logo admiroutes Les automates intelligents
robotique, vie artificielle, réalité virtuelle


information, réflexion, discussion
logo automate © Anne Bedel
Jean-Paul Baquiast Jean-Paul.Baquiast@wanadoo.fr
Christophe Jacquemin christophe.jacquemin@admiroutes.asso.fr

n° 17
Retour au sommaire
 
Virtuel et démocratie :
La Chronique de Jean-Paul Baquiast - 14 août 2001
 
Sciences et politique : une politique pour aujourd'hui
 

Ce texte, éditorial du 14 août 2001 du site Admiroutes, nous semble mériter toute sa place dans cette chronique "Virtuel et démocratie".
Il constitue le premier d'une série qui exposera différents points de vue, idées et propositions autour du thème du changement des pratiques politiques,  pour peu que l'on veuille bien tirer parti des nouvelles approches scientifiques pour éviter certaines catastrophes qui menacent.

Ce billet est le fruit d'un travail collectif, émanant de représentants de l'association Admiroutes et d'un petit groupe de scientifiques travaillant autour d'Automates Intelligents.

Vos réactions sont les bienvenues.

A l'approche des élections françaises de 2002, qui risquent de reconduire sans changements les hommes et les façons de faire de la vie politique actuelle, il n'est que temps de dire ce que nous refusons et ce que nous proposons.
Nous refusons les programmes des principaux partis politiques français, qui nient les réalités mondiales (notamment sur le plan des risques générés par le libéralisme et la corruption), collent excessivement au court terme et au local, ignorent systématiquement les progrès de la pensée scientifique (darwinisme évolutionnaire, thermodynamique statistique loin de l'équilibre, intelligence artificielle) et consécutivement les remèdes susceptibles d'être apportés par les sciences et les techniques modernes et futures.

Nous refusons néanmoins le rejet de la vie politique qui résulte de l'incapacité à changer de discours de la majorité des militants et hommes politiques (au pouvoir comme dans l'opposition). La perte de légitimité, de souveraineté, de volonté, la dilution voire la corruption du pouvoir (géopolitique de prédation) qui marquent le rejet du politique induisent à notre sens des risques majeurs de régression. Pour nous, la vie politique, bien conçue, intégrant le dynamisme des individus et petits groupes, demeure le seul fondement pour la conduite démocratique des sociétés humaines.

A notre avis, pour être reconnus comme aptes, les gouvernants devraient assumer trois rôles essentiels, reposant essentiellement sur la clairvoyance intellectuelle et le courage politique
 

Quelles sont les "catastrophes majeures" prévisibles?
 

Quelles sont les mesures à prendre dès maintenant pour préparer les opinions publiques aux changements de politique ?
 

Quelles sont les mesures d' "affichage" indispensables dès aujourd'hui ?

Le mot "affichage" est inspiré des travaux de Jean-Louis Dessalles sur le "langage-afficheur". L'affichage est d'abord attendu des hommes politiques, mais aussi des citoyens engagés. Il a pour objet d'initialiser des processus vertueux de "bifurcation" vers de nouvelles "hiérarchies d'ordre" "loin de l'équilibre" :
 

Les présentes propositions sont-elles crédibles ?

On objectera qu'elles reposent essentiellement sur le "il n'y a qu'à" alimenté par une foi irresponsable dans la science et les scientifiques. Nous ferons à cela trois réponses :



Retour au sommaire