logo admiroutes Les automates intelligents
robotique, vie artificielle, réalité virtuelle


information, réflexion, discussion
logo automate © Anne Bedel
Jean-Paul Baquiast Jean-Paul.Baquiast@wanadoo.fr
Christophe Jacquemin christophe.jacquemin@admiroutes.asso.fr

No 9
Retour au sommaire
 
Actualité - mars 2001

 

La veste du cyber chef d'orchestre
CJ 03/04/2001

© http://herbergercollege.asu.edu/music/facilities/gammage.htmlIl n'est pas toujours simple de disposer d'un philharmonique pour perfectionner ses talents de chef d'orchestre. Jusqu'à présent, pour l'étudiant en herbe -voire  même pour le professionnel, le truc consistait à faire jouer sa symphonie préférée sur un lecteur de CD (où même sur un vieux tourne-disque), et de s'observer devant la glace en train d'effectuer la battue, baguette en main... Pas mal, mais pas vraiment efficace : même si vous faites des erreurs, la musique continue Teresa Marrin Nakrahttp://immersionmusic.org/artistic_director.htmlégale à elle-même. Tout cela, c'est du passé, grâce à la « veste électronique » inventée par Teresa Marrin Nakra, compositrice, chef d'orchestre et directrice artistique chez Immersion Music, société américaine basée à Boston. Outre le talent d'être musicienne, Teresa Marrin Nakra est titulaire d'un Ph. D, obtenu au MIT. Ceci explique certainement cela, car la veste en question est dotée de capteurs situés au niveau des manches, du torse et du dos, qui permettent de mesurer l'activité électrique des muscles et les battements du coeur de son propriétaire. Ajoutons que la veste est connectée à un PC, qui compare les différents mouvements effectués avec les données stockées en mémoire, mesurées sur six chefs d'orchestre.
Si les gestes de l'apprenti sont justes, un synthétiseur diffuse alorsun son harmonieux. Sinon, gareà la cacophonie !

Pour en savoir plus
http://immersionmusic.org/ASU.html


La cognitique de l'orgasme chez l'humain
JPB 03/04/01

Sciences et Avenir d'avril 2000 présente la technique d'électro-stimulation proposée par le médecin américain Stuart Meloy pour provoquer artificiellement l'orgasme féminin http://www.sciencesetavenir.com/vivre/page80.html .L'édition papier publie un schéma de l'arc-réflexe compliqué qui génère ce dernier à partir d'inputs au niveau des zones érogènes. On peut penser que des électro-stimulations identiques de la moelle-épinière chez l'homme pourrait provoquer l'orgasme sinon l'éjaculation, mais ce point n'est pas précisé.

Ceci dit, notre propos n'est pas là, mais pour signaler un domaine très important des recherches sur l'orgasme chez l'individu humain que la cognitique, et derrière elle la neurologie puis l'automatisme, devraient investir, celui des fantasmes et sentiments jouant un rôle de renforcement (et parfois hélas d'inhibition) de l'acte sexuel de base. Chacun sait (sauf à être démuni de toute expérience sexuelle) l'importance de tels fantasmes pour accompagner, colorer, sinon provoquer l'orgasme, même dans les conditions de stimulation  mécanique les plus favorables. On sait également, dans un autre registre, l'importance des sentiments (d'amour ou de répulsion) dans le renforcement ou l'inhibition. Les individus parlent volontiers de leurs sentiments. Leurs fantasmes restent au contraire, généralement, dans le domaine de l'inavouable.

Voici donc un champ de cognitique de terrain que chacun pourrait explorer à la maison. Plusieurs directions de recherches s'imposent, outre la possiblement trompeuse introspection:

Tout ceci pour dire qu'il est temps de sortir des approches simplistes, réductrices, ou plus simplement de la non-approche scientifique de questions qui jouent un tel rôle dans l'équilibre et le bonheur des humains. Là encore, la démarche de "mise à plat" imposée dans la perspective de la simulation sur automates peut nous aider à voir plus clair dans des univers niés par des siècles d'obscurantisme - et par les 3/4 au moins des civilisations actuelles.

Pour en savoir plus sur Stuart Meloy
- articles de Wired  http://www.wired.com/news/technology/0,1282,41682,00.html
- un article d'humour http://www.genepool.addr.com/button.html
- un article beaucoup plus sérieux de Theposition, présentant en outre différents travaux sur les neuromédiateurs et l'exploration fonctionnelle de la sexualité. http://www.theposition.com/healthbody/futuresex/01/02/12/wired/default.shtm


TRIZ
CJ 02/04/01

Genrikh S. Altshuller ©  http://www.amsup.com/BIOS/altshuller.htmlVoici quelques sites relatifs à TRIZ (acronyme Russe que l'on peut traduire par « théorie de la résolution inventive de problèmes »), théorie inventée par le Russe Genrich Altshuller. Aux Etats-Unis, on parle de TIPS pour « Theory of Inventive Problem Solving » .
Nous ferons ultérieurement quelques commentaires sur cette question, qui devrait intéresser nos politiques.

http://www.amsup.com/BIOS/altshuller.html
http://www.aitriz.org/
http://www.triz-journal.com/
http://www.industries-techniques.com/site/dossiers/page.cfm?dossieridc=12
http://www.neteconomie.com/perl/navig.pl/neteconomie/infos/article/20000320030523
http://www.kadetech.com/actualites/partenaire.htm
http://an-si-web.angers.ensam.fr/Ensam/Enseignement/Triz/Accueil/index2.html


Les "histoires drôles", ou l'occasion d'étudier les mèmes sur le vif
JPB 02/04/01

Les tenants de la « mémétique », ou étude scientifique des mèmes, insistent à juste titre sur l'exemple des histoires drôles. Celles-ci naissent en général sans qu'il soit possible d'identifier leurs auteurs, elles se propagent, vivent et meurent selon des lois que nul ne se soucie véritablement d'étudier. La cognitique des histoires drôles, menée sérieusement, pourrait cependant nous apprendre beaucoup. Prenons la courte histoire suivante, qui circule actuellement de bouche à oreille: "J'en ai assez d'être encore guadeloupéen. Je veux devenir guadeloupe et deux - t'inquiètes pas, mon gars, dans un an, t'y es". Il serait intéressant de se poser les quelques questions suivantes:

Toutes ces problématiques ont déjà été évoquées par les cogniticiens. Mais ce que nous voulons souligner ici, c'est que chacun peut à son tour se poser ces questions et y apporter des réponses, lorsqu'il se fait le vecteur de transmission d'une histoire drôle.


Artificial Brains, un site sur les cerveaux artificiels
CJ 02/04/01

Logo du site artificial BrainsArtificial brains http://www.artificialbrains.com/ propose, en anglais, des informations d'actualité et de la documentation pédagogique sur les différents domaines de recherche et développement concernant les cerveaux et la conscience artificiels. Les neurosciences et les questions relatives aux composants et à l'informatique sont également évoquées. L'initiative est due à James Pearn, qui ne précise pas son back-ground. (Email: james@glendhu.com).


Une pétition pour le libre accès sur le web de l'ensemble des publications scientifiques
CJ 30/03/2001

Deux universitaires américains ont lancé une cyberpétition appelant à un accès libre sur le Net de l'ensemble des ressources scientifiques publiées. Celle-ci entend dénoncer le prix élevé des abonnements aux revues scientifiques, qui les met le plus souvent hors de portée de certaines universités, particulièrement dans les pays pauvres.
Appelant à la création d'une base de données publique en ligne, la pétition a déjà recueilli la signature de près de 12700 scientifiques et universitaires, issus de plus de 120 pays.
Ceux-ci s'engagent désormais à n'écrire que dans les revues qui céderont leurs droits sur des articles publiés depuis six mois, et plus
Pour en savoir plus
http://www.publiclibraryofscience.org/
Signer la pétition
http://www.publiclibraryofscience.org/cgi-bin/plosSign.pl


Carnet électronique de santé
JPB 27/03/2001

Un projet baptisé Arcole est actuellement en cours de développement à l'Hôtel-Dieu de l'Assistance Publique de Paris, à l'initiative du Pr Dominique Vadrot. Il s'agit, avec l'accord de la CNIL, d'un premier « coffre-fort électronique » de données médicales, multimédia, multisource et multinorme, utilisant la carte à puce. L'expérience, d'abord interne, sera prochainement appliquée à de vrais dossiers médicaux, enrichis de données collectées par les réseaux de soins voisins (cliniques privées, dispensaires, médecins libéraux). Les promoteurs en attendent de nombreux avantages tant dans le domaine médical et des soins aux patients qu'en matière de gestion.
On trouvera sur ce sujet et plus généralement celui de la carte à puce un article de Freddy Bitan (Bureau des systèmes d'information Freddy.bitan@sante.gouv.fr) édité par la MTIC http://www.mtic.pm.gouv.fr/dossiers/documents/dgs.shtml.
Sur le Pr Vadrot, voir notamment http://www.med.univ-rennes1.fr/cerf/rep98/rep98_234.html


Installation du Conseil national de Coordination des Sciences de l'Homme et de la Société
JPB 22/03/01

Le ministre de la recherche français a installé le nouveau Conseil national de Coordination des Sciences de l'Homme et de la Société.
Créé, à l'initiative du ministre de la recherche, par décret du Premier ministre du 12 mars 2001, il remplace le Conseil national pour un nouveau Développement des Sciences humaines et sociales, ce qui le place au même niveau, en termes juridiques, que le Conseil national de la Science (CNS). Le Conseil est présidé par l'historien Robert Ilbert, directeur de la Maison méditerranéenne des Sciences de l'Homme.
Le vice-président est l'anthropologue Maurice Godelier, directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales. http://www.recherche.gouv.fr/discours/2001/shs.htm

Nous ne pouvons que souhaiter à ce nouvel organisme un large esprit interdisciplinaire, y compris au profit des sciences de la vie et de l'intelligence artificielle.  


L'atelier fractal de François Gaudel
JPB 22/03/01

Logo du site AnimathTous ceux qui s'intéressent aux mathématiques du fractal trouveront des éléments très pédagogiques sur le site de Francois Gaudel http://animath.free.fr/UE/Gaudel1/Gaudel1.html 

Plus généralement, concernant les mathématiques en général, signalons l'excellente compilation de sites présentée par Christian Schérer, à l'Ecole Supérieure des Mines de Paris http://www.ensmp.fr/~scherer/EP/#math


 Le match de Bourdieu et des journalistes vu par un doctorant en sciences de l'information
JPB 22/03/01

Résumé de l'article, présenté par son auteur, lequel article pourra intéresser tous les communiquants, fussent-ils roboticiens

Sur la télévision - Pierre Bourdieu"Dans un petit livre rouge publié en 1996, Sur la télévision, le sociologue français Pierre Bourdieu présente une analyse au vitriol du journalisme et de la télévision. Un peu plus de deux ans plus tard, Daniel Schneidermann, chroniqueur au Monde - le quotidien français de « référence » - et présentateur d'une émission de télévision consacrée au décryptage de la « petite fabrique des images », propose la première tentative de réfutation des thèses bourdieusiennes dans un ouvrage intitulé : Du journalisme après Bourdieu. Couverture du livre "Du journalisme après Bourdieu"

En quoi cette analyse nous déçoit-elle ? Et surtout, pourquoi est-elle si peu convaincante ? Cet article apporte quelques éléments de réponse à ces questions à partir, non seulement d'une analyse interne de ce dernier ouvrage, mais aussi de la prise en compte de certains aspects du contexte dans lequel il a été publié.

Soucieux de réhabiliter une corporation à ses yeux victime d'un « véritable lynchage médiatique », Daniel Schneiderman nous offre à son corps défendant un excellent témoignage d'une part, de la pertinence de la critique bourdieusienne qu'il prétend pourtant dénoncer et d'autre part, de son absence de distanciation face à une mythologie professionnelle en dehors de laquelle il semble incapable de trouver un « sens » à son activité de journaliste." http://commposite.uqam.ca/2000.1/articles/fortin.htm


PaPeRo : ce robot est votre ami
CJ 21/03

La société Nec a présenté ce jour à Tokyo son robot PaPeRo (Partner-type Personnal Robot), successeur du prototype R100.
Haut de 38,5cm pour un poids de 5 kg, conçu pour faciliter la vie, il s'inscrit au sein des recherches menée par cette société nippone dans le domaine de l'interaction homme-robot. PaPeRo, qui bénéficie des technologies les plus récentes, peut interagir de façon naturelle avec toute personne. Grâce à ses «oreilles» (quatre microphones, dont trois dédiés à la détection de la voix et un à la reconnaissance des instructions données à partird'un vocabulaire sélectionné) il peut reconnaître 650 phrases et vous en dire plus de 3000. Grâce à ses deux caméras CCD placées derrière les yeux et un système d'analyse des images en temps réel, PaPeRo sait reconnaître les visages et se déplacer sans se cogner.
Les possibilités offertes sont des plus variées : gestion des systèmes domotiques -y compris la mise en application des mesures de sécurité-, soutien des personnes âgées ou handicapées, avec notamment appel du médecin ou de secours en cas de besoin ... Avec  l'utilisation d'internet et de logiciels adaptés, le robot peut également se transformer en professeur auprès des enfants...
L'objectif visé n'est pas encore la commercialisation : PaPeRo est un prototype de recherche aujourd'hui testé auprès de dix familles japonaises.

Pour en savoir plus :
Le communiqué de presse : http://www.nec.co.jp/english/today/newsrel/0103/2103.html
Le site de présentation de PaPeRo http://www.incx.nec.co.jp/robot/PaPeRo/english/p_index.html


Rien dans les mains, mais tout sur la tête
CJ 21/03/01

Tracer : une visière que l'on place sur le front © http://www.boosttechnology.com/tLa firme américaine Boost technology  (San Fransico) a présenté ce 21 mars une souris révolutionnaire qui donne aux handicapés moteurs la capacité de surfer, de cliquer ou dessiner sur un écran d'ordinateur comme s'ils avaient l'usage de leurs mains.
Baptisé Tracer, le système se présente sous forme d'une une visière que l'on place sur le front (ou  sur toute autre partie du corps dont on a le contrôle). Elements composant le Tracer © http://www.boosttechnology.com/t
Le fait de bouger la tête agit sur un micro-gyroscope qui dirige le curseur au pixel près, l'information étant envoyé à l'ordinateur via signal radio.

Bientôt disponible, au prix annoncé de 795 dollars, soit quelque 5.800 francs.

 En savoir plus :
http://www.boosttechnology.com/tracer_description.html


L'espace sur le bout de la langue
CJ 19/03/01

Paul Bach-Y-Rita © Photo : Jeff Miller« Nous ne voyons pas avec nos yeux mais avec notre cerveau (...) Le cerveau est malléable : vous pouvez compenser des sensations perdues par une rééducation », assure Paul Bach-Y-Rita, chercheur au Departement d'ingénierie biomédicale de l'université de Madison aux Etats-Unis. A partir de là et souhaitant venir en aide aux aveugles, le scientifique travaille depuis plusieurs années à la mise au point d'un  système conduisant l'information spatiale au cerveau grâce à un cPrototype du capteur  © Photo : Jeff Millerapteur posé sur la langue... L'idée, qu'il a brevetée avec ses collègues Kurt Kaczmarek and Mitch Tyler, est des plus ingénieuse : truffée de terminaisons nerveuses et baignée dans sa propre solution saline conductrice, la langue est une surface idéale pour récupérer de l'information. Dès lors, le système consiste à recueillir sur un capteur composé de 144 minuscules électrodes posé sur la langue, des données relatives à l'espace qui nous entoure. Celles-ci peuvent provenird'une caméra, d'un radar, d'un ordinateur ou de tout autre dispositif. Il suffit ensuite d'apprendre à décrypter l'information, ressenties sous forme de picotements sur la langue*. Selon, le chercheur, cinquante heures d'apprentissage suffisent.
Le prototype est pour l'instant un peu grossier : son utilisation effective n'est donc pas encore pour demain. Avec les progrès de la miniaturisation, le système pourrait aussi être aussi installé directement sur les masques à gaz des pompiers intervenant dans des fumées épaisses, sur l'embout respiratoires d'hommes grenouilles devant évoluer en haut trouble. Certains pensent déjà également  à des applications dans les jeux vidéos, où à l'utilisation du système par des personnes ayant perdu le sens de l'équilibre. 

*Picotements un peu similaires à ceux ressentis lorsque l'on veut tester une pile en plaçant sa langue entre les deux électrodes

Pour savoir plus :
 Sur Paul Bach-Y-Rita : http://www.neuroscience.wisc.edu/faculty/bach.htm
 Sur cette recherche : lire « Form perception with a 49-point electrotactile stimulus array on the tongue : A technical note ». L'article, datant de 1998 est un peu ancien, présente ici les résultats obtenus avec un capteur comprenant 49 électrodes http://www.vard.org/jour/98/35/4/bachr354.htm
Contact :
pbachyri@facstaff.wisc.edu


La propulsion magnétohydrodynamique MHD et les univers jumeaux, vus par J.P.Petit (sans oublier la réalité virtuelle)
JPB 20/03/01

Toute la MHD expliquée dans une bande dessinée Jean-Pierre Petit est un astrophysicien et physicien français à l'itinéraire complexe et à l'imagination fertile. Il s'est fait connaître du public par ses études sur les Ovnis et ses projets de propulsion spatiale utilisant les principes de la magnétohydrodynamique. Il a pris également passionnément parti contre l'hypothèse des « trous noirs » en cosmologie. Inutile de dire qu'il est contesté par beaucoup de ses collègues. On connaît de lui également les 19 albums des aventures d'Anselme Lanturlu, à vocation de vulgarisation scientifique sous forme de BD, dont d'autres disciplines, notamment la robotique, feraient bien de s'inspirer (voir http://lanturluland.free.fr/lanturluland/francais/index01/cadre_01.htm). Pourquoi en parler ici ? Simplement parce que nous pensons utile d'établir des ponts entre disciplines et méthodes s'ignorant trop souvent.

Pour mieux comprendre l'apport de J.P. Petit, il suffit de visiter en détail son site web http://www.jp-petit.com/, dont certaines parties sont très accessibles, et d'autres inabordables aux non-mathématiciens. Un point important a retenu notre attention : l'annonce de résultats expérimentaux importants dans le domaine de la MHD au début de 2001. La page Nouveautés du site montre les activités multiples et les duels intellectuels divers de l'auteur, mais ne parle pas de la MHD. Nous préparons donc un mel à l'attention de JP.Petit pour qu'il nous informe de la suite de ces travaux.

Plus immédiatement proches de nos préoccupations, on trouve également sur le site des pages très intéressantes consacrées à la Réalité Virtuelle, appliquée notamment à la démonstration de théorème. J.P. Petit s'est associé pour ce faire avec un ingénieur en CAO d'Aix en Provence, Christophe Tardy (voir http://www.jp-petit.com/science/maths_f/virt_real.htm).
Voir aussi la page de ce dernier http://ctardy.free.fr/.


Le professeur Andy Hopper et les technologies de détection de position
JPB 19/03/01

Andy HopperL'Adit signale les travaux de l'équipe du Pr britannique Andy Hopper, à Cambridge, qui étudie des interfaces hommes machines reposant sur la détection par cette dernière d'actions ou de positions  de personnes dans leur environnement. Les technologies de positionnement , supposant des interfaces spécifiques, pourraient détecter des objets ou individus avec une précision de quelques centimètres.

Pour en savoir plus
Andy Hopper Home page : http://www.uk.research.att.com/~ah/ . Cette page donne de nombreux renseignements sur les recherches de l'équipe.
Le Laboratory for Communications engineering de Cambridge http://www-lce.eng.cam.ac.uk/photos/lce-1998-4.php
Andy Hopper :  Digital media, abstract  http://www.kom.e-technik.tu-darmstadt.de/pr/workshop/chair/ACMMM98/hopper.html


ABI: mise à jour du site au 2 février 2001
JPB 18/03/01

Le projet européen ABI (Adaptative Brain Interface) que nous avions présenté dans un article en date du 8 janvier dernier (http://www.automatesintelligents.com/actu/010125_actu2.html) a rafraîchi et complété sa page sur le site http://sta.jrc.it/abi.
On pourra lire aussi un article de Libération en date du 6 mars 2001 :
 http://www.liberation.com/quotidien/semaine/20010306marzd.html

Adaptive Brain Interfaces: Architecture.


Retour au sommaire