Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 76
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubriques)

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

 

Du côté des médias
L'homme bionique

bandeau de l'émission C dans l'air
France 5, 26 octobre 2006
Emission animée par Yves Calvi

Voir l'émissionVoir l'émission

La biométrie (l'identification grâce des caractéristiques physiques), notamment utilisée pour les passeports ou les papiers d’identité, et l'homme bionique (l'alliance entre le corps humain et la machine) ont été largement exploités dans les films d'anticipation. Aujourd'hui, des chercheurs se livrent à des expériences relevant parfois de la science-fiction : jusqu'où l'homme va-t-il se transformer ?

Quel sera l'homme du futur ? Dans quelle mesure la machine est-elle notre avenir ? Notre corps risque-t-il de devenir obsolète ? La biométrie porte-t-elle atteinte aux libertés individuelles ?

 

Les invités


C dans l'air, consacré à l'homme bioniqueJean-Paul Baquiast
Coprésident de l'association Automates intelligents, consacrée à l'intelligence artificielle, la robotique et la réalité virtuelle, Jean-Paul Baquiast a, entre autre, été conseiller aux nouvelles technologies auprès du ministère de l'Economie et des Finances. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont Entre science et intuition, co-écrit avec Alain Cardon, paru en 2003 aux éditions Automates intelligents.

Jean-Gabriel Ganascia
Scientifique et philosophe, Jean-Gabriel Ganascia est chercheur et professeur à l'université Paris-VI-Pierre et Marie Curie, où il dirige l'équipe de recherche ACASA, qui travaille sur l'intelligence artificielle. Il a dirigé l'ouvrage Communication et connaissance, paru aux éditions du CNRS, et est l'auteur de l'ouvrage Les sciences cognitives, publié par les éditions du Pommier en 2006.

Doménico Ménager
Docteur en médecine physique et réadaptation, Doménico Ménager est médecin-chef de l'institut Robert-Merle-d'Aubigné, à Valenton, dans le Val-de-Marne, un centre de rééducation et d'appareillage pour amputés. A ce titre, il suit de près les avancées techniques qui sont réalisées dans le domaine des prothèses dites "bioniques".


Charles Copin
Journaliste spécialisé dans les problématiques liées aux techniques d'identification, Charles Copin est le fondateur d'Identech, le salon international des techniques et des solutions d'identification des personnes, des biens et des données. Il est également l'auteur d'un livre intitulé Il était une fois l'identité, à paraître en novembre 2006 aux éditions OCE.

 

 

Les faits

La biométrie et l'homme bionique ont été largement exploités dans les films d'anticipation. Aujourd'hui, des chercheurs se livrent à des expériences relevant parfois de la science-fiction.

La biométrie se diversifie

La biométrie est une technique globale visant à établir l'identité d'une personne en mesurant une ou plusieurs de ses caractéristiques physiques, infalsifiables et uniques afin d'être représentatives d'un seul et même individu.

Largement utilisée dans les domaines liés à la sécurité et à l'identification des personnes, le passeport biométrique, exigé par les Etats-Unis depuis octobre 2005, est désormais disponible en France. Munis d'une puce électronique, il contient les empreintes digitales et une image du visage numérisée.

En France, le gouvernement envisage d'élargir ce système d'identité électronique à la carte nationale d'identité, afin notamment, "d'empêcher la fraude de documents et l'usurpation d'identité".

L'homme bionique est en marche

La bionique est l'alliance entre le corps humain et la machine. L'homme bionique désigne un être "mélangé", doté à la fois d'éléments biologiques et de moyens mécaniques ou électroniques qui lui sont fournis pour se réparer ou dépasser ses limites.

Pour des milliers d'aveugles, sourds ou paralysés à travers le monde, la bionique réalise de véritables miracles encore impensables il y a quelques années.

Après avoir perdu son bras gauche dans un accident, l'Américaine Claudia Mitchell est la première femme équipée d'une prothèse dont le mouvement est contrôlé par la pensée, depuis septembre 2006. Pour ce faire, les médecins ont récupéré les nerfs qui reliaient l'épaule de la jeune amputée au bras et les ont connectés dans un muscle du torse.

L'Américain Jesse Sullivan avait été le premier à recevoir une prothèse neuro-contrôlée, après avoir été brûlé en 2001. Equipé de deux bras bioniques qu'il a progressivement appris à maîtriser, il peut aujourd'hui tenir une fourchette, s'habiller ou se raser.

D'autres tentatives de réimplantation des nerfs menées sur des patients amputés n'ont toutefois pas fonctionné.

Pour en savoir plus
Site de France 5 : http://www.france5.fr/cdanslair/008100/45/138420.cfm

Retour au sommaire