logo admiroutes Les automates intelligents
robotique, vie artificielle, réalité virtuelle


information, réflexion, discussion
logo automate © Anne Bedel
Jean-Paul Baquiast Jean-Paul.Baquiast@wanadoo.fr
Christophe Jacquemin christophe.jacquemin@admiroutes.asso.fr

Revue n° 22
Retour au sommaire
 
Editorial
Ben Laden existe-t-il ? Sont-ils plusieurs ?

Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin

Ceux qui ne sont pas encore convaincus de la nécessité d'étudier scientifiquement la mémétique pour comprendre le monde actuel sont susceptibles de changer d'avis en réfléchissant au cas "Ben Laden".
Rappelons que la mémétique est, ou devrait être, la science des mèmes. Les mèmes sont des unités réplicatives et mutantes se développant sur le mode darwinien dans les réseaux constitués par les cerveaux des hommes et par les divers médias, traditionnels (parole, écrit) ou modernes (radio, TV, Internet) les reliant. Les mèmes apparaissent, se reproduisent et se diversifient là où ils trouvent l'opportunité d'acquérir de nouveaux espaces de vie et de nouvelles sources d'énergie. Leur action est déterminante dans la formation des opinions humaines et, consécutivement, dans les comportements individuels et collectifs se traduisant finalement par des structurations sociales plus ou moins lourdes, générant à leur tour de nouveaux mèmes.

Dans cette optique, évidemment discutable, ce ne sont plus les organismes et structures qui créent des mèmes, mais les mèmes qui créent les structures et les organismes. Les mèmes structurants émergent évidemment d'un terrain pré-existant, mais celui-ci n'est pas différencié, pas organisé, et ce sont les mèmes qui lui donnent vie.

Prenons le cas d'école Oussama ben Laden (OBL). L'analyse politique classique voit en lui, selon les sources, un croyant convaincu, un homme d'affaire et de pouvoir, un chef de guerre, un illuminé…Mais cette analyse est courte, et s'arrête très vite devant ses propres contradictions. OBL ne peut pas être tout cela à la fois, si on se réfère à la logique aristotélicienne.

Or peut-être faut-il dire qu'il est tout cela à la fois, ce qui suppose un autre regard, une autre logique.

En termes mémétiques, si nous considérons OBL comme un mème fondateur de familles de descendants exploitant , à partir d'un même terrain, des créneaux différents, nous pourrons dire, sans nous contredire, qu'il y a plusieurs OBL, des milliers de familles sans doute, très différentes les uns des autres, derrière lesquels ce qu'est le vrai individu OBL importe peu . On peut recenser quelques unes de ces familles:

Les tenants de la culture traditionnelle n'accepteront pas cette espèce de déterminisme. L'esprit humain, diront-ils, est autre chose. Illusion. Pour notre part, nous préférons penser qu'en tant qu'individus, nous organisons des batailles de mèmes, dans nos cerveaux comme dans les groupes auxquels nous appartenons, plutôt que favoriser stupidement la reproduction à l'identique de mèmes inchangés depuis plusieurs siècles.

N'y a-t-il rien de plus contraire en effet à l'idée que l'on peut se faire du cerveau humain support d'une intelligence, soi-disant exceptionnelle, que contempler le spectacle (auquel les téléspectateurs occidentaux ne semblent pas réagir) de ces medersas pakistanaises où de jeunes enfants, avec des gestes rythmés d'autistes, hurlent ensemble des versets du Coran afin de se les inscrire de façon indélébile dans la tête.

Ajoutons que les plus convaincus de l'intérêt de la démarche scientifique, y compris dans le monde des mèmes, se donneront l'objectif de mieux comprendre ce qui se passe en ce monde, grâce aux outils d'analyse de l'intelligence artificielle répartie et des réseaux d'agents.
Mais il s'agira là d'une autre histoire, sur laquelle le lecteur pourra consulter le billet publié dans le même numéro: Génétique, mémétique et SMA

* On remarquera que ces images elles-mêmes sont susceptibles de plusieurs interprétations, y compris en faveur de Ben Laden. On verra dans l'une le symbole de la façon impitoyable dont les multinationales de l'agro-alimentaire consomment les agriculteurs du tiers-monde. Dans l'autre, ce sera l'esprit saint qui contrôle et dirige la technologie des mécréants. Ce n'était sans doute pas ce que voulaient signifier les auteurs desdites images. Mais les mèmes se saisissent indistinctement de tout ce qui peut constituer des aliments favorables à leur reproduction.


Retour au sommaire