Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 77
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubriques)

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Editorial
La science américaine va-t-elle sombrer dans le mysticisme?
par Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin
08/12/06

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

Le NewScientist du 11 novembre 2006, p. 20, a présenté un dossier sur le thème du Home-Schooling qui mérite d'être pris au sérieux. On appelle Home Schooling un mouvement politique et social qui prend une grande ampleur aux Etats-Unis. Il s'agit de soustraire les enfants des familles chrétiennes évangélistes à l'influence des écoles publiques. Le mouvement reproche à celles-ci d'enseigner des sciences contraires aux écritures de la Bible, au lieu des « vraies sciences » qui justifient la doctrine créationniste, l'Intelligent Design et la mobilisation anti-darwinienne. Les enfants ainsi retirés du circuit scolaire sont éduqués chez leurs parents ou dans des cercles d'amis, avant d'être intégrés dans des collèges privés dont l'enseignement est axé autour du créationnisme, mais aussi autour des valeurs les plus conservatrices des milieux patriciens de l'Amérique Wasp (blanche, anglo-saxonne et protestante).

L'objectif n'est pas de former des scientifiques – on verrait mal comment cela pourrait se faire - mais des juristes et des hommes politiques dont la mission sera de pénétrer les cercles du pouvoir et des administrations pour faire triompher leurs idées en utilisant les voies juridictionnelles et politiques. Les classes dirigeantes et les milieux favorisés ainsi ciblés semblent réagir très favorablement, puisque le succès du mouvement est grand. Les étudiants recevant cette formation semblent n'avoir aucun problème de recrutement. Les collectivités locales, administrations et entreprises se les arracheraient.

Le mouvement est coordonné par la Home School Legal Defense Association http://www.hslda.org/Default.asp?bhcp=1 basée à Purceville, Washington DC. Le collège le plus emblématique patronné par cette association est le Patrick Henry College, http://www.phc.edu/, également à Purceville. En 2006, 2,5 millions d'enfants seraient ainsi éduqués à la maison. Les parents justifient leur démarche en disant qu'ils veulent procurer à leurs enfants une instruction morale et religieuse qui n'est pas donnée dans les écoles publiques La HSLDA a réussi à faire reconnaître la légalité de ce type de formation dans 50 Etats. Les parents n'ont pas besoin de diplômes pour former leurs enfants. L'objectif est d'étendre le réseau à tout le territoire. Les catholiques "latinos" sont également visés. Un nombre impressionnant de manuels et supports de cours est produit pour diffuser les nouveaux enseignements, notamment par la maison d'édition A Beka Book http://www.abeka.com/ de Pensacola, Floride, qui se vante de ne produire que des manuels « honorant Dieu » et rejetant le matérialisme.

L'objectif est d'aller beaucoup plus loin. Il vise à mettre hors la loi l'enseignement public. Une autre organisation baptiste, Exodus Mandate, http://www.exodusmandate.org/ qui compte 16 millions de membres, vient de lancer la consigne de retirer les enfants des écoles publiques, où «règnent les mauvaises influences et les fausses sciences». La stratégie recherchée est de toucher au moins 30% des élèves. A ce moment, le système public éclatera et le gouvernement sera obligé de priver les Etats de leurs compétences en matière d'éducation publique. Tout l'enseignement deviendra privé, et, comme l'espère Exodus Mandate, essentiellement religieux.

Pour fournir des arguments prétendus scientifiques à tous ces enseignants bénévoles, un certain nombre d'organisations publient des sites "éducatifs" et, ce qui suppose beaucoup d'argent, mettent en place des parcs d'exposition et de démonstration. Le plus effrayant à cet égard est celui d'un certain Ken Ham, australien devenu américain, qui veut montrer que le monde a été créé en 7 jours, exactement comme la Genèse l'indique. Le titre de son mouvement est d'ailleurs Answers in Genesis http://www.answersingenesis.org/. D'où vient tout l'argent investi dans ces actions? A qui profite le crime? La société américaine doit être bien malade, dans la mesure où elle produit de telles aberrations.

Faut-il commenter tout ceci ? Nous conseillons en tous cas à nos lecteurs de parcourir attentivement les sites référencés ici. Ils seront édifiés, c'est le cas de le dire. En Europe, les défenseurs de la laïcité pourraient s'effrayer à juste titre de cette évolution. Il est très probable que tôt ou tard, les partisans de l'école libre s'appuieront sur ces exemples pour reprendre la guerre scolaire – qu'ils soient baptistes, catholiques ou musulmans. Seront-ils entendus ? En tous cas, en Grande Bretagne, le créationnisme a déjà commencé l'offensive. Nous vivons une époque inquiétante pour les valeurs républicaines.

Le créationnisme gagne la Grande Bretagne

On a du mal à le croire, mais la folie créationniste atteint la Grande Bretagne. Un site appelé Truth in Science, http://www.truthinscience.org.uk/site/ La vérité dans les sciences, vient de s'ouvrir. Les auteurs de cette initiative ont envoyé des dossiers (un manuel et deux DVD), à toutes les écoles secondaires, selon The Guardian. 59 écoles, à la date du 2 décembre, l'utiliseraient comme support d'enseignement. On doit sérieusement se demander qui patronne cette offensive, qui la finance et à qui elle profitera

Qu'en est-il en France? Pour le moment, les laïcs se bornent à y défendre le Téléthon des allégations de certains représentants de l'Eglise catholique, qui reprochent aux recherches génétiques, par le diagnostic pré-implantatoire (et autres horreurs à venir) d'encourager l'eugénisme. Eugénisme. Voilà le grand mot lâché. Le Dr Mengelé n'est pas loin

 

Retour au sommaire