Vers le site Automates Intelilgents
La Revue mensuelle n° 72
Robotique, vie artificielle, réalité virtuelle

Information, réflexion, discussion
logo admiroutes

Tous les numéros


Archives
(classement par rubriques)

Image animée
 Dans La Revue
 

Retour au sommaire

ACTUALIT
ÉS

Automates Intelligents s'enrichit du logiciel Alexandria.
Double-cliquez sur chaque mot de cette page et s'afficheront alors définitions, synonymes et expressions constituées de ce mot. Une fenêtre déroulante permet aussi d'accéder à la définition du mot dans une autre langue (22 langues sont disponibles, dont le Japonais).

Les robots font leur show au Futuroscope
CJ 28/03/06

Les robots font leur schow au FuturoscopeSigne des temps, les vedettes du Futuroscope pour 2006 seront... les robots. Ces derniers sont mis à l'honneur dans les trois nouvelles attractions majeures de ce parc de loisirs, ensemble baptisé Les robots font leur show et qui regroupe Danse avec les robots, Le zoo des robots et La forêt des rêves.

Danse avec les robotsA partir du mois d'avril, le visiteur pourra par exemple se rendre dans un nouveau pavillon
d'une superficie de 2000m2. Danse avec les robots est une attraction qui repose sur 10 bras robotisés de 7 mètres de haut, produits par la société allemande Kuka, l'un des leaders de la robotique industrielle. Les visiteurs prennent place dans des nacelles accrochées au bout des bras robotiques, qui les entraînent dans les airs au rythme d'une musique et pour une durée qu'ils ont eux-mêmes préalablement choisis, tandis que se sont projetés au murs (via un écran tubulaire de 33 mètres de long et de 3 mètres de diamètre) de clips chorégraphiés correspondant à chaque danse effectuée avec les robots.

Le Zoo des robots, présenté pour la première fois en Europe, montre une drôle de ménagerie [voir la vidéo]. Celle-ci fait comprendre aux enfants les secrets de six animaux extraordinaires (girafe, caméléon, mouche, calmar géant , chauve-souris, sauterelle) en interagissant avec leur réplique robotique géante - jusqu'à huit fois leur taille réelle.

Comment fait un caméléon pour changer de couleur? Comment une mouche peut-elle marcher au plafond ?A travers plus d'une douzaine d'activités, les robots de ce zoo constituent des outils d'apprentissages qui révèlent l'ingéniosité et l'intelligence de la nature.

La fôret des rêves - FuturoscopeAutre attraction, La Forêt des rêves : à la tombée de la nuit, véritable tourbillon de lumière, ce spectacle conte l’histoire poétique et rocambolesque de Lila, de Drakkar et du Professeur Théo. Parviendront-ils à préserver leur plante magique des griffes de Drrr, un robot assoiffé de pouvoir ?

Citons également la possibilité de voir une copie du robot martien Spirit ou encore celle de se faire dresser son portrait en 5 minutes par un robot peintre, modèle Kuka KR6 équipé d'un bras mécanique articulé muni d'un porte-crayon, programmé par le Laboratoire de mécanique des solides du CNRS... et bien d'autres choses encore.

Robots extraordianaires - Fyp Editions/Futuroscope - 2006Signalons pour finir la sortie du livre événement du Futuroscope, Robots extraordinaires. Fruit de la collaboration de Fyp Editions* et du Futuroscope, rédigé par Cyril Fiévet et Philippe Bultez Adams (et comprenant aussi de nombreuses contributions - dont celles d'Automates Intelligents), l'ouvrage s'attache à montrer en quoi les avancées passées et présentes dans les domaines de la robotique et de l'intelligence artificielle permettent d'imaginer un futur dans lequel les robots, devenus omniprésents, jouent un rôle clé.
Le livre (que nous présenterons plus en détail bientôt sur le site) sera vendu à la boutique du Futuroscope ; quelques ouvrages devraient aussi être disponibles chez Robopolis [http://www.robopolis.com].
Alors avis aux collectionneurs !

* Excellente maison d'éditions à qui l'on doit notamment l'année dernière le livre "Robots, genèse d'un peuple artificiel" [lire notre recension], ouvrage ayant obtenu le Prix Roberval (mention spéciale Grand public).

Pour en savoir plus :
Site du Futuroscope : http://www.futuroscope.com ; site de présentation du Zoo des robots (à destination des enfants) : http://www.futuroscope.com/mini-sites/zoo-des-robots/index.html ; vidéo : http://www.futuroscope.com/video.php?video=zoo ;
Fyp Editions : http://www.fypeditions.com/


Un robot carpe japonais
CJ 15/03/06

Robot carpeDes scientifiques japonais de la Ryomei Engineering (branche de Mitsubishi Heavy Industries) ont présenté cette semaine à Hiroshima un robot pisciforme qui pourrait un jour être utilisé pour observer les poissons dans l'océan ou surveiller les éventuels dégâts sur des plateformes pétrolières.
Inspiré du koï, une espèce de carpe blanche, rouge et or populaire au Japon, ce robot télécommandé long de 80 cm pour un poids de 12 kg est capable de s'orienter dans un aquarium en ondulant sa nageoire de façon très réaliste. Il peut même réaliser des mouvements qu'un véritable koï est incapable d'effectuer, comme par exemple nager à l'envers ou encore tourner sur place.
Cet animatronique peut également utiliser des capteurs situés dans sa bouche "pour mesurer le taux d'oxygène dans l'eau, paramètre important pour la santé des poissons", explique le chef du projet, Tetsuo Ichikizaki. Le robot possède également une caméra CCD située dans sa tête.
Coût de cette merveille : quelque 212 100 euros (30 millions de yens).


Cliquez sur le bouton à gauche pour voir le film

Pour en savoir plus :
Site de Ryomei Engeneering (en japonais) : http://www.ryomei-k.co.jp/S_sakanarobot_rentaru.htm
sur lequel on trouvera d'autres créations de robots poissons réalisées Tetsuo Ichikizaki
Dans un autre registre, voir notre actualité du 24 octobre 2005 : Des robots-poissons autonomes présentés à l'aquarium de Londres


Un petit tokamak chinois opérationnel avant ITER ?
CJ 08/03/06

Prises le 4 février, ces photos montrent l'avancement de la construction du tokamak EASTL'Institut de science physique des plasmas de Hefei, Province d'Anhui, à l'est de la Chine, (CAS) a récemment annoncé que la fabrication de l'Experimental Advanced Superconducting Tokamak (EAST) s'achèvera en mars ou avril 2006. Baptisé "Soleil artificiel", il a pour objectif l'étude de la fusion nucléaire en vue de fournir une énergie propre et durable à l'instar du soleil. L'équipement expérimental est actuellement soumis à des tests de résistance aux basses températures et au vide. Les expériences devraient débuter en juillet/août. Le coût total devrait se monter à quelque 300 million yuan (37 millions de dollars).

Rappelons que c'est en 1990 que l'Institut de physique des plasmas de la CAS a construit - en partenariat avec les Russes - le premier réacteur tokamak de supraconductivité HT-7 de Chine, faisant d'elle le quatrième pays au monde à posséder un tel équipement après la Russie, la France et le Japon. Basé sur le HT-7, EAST constitue la nouvelle génération de réacteurs tokamak à supraconductivité non-circulaire.

Prises le 4 février, ces photos montrent l'avancement de la construction du tokama k EASTPour Wan Yuanxi, responsable de ce projet de recherche, "les résultats seront très utiles au projet ITER (International Thermonuclear Experiment Reactor) en termes d'ingénierie technologique et de physique. Ceci sous-entend aussi que son "Soleil artificiel" - qui notons-le est bien moins ambitieux qu'ITER - sera opérationnel avant ce dernier.

Prises le 4 février, ces photos montrent l'avancement de la construction du tokamak EAST


Le robot quadrupède BigDog
JPB 8/03/06

Dans la course au développement de robots militaires ou spatiaux capables de transporter des charges en terrain variés, il semble que la firme General Dynamics vienne de prendre une longueur d'avance, avec la "mule" BigDog.

La firme présente en fait ce nouveau robot comme le quadrupède robotique le plus avancé au monde. Des capteurs internes détectent les différentes natures de terrain et s'y adaptent. Le robot peut gravir des pentes abruptes, traverser des éboulis de roches et garder son équilibre même après avoir reçu un violent coup de pied latéral (dont ne se privent pas ses concepteurs, comme le montre la vidéo présentée ci-dessous).


Cliquez sur le bouton play pour voir le film

Les 4 jambes, qui peuvent être revêtues de pantalons pour leur donner un aspect encore plus naturel, disposent de 3 articulations contrôlées par un PC embarqué. Les circuits hydrauliques du robot sont mis en oeuvre par un moteur 2-temps à essence. Le poids total est d'environ 100kg. Le robot peut disposer d'une certaine autonomie, mais il peut aussi évidemment être téléguidé ou filoguidé.

Le projet est financé par la DARPA qui compte faire ainsi transporter des charges de 40 kg, en assistance à des militaires opérant sur des terrains inabordables par des véhicules à roues. Sans faire de pessimisme mal placé, dans une revue comme la nôtre où la robotique doit toujours avoir le dernier mot, on peut s'interroger sur l'utilité d'un robot aussi complexe pour transporter des charges à flanc de montagne, sous le feu de l'ennemi. Ceux qui ont servi dans ces conditions savent qu'il est déjà difficile de maintenir en état de marche un simple fusil-mitrailleur, alors un BigDog...Big Problem...Mais chacun sait que l'aide au G.I. en lutte contre le terrorisme n'est qu'un prétexte pour faire payer par les deniers publics les technologies que nous retrouverons bientôt dans nos super-marchés.

Pour en savoir plus
Article du NewScientist : http://www.newscientist.com/channel/mech-tech/dn8802.html .
Présentation par Boston Dynamics : http://www.bdi.com/content/sec.php?section=BigDog


Prédire le succès ou le flop d'un film grâce à l'intelligence artificielle ?
CJ 3/03/06

Ramesh ShardaL'équipe de Ramesh Sharda, professeur en management des sciences et des systèmes d'information de l'Université de l'Oklahoma, a mis au point un programme informatique "qui pourrait prédire avec précision la performance d'un film au box-office (succès ou échec), bien avant sa création".
Le système, qui s'appuie sur un réseau de neurones formels, nécessite simplement la connaissance de quelques données avant la production du film, comme sa date de sortie, le nombre de salles où il sera présenté, la présence d'une super-vedette, le genre, etc. En tout, sept paramètres sont requis.
Grâce à ces informations, le programme classifie un projet de film sur une échelle de 1 à 9. "1" étant un flop (revenus en deçà d'un million de dollars), et "9" étant un blockbuster (revenus supérieurs à 200 millions de dollars). Et s
elon les chercheurs, ce programme prédirait le succès d'un film de façon acceptable trois fois sur quatre! On comprend pourquoi de grands studios se montrent intéressés...
"Avec cet outil, explique Ramesh Sharda, un producteur pourrait entrer des informations à propos d'un projet de film et prédire dans quelle catégorie il se situerait. Avec ce résultat, il pourrait rajuster le tir, en changeant la classification "13 ans et plus" pour "Général", par exemple, et voir quelle différence cela aurait sur la performance au box-office."

Sept années de recherche ont été nécessaires pour arriver à un programme fiable. Le système s'appuie aujourd'hui sur une base de données rassemblant de l'information provenant de 834 films sortis aux USA entre 1998 et 2002.
Cela dit, bien qu'impressionnant (le système a par exemple prédit l'énorme succès du nouveau Harry Potter), signalons que ce programme n'est tout de même pas à l'abri des erreurs. "Pour le film My Big Fat Greek Wedding, explique le professeur Sharda, notre modèle avait prédit qu'il encaisserait 100 millions de $ (catégorie 7), alors qu'il a fait plus de 200 millions de $ (catégorie 9) et 369 millions de dollars dans le monde, pour être plus exact." Les résultats ont montré que dans 37% des cas, le programme a trouvé à quelle catégorie précise le film appartenait et dans 75% des cas, a donné la bonne réponse à une catégorie près.

Alors, valable ou pas valable ? En tous cas, on peut se demander où est l'art dans tout cela ? On savait bien que le cinéma était une entreprise lucrative, mais quand même...

Pour en savoir plus :
Page de présentation de Ramesh Sharda : http://iris.okstate.edu/showfac.asp?id=151
R. Sharda est également le cofondateur de la société iTradeFair.com. : http://www.itradefair.com/


Un coeur artificiel battant à vitesse variable
CJ 03/03/06

Minirobot pour explorer le corps humain Trois chercheurs autrichiens - M. Vollkron, H. Schima et G. Wieselthaler (université médicale de Vienne, groupe de recherche en dynamique cardio-vasculaire) - ont reçu deux prix internationaux, l’un de la Société européenne des organes artificiels, l’autre de la Société internationale des pompes à sang rotatives, pour la mise au point d'une pompe dont le débit sanguin s'adapte au patient*. Ce coeur artificiel développé à l’Institut Ludwig Boltzmann pour la recherche en chirurgie cardiaque bat plus ou moins vite, en fonction de l’activité du patient et de son état de stress. Son rythme change en fonction de ses besoins, automatiquement, ce qui améliore la qualité de vie de ses porteurs, comme l’a démontré une étude clinique réalisée en collaboration avec l’entreprise américaine MicroMed.
Le coeur d’appoint est constitué d’une pompe rotative miniaturisée (pompe à turbine), et non d’une pompe à clapets (utilisant des servo-valves). De fait, les pompes rotatives sont plus robustes car plus simples à réaliser. Par contre, elles peuvent endommager les globules rouges, ce qui n'est pas le cas ici avec la pompe réalisé par les chercheurs autrichiens .

* Development of a reliable automatic speed control system for rotary blood pumps., par M. Vollkron H. Schima H, L. Huber , B. Benkowski, G. Morello G, G. Wieselthaler. Article bientôt sous presse.

Pour en savoir plus :
http://www.meduniwien.ac.at/cvd/english/projects/3_4.html


Anty, robot d'accompagnement pour les enfants malades
CJ 2/03/06

Le robot AntyIl s'appelle Anty. Ce projet né des recherches du "Robotics and Multibody Mechanics Research Groupe" de l’Université flamande de Bruxelles, vise à accompagner les enfants malades, faisant de lui un compagnon de jeu sachant les désennuyer et les rassurer lors d'un séjour à l'hôpital. L'équipe de chercheur espère proposer d'ici l'an prochain un prototype, lequel pèserait 4 kg pour 70 cm, projet qui a reçu le soutien de la Fondation Roi Baudouin.
Le robot parlera, se déplacera et saura exprimer des émotions. Il sera également doté de capteurs lui permettant de détecter d’où provient un son, et de déterminer si un enfant vient de le caresser, de l’étreindre ou de le malmener, afin de réagir en conséquence. Un écran, placé sur le ventre de la machine affichera des jeux à effectuer, mais pourra aussi fournir des explications à l’enfant concernant sa prochaine opération. L'objectif des chercheurs est ainsi de réaliser un robot de compagnie qui permette au corps médical de mieux communiquer avec les enfants afin de les libérer de leur stress et de leur angoisse fasse à une opération. Parler de la douleur et de la maladie à un enfant est en effet jamais évident, l'hôpital représentant pour lui un environnement inconnu et hostile. Et pour les chercheurs, la piste sûre est qu'une peluche favorite ne quitte jamais son possesseur.

Pour en savoir plus
Site de présentation d'Anty : http://anty.vub.ac.be/


Retour au sommaire