pas toujours détectée. Elle est associée à d'autres pathologies telles que le VIH. Elle n'est donc pas toujours soignée, mêmer avec les antibiotiques courants. On constate aujourd'hui qu'elle est en forte recrudescence, entraînant une mortalité en croissance..

Mais le facteur inquiétant est que les souches identifiées se sont depuis quelques années révélées réfractaires aux antibiotiques courants et obligent à des traitements beaucoup plus lourds et coûteux. La résistance ne cesse actuellement de grandir. On distingue les souches Multi-drug resistant (MTB) déjà très difficiles à combattre, et les souches XDR-TB qui ne peuvent être combattues que par deux séries d'antibiotiques, eux-mêmes rares. En ce cas, la mortalité devient la règle, notamment dans le tiers-monde. Bien pire, il semble qu'aujourd'hui soit apparue une souche résistante à tous les antibiotiques connus, baptisée CDR-TB, completey drug-resistant. Selon la revue Britannique NewScientist
(http://www.newscientist.com/channel/health/mg19325961.600-extreme-tb-the-white-plague.html), un cas aurait été signalé en Italie.

La raison pour laquelle ces diverses formes de résistance se développent est bien connue. Vus la longueur des traitements nécessaires et les caractères particuliers du bacille, des souches mutantes multi-résistantes ont toutes les chances d'être sélectionnées et de se répandre si l'épidémie prend une ampleur suffisante, en partant des populations pauvres du tiers-monde et des îlots de misère dans les pays riches. C'est le cas actuellement.

Les autorités de santé, les gouvernements et même les citoyens devraient avoir toutes les raisons, non seulement de s'alarmer mais de préparer les mesures qui s'imposeraient pour lutter contre un phénomène qui risque de devenir une menace mondiale, pouvant prendre une forme pandémique aussi dévastatrice que la grippe de type H5N1 humanisée. La première chose à faire serait de faire financer sur fonds publics des recherches pour de nouveaux antibiotiques ou d'éventuels autres moyens de défense. Mais il semble que les délais seront longs avant que l'industrie puisse produire des traitements efficaces en quantité suffisante. On parle de 5 ans.

En attendant se posent des questions déjà évoquées dans la perspective de la lutte contre la grippe. Elles concernent tous les pays, y compris les pays développés, aussi menacés potentiellement que les pays pauvres. Le recours à des mesures d'intérêt général, éventuellement coercitives, devra manifestement être envisagé. Comment apporter aux pays pauvres les aides massives dont ils auront besoin? Comment détecter les malades? Comment obtenir qu'ils évitent les comportements à risque (par ex. cracher dans les lieux publics) ? Comment faire qu'ils se soignent s'ils refusent de le faire et comment si nécessaire les isoler (quarantaine) ? Par ailleurs, que faire à l'égard des activités de service telles que le transport aérien qui seront inévitablement des médias de diffusion privilégiés pour les germes multi-résistants?

Nous aimerions voir les autorités sanitaires européennes se saisir publiquement de la question. L'Europe devra prendre un rôle pilote dans la nouvelle croisade qui s'annonce.

Pour en savoir plus (sources Organisation mondiale de la Santé)
Rapport sur le développement de l'épidémie (anglais)
http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2007/pr08/en/index.html
Global tuberculosis control - surveillance, planning, financing
http://www.who.int/tb/publications/global_report/2007/en/index.html
Dix faits sur la tuberculose (anglais)
http://www.who.int/features/factfiles/tuberculosis/en/index.html

Retour au sommaire