La gazette N°14 - 15 décembre 1999

S'abonner à la gazette d'admiroutes gratuitement
Lire la présentation

Quelques articles mis en ligne sur Admiroutes durant la précédente quinzaine:
12 décembre
Reuters et les données publiques par Hervé Le Crosnier

11 décembre
Nouvelle rubrique: "Best of "du forum doléances
Editorial: L'administration n'est pas un goulag  par Jean-Paul Baquiast
Extraits de Internet Intelligence Bulletin de décembre
, par Dan Jellinek  (anglais)

10 décembre
Spécial Afrique: IIAP/OFPA. Séminaire sur les gestionnaires de sites gouvernementaux " par Jean-Paul Baquiast
Les outils du webmestre Didier Georgieff  Responsable SIG à la DDAF du Bas-Rhin
Accés aux informations - A propos d'un article de Christian Paul sur la co-regulation par Hervé Le crosnier

8 décembre
Les outils du webmestre Hervé Guihard (Chef de projet NTIC de la ville de Plaisir)
Internet dans l'administration en Tunisie. Notes de séminaire, par Jean-Paul Baquiast

Le blocnet (index)
Consulter l'index des thèmes

IGN. Commercialisation des bases de données géographiques

J'ai reçu le mel suivant du secrétaire général du CNIG , que je remercie, suite à la question posée dans la Gazette N°13 concernant l'IGN:
"Excusez moi du délai de réponse: un incident électrique nous a privé de routeur internet pendant plusieurs jours. Il y a eu effectivement par le passé un accord entre IGN et NavTech sur la commercialisation de Géoroute. Cet accord a été attaqué par Télé Atlas devant le conseil de la concurrence et l'IGN a du renégocier en février 1999 pour supprimer la clause d'exclusivité. Cet accord est cité dans le rapport Lengagne que vous trouverez à l'adresse http://www.cnig.fr/cnig/infogeo/france/misparle/rapportfinal.pdf
Signé  lummaux@cnig.fr"


Etat-pénitencier contre Etat-providence
Violences. Répression. Prévention. Exclus de la société de l'information

Le Monde du 7 décembre 1999, p. 16 (http://www.lemonde.fr/article/0,2320,33635,00.html) nous présente la thèse de Loïc Wacquant*, sociologue français professeur à Berkeley (tiens, il ne nous donne pas son e.mail...) . Selon lui, les sociales-démocraties européennes, la France en tête, font une grave erreur en adoptant les politiques de tout-répression actuellement en pratique aux Etats-Unis, et qui vont droit à l'échec. L'Etat refuse de plus en plus les remèdes aux violences économiques et sociales: politique d'intégration, d'assistance, de lutte contre le chômage  et le travail précaire, etc. En contre-partie ce même Etat est conduit à renforcer sans fins  les mesures sécuritaires, dont l'inflation désastreuse de la population carcérale, et le durcissement général des moeurs urbaines, sont les symptômes les plus évidents.  

La thèse n'est pas neuve. C'est celle de tous ceux qui incitent notre gouvernement à revenir aux sources de ce que l'on pourrait appeler non sans naïveté l'humanisme ou la générosité socialiste. Si nous la soulignons ici, c'est seulement pour rappeler que le même problème se pose en matière d'accès à l'information et aux savoirs que dispensera le développement d'Internet. On dit volontiers en France qu'il ne faut pas un Internet à 2 vitesses. Mais quelles sont les mesures concrètes prises pour réinsérer dans le train de la société de l'information ceux qui l'ont déjà en partie manqué? On ne les trouvera pas, en tous cas, dans ce que notre auteur appelle "cette cacophonie bureaucratique qu'est la politique de la ville".  

Peut-être l'Etat-pénitencier découvrira-t-il les bienfaits du micro-ordinateur en enseignant (avec moult précautions) la pratique de cet engin à des détenus qui, avant d'être condamnés, n'avaient pas eu l'occasion d'apprendre à s'en servir à l'école ou dans des associations de quartier.

* auteur de Les Prisons de la misère chez Raisons d'agir 1999


Cyber-Parti Démocratie directe
Vie politique en ligne. Démocratie directe. Liberté sur Internet

Suite à un message sympathique de cette organisation, annonçant qu'elle souhaiterait travailler avec Admiroutes, je réponds ceci:
"Bonjour. Suite à votre mel, j'ai regardé votre site. Les objectifs sont très nobles, et tout à fait les miens. Il est génant cependant de ne trouver aucun nom ni repère politique quelconque (sauf erreur de recherche). S'agit-il de l'e-parti de l'excellent Jean Michel Billaut? Croyez-vous possible d'adhérer à une organisation dont l'on ne connait pas les visages? Pouvez-vous en dire davantage? Baquiast"
Affaire à suivre donc http://www.democratiedirecte.org/


Logiciels libres à la Culture
Logiciels libres. Linux. Migration. Intranet/internet pour tous. Recrutement.

Je me borne à citer, en disant bravo. Que cela serve d'exemple à d'autres:

"Subject: [Membres] Offre d'emploi.Date: Wed, 08 Dec 1999 19:21:39 +0100 From: mannoni <Bruno.Mannoni@culture.fr>
"Le ministère de la culture et de la communication recrute un chef de projet "logiciel libre". Sa tâche principale sera d'accompagner le ministère de la culture et de la communication vers une migration douce de AIX vers Linux, et de développer des applications Internet/Intranet.

Le ministère de la culture et de la communication a 5500 postes en réseau réparti sur 200 sites interconnectés en IP. Chaque poste de travail à accès à l'Internet (sauf IRC). Le ministère de la culture et de la communication investit de manière importante dans la formation continue. Le salaire est dépendant des diplômes et de l'expérience. Un Bac+ 5 avec trois années d'expérience peut espérer 16 000 net/mois (pas de primes). Si vous êtes intéressés, envoyez un CV à mannoni@culture.fr"


Référencement aval des textes juridiques français
Mise en ligne des données publiques. Texte intégral. Journal officiel

Adminet, dont l'on connait l'important travail en matière de mise en ligne des textes juridiques français, propose un bilan intéressant du nombre de textes disponibles intégralement sur le web, référencés à partir des citations qui en sont faits dans d'autres textes: http://www.admi.net/jo/t.html
L'on en conclut , entre autres, que le nombre de textes disponibles en texte intégral sur le Web  est de 2872  (ce qui est beaucoup, merci pour la simplification), soit 58 % du nombre total des textes cités (ce qui est peu, merci pour la simplification). Sur le domaine des textes juridiques et des avatars du "concessionnaire officiel", voir aussi l'article de Hervé Le Crosnier http://www.admiroutes.asso.fr/espace/acces/reuter.htm


Le Multimédia et l'Education Nationale
Livres scolaires, CdRom. Editeurs. Egalité du service public pour tous. Profit. Programmes européens pour l'éducation

La Cinquième Rencontre http://www.lacinquieme.fr/rencontre/003058/53/#top a rediffusé le 10 décembre 1999 une série d'interviews sur ce thème, présenté par Jean-Louis Durpaire. Celui-ci est inspecteur d'académie, Directeur du CRDP (centre régional de documentation pédagogique) depuis 1991, Chargé de Mission Académique aux Technologies Nouvelles et Conseiller du Recteur de l'Académie de Poitiers pour les TICE (technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement). Le débat évoquait, selon les termes de La Cinquième, les thèmes suivants: L'Education nationale aura-t-elle un droit de regard sur le contenu des logiciels scolaires ? De quelle façon seront dispensés les cours ? Quel sera l'impact sur les élèves ? Les familles se verront-elles dans l'obligation de s'équiper de micro-ordinateur. La problématique engendrée par l'utilisation du multimédia dans le cadre scolaire, la carte de compétence et ses effets pervers. J'ajouterai une question présentée avec force détails inquiétants: les industriels européens et la Commission européenne (du temps de Edith Cresson en particulier) veulent-ils prendre en mains l'éducation nationale?

L'émission, bien documentée et intéressante, bien que datant un peu, laisse cependant une impression bizarre. Bien que M. Durpaire ait tenté de jouer le médiateur, l'on en retient surtout l'idée d'un tout ou rien: le multimédia, le profit et les industriels contre les valeurs de l'enseignement français. Personne n'a évoqué la thèse, que nous défendons avec d'autres, selon laquelle les enseignants français sont suffisamment nombreux  et, supposons-le, compétents, pour ne pas se laisser avaler sans leur consentement. C'est à eux, aux élèves et pourquoi pas, aux parents de se saisir des techniques multimédia et des contenus innombrables de l'Internet . Ils composeront eux-mêmes, dans le cadre des programmes et, surtout avec des méthodes modernes d'acquisition du savoir, ce qui servira de matière à leur enseignement. (Voir notre article du 28/1/99 Le collège et Internet, rêvons un peu http://www.admiroutes.asso.fr/action/theme/educ/reve.htm)


Transparence dans les financements électoraux (aux Etats-Unis)
Financements occultes. Déclarations. Transparence. Listes nominatives.

Le Monde du 11 décembre, p. 35, nous indique que la Federal Election Commission américaine (FEC) publie désormais, sur Internet et au dollar près, les dons et soutiens financiers reçus par les candidats aux élections, lesquels peuvent informer la FEC par voie électronique. Les donateurs sont également identifiés, par une liste nominative. Ceci parait excellent. Pourquoi ne ferait-on pas la même chose en France? Il est vrai que la CNIL s'y opposerait sans doute. Allez voir le site, il contient d'autres éléments intéressants la démocratie. http://www.fec.gov


Ils ont eu la peau de l'OMC
Mondialisation. Contre-pouvoirs. Défenseurs des consommateurs. Ralph Nader. Internet

C'est fait, les "anti-mondialisation" de tous acabits ont eu la peau, sinon de l'OMC, du moins de la première grande mondiale proposée par l'Organisation. C'est peut-être dommage sous certains angles, mais cela devrait permettre en contre-partie de mieux réfléchir à ce que l'on veut vraiment, et aux alliés que l'on veut se donner pour faire reconnaître son point de vue. Pour nous ici, qui sommes dépassés par ces vastes questions, nous nous bornerons à mieux étudier les vainqueurs de ces folles journées, notamment quand ils sont, comme tous d'ailleurs outre-atlantique le sont sans exclusive, sur le web. Aller voir par exemple le site Public Citizen http://www.citizen.org/ présidente Joan Claybrook, fondé par Ralph Nader. Tiens, nous le pensions mort, celui-là, en France. Pas du tout. Internet lui a donné une nouvelle jeunesse.  Il a même monté une véritable cyber-industrie. Tant mieux. Que nos consuméristes nationaux encore débutants en matière d'Internet s'inspirent donc de son exemple, sinon, là encore, il nous faudra accepter la suprématie américaine!


Il est temps de réhabiliter les jeux électroniques
Consoles. Edutainment. Industries du jeu. Automates

La Rue des Entrepreneurs du 4 décembre 1999 a eu le grand mérite de montrer à ceux qui l'ignoraient encore l'importance des jeux vidéo et électroniques dans la maîtrise de la société de l'information (Jeux vidéo: la bataille pour le jack-pot http://www.radio-france.fr/chaines/france-inter/rde/fiche.php?numero=30007).

D'abord, leurs mérites sont nombreux, et mériteraient tout un article. D'autre part, ce sont des domaines où la France et l'Europe peuvent prendre des rôles très importants, sur le plan de la création et de la vente des contenus, en constante augmentation. Nous devons donc encourager nos chères têtes blondes, comme d'ailleurs les têtes plus chenues, à jouer tout en s'instruisant, sur consoles mais mieux encore sur PC et Internet. Ceci dit, comme en toutes choses, le développement de l'Internet citoyen donnera à de plus en plus de gens qui ne sont pas encore éditeurs et auteurs la possibilité de produire eux-mêmes des contenus ou des automates en dehors des grandes filières éditoriales. Un champ immense de créativité s'offre à tous ceux ayant un peu d'imagination, où se retrouveront par exemples les amateurs de bande dessinée et de science-fiction. Il n'est pas exclu du tout que des innovations inattendues émergent d'un bouillonnement créatif ayant le jeu pour moteur, y compris dans le domaine de la formation et surtout dans celui de la recherche scientifique. Mais l'on rejoint là la problématique de l'automate et de l'intelligence répartie  moderne, et c'est une autre histoire, dont nous vous reparlerons bien un jour.
PS: Ceux que ces questions intéressent peuvent visiter le site GOA de France-Télécom, destiné à mettre des joueurs en réseau http://www.goa.com ou http://www.goa.com/goa/z-home.asp?


La responsabilité des juges et la société de l'information
Séparation des pouvoirs. indépendance de la justice. Responsabilité des juges. Contre-pouvoirs citoyens

Qu'on le veuille ou non, le développement de l'Internet donnera à de plus en plus de gens la possibilité de mettre en cause la justice en général, et certains tribunaux ou juges en particulier. Chacun peut déjà, par courrier électronique, liste de diffusion ou sur des pages personnelles en ligne, se plaindre de telle ou telle décision ou non-décision, mettre en cause tel ou tel magistrat, éventuellement instruire ou rejuger virtuellement telle affaire. Ces possibilités ne sont pas encore très exploitées par les citoyens, d'abord parce qu'ils ne veulent pas outrepasser les limites de droits qu'ils connaissent mal, d'autre part parce qu'ils n'en voient pas l'utilité pratique: les voies de recours légales sont les seules ouvertes aux justiciables mécontents, les juges ne pas faciles à poursuivre, même lorsqu'ils ont eux-mêmes contrevenu au droit.

Mais l'on savait déjà que la presse avait, en agitant l'opinion, la possibilité indirecte d'agir sur la justice. L'explosion de l'Internet aura exactement le même effet, ou un effet complémentaire autrement plus efficace. L'Etat doit en tenir compte, non pour interdire de plus en plus de chose sur l'Internet, mais pour mettre en place les procédures officielles permettant, à des dysfonctionnement avérés, d'apporter des réponses conformes à l'état du droit. C'est donc l'intérêt des mesures actuellememnt en discussion concernant la mise en cause de la responsabilité des magistrats. Ceux-ci doivent le comprendre. Tout exutoire officiel à des exigences sociétales profondes évitera que ces dernières ne prennent des formes explosives ou destructrices.

Les mêmes exigences devant entraîner les mêmes réponses, ce qui devrait s'appliquer aux magistrats devraient tout autant s'appliquer aux fonctionnaires de l'Etat quels que soient leurs grades.      


L'information sur la contraception et les MST dans les établissements d'enseignements
Prévention de l'avortement et du sida. Information des jeunes. Rôle des établissements d'enseignement. Multimédia

Copie d'un message* que j'adresse (le 30/11) sous ma signature à Mme Ségolène Royal, suite à sa décision d'autoriser les infirmières scolaires à distribuer la pilule du 3e jour dans les établissements d'enseignement. Je m'engage un peu, mais que voulez-vous?:
"Madame la Ministre, ne pensez-vous vous pas qu'il serait utile, comme suite à votre initiative très intéressante d'autoriser les infirmières scolaires à distribuer la pilule du 3e jour dans les établissements d'enseignement, que votre ministère fasse réaliser un multimédia simple et pédagogique destiné à compléter l'information des adolescents sur les questions de contraception et de prévention des MST . Ce document serait mis à disposition des élèves par l'intermédiaire des réseaux Internet des établissements. Il pourrait aussi être accessible librement sur des sites extérieurs (y compris, pourquoi pas? sur le site de votre ministère) Il pourrait également, le cas échéant, être diffusé par CdRom. Je suis persuadé que cette forme de communication et de formation en ligne toucherait les jeunes plus facilement que des campagnes plus traditionnellles. L'initiative susciterait sûrement beaucoup d'oppositions, mais vous vaudrait, je pense, une estime accrue de la part de ceux qui soutiennent votre action ministérielle".
* resté sans réponse à la date du 14/12, sauf un accusé de réception.

La revue des sites
Consulter le répertoire des sites

Le  11 décembre

Burkina Faso

Primature du Burkina Faso (premier ministère) http://www.primature.gov.bf/

Lors du séminaire OFPA/IIAP récent (voir http://www.admiroutes.asso.fr/afrique/ofpa.htm), plusieurs sites publics africains ont été présentés par leurs gestionnaires. Pour mieux les faire connaître en France, j'en mentionnerai désormais quelques uns. Commençons par la Primature du Burkina Faso. Il s'agit en fait d'un portail de présentation de l'ensemble du pays. Voir notamment la Carte Postale, qui donne des renseignements difficiles à trouver autrement sur ce passionnant territoire. Par exemple sur l'état du réseau routier. C'est ainsi que les anciens d'Afrique verront avec émotion évoquer la route Ouagadougou - Bobo-Dioulasso -Banfora - (frontière RCI) de 513 km. Je l'avais connue abritée d'arbres magnifiques, tout au moins entre Ouaga et Bobo, comme l'on disait. Est-ce encore le cas? La page Histoire est également très riche, et illustrée.

Mais il n'y a pas que cela sur le site. L'on y trouve aussi de nombreux renseignements administratifs et politiques. Bref, une belle réalisation, à encourager. Baquiast

Le  10 décembre

GAES http://www.gaes.org/

Le Guide Annuaire de l'économie sociale GAES présente un impressionnant recueil d'informations sur les associations de toutes natures, les encourageant ainsi d'ailleurs à venir sur le web et à y être plus actives. Un ensemble de pages  nous est offert, concernant le thème d'actualité de la défense du consommateur.  http://www.gaes.org/defense1.htm  Il y a beaucoup à faire en ce domaine pour atteindre à l'efficacité de Ralph Nader, cité dans ce numéro de La Gazette. Mais l'on y vient ! Baquiast

Le  9 décembre

CIFFAD et INTIF http://ciffad.francophonie.org/

Le Carrefour international francophone de formation à distance CIFFAD, ainsi que l'Institut francophone des nouvelles technologies de la formation INTIF, présentent des sites emplis d'informations sur la francophonie et la formation en ligne. A signaler, paru récemment, un guide du multimédia francophone pour l'enseignement du français langue étrangère (sic). http://ciffad.francophonie.org/Nous-offrons/francais.html
Tout ceci est très riche. Je n'ai pas le temps de l'explorer. Mais l'on voit que le français ne boude pas le multimédia. J'espère que l'Observatoire de la DGLF, citée ci-dessous, n'ignorera pas  ces réalisations. Baquiast 

Guide des sites Internet de l'administration française et des régions http://www.multimania.com/cabema/cl.htm

Multimania, dont le caractère fougueux est bien connu des internautes français, présente un guide (ou portail) apparemment très complet de toutes les adresses URL de tous les sites adminsitratifs français S'il n'est pas complet, il ne tient qu'aux gestionnaires de sites oubliés de se faire connaître. Le guide, par ailleurs, est fort pratique, dans le style de ce que fait Adminet. Vous avez tout sur une page, au lieu d'avoir à chercher un  peu partout, comme sur certains portails officiels que je ne citerai pas. Je le recommande à nos amis à l'étranger. Baquiast

Le  8 décembre

Observatoire des pratiques linguistiques http://www.culture.fr/culture/dglf/observatoire/note-presentation.html

La Délégation à la langue française lance un observatoire des pratiques linguistiques, en France et Dom-TOM, si j'ai bien compris. Affaire à suivre. Il est indiqué que la démarche s'étendra à d'autres pays francophones, notamment je l'espère vers nos amis africains. Le modus operandi semble assez  lourd, appels d'offres, etc. Pourquoi ne pas faire appel à tout ce qui se publie déjà sur le web autour par exemple des langues régionales?  J'espère en tous cas que les résultats de l'observation seront diffusés sur le site .Baquiast

Le  7 décembre

Département d'anesthésie-réanimation de Bicêtre http://www.darbicetre.com/

Les anesthésistes de Bicêtre ne pourront plus chanter "A l'hôpital Bicêtre, c'est là que l'on s'embête, loin de Paris que je regrette, etc" . Leur site, outre des informations pratiques, offre des liens extrêment complets, semble-t-il, sur tout ce qui se publie en ligne en matière de médecine, chez nous et ailleurs. S'ils en ont le temps, ils pourront ainsi parfaire leur formation professionnelle. Tous futurs opérés (c'est-à-dire presque chacun d'entre nous) ne pourront que s'en réjouir. Bravo. Baquiast

Le  4 décembre

Le forum franco-allemand http://www.forumfranco-allemand99.net/

Bonne initiative que créer un lieu de débat entre allemands et français. La première réunion du forum, en octobre, a été consacrée à la société de l'information. Mais hélas, du côté français, beaucoup d'académisme, beaucoup de personnalités trop entendues (le Conseil d'Etat, la Cnil, dont l'on peut douter du caractère porteur du message) et peu d'interactivité citoyenne. Aussi, n'y tenant plus, j'ai adressé le mel suivant, j'espère en notre nom à tous (excusez-moi de me citer):

"Bonjour. Ne pensez-vous pas qu'un tel forum s'enrichirait en offrant aux "non-personnalités officielles" la possibilité de s'exprimer sur un véritable forum en ligne. Votre thème intéresse beaucoup de gens qui ne pourront participer à des manifestations mondaines. Dans le même esprit, quid de la publication en ligne des débats et des conclusions? Baquiast"

Agoranet http://www.agoranet.org/

Par comparaison, l'on appréciera la formule offerte par Agoranet (initiative mixte associant la Comest et l'Assemblée Nationale), qui permet aux citoyens de réagir à des prises de position présentées par des parlementaires. Certes, le forum reste peu fréquenté, et les parlementaires interpellés ne répondent pas toujours. Mais au moins le lieu de dialogue est là, et nous pouvons nous y exprimer sans difficultés. Il ne tient donc qu'à nous de le faire. Baquiast

Le  2 décembre

Net-Express, l'Encyclopédie animée de Wanadoo et France Télécom http://www.wanadoo.fr/bin/frame2.cgi?u=/wanadoo_et_moi/comprendre/netexpress/index.html

A ceux qui s'interrogent sur l'intérêt de Flash, nous avons déjà répondu que s'il s'agissait de charger un page d'accueil rien que pour impressionner le visiteur, il valait mieux s'abstenir*. Mais il existe plusieurs domaines où un bon usage de Flash apporte une aide véritable, notamment pour faciliter la compréhension d'une démonstration pédagogique ou d'une procédure administrative. Nous retrouvons là les vertus de l'image animée à utilisation didactique. L'investissement en moyens humains n'est pas négligeable mais, grâce à Internet, il peut être rentabilisé sur des milliers d'utilisateurs. Allez voir, comme excellent exemple de ces applications, l'Encyclopédie animée de Wanadoo et France Télécom: tout savoir sur Internet.

A titre de démo, l'on peut voir ce qui nous est dit des logiciels destinés à protéger les enfants des mauvaises rencontres: http://www.wanadoo.fr/wanadoo_et_moi/comprendre/netexpress/flash/ne_22/index.html Les dessins sont bons, l'animation est remarquable, bref j'ai tout compris - sans être certain, mais c'est une autre question, que la présence du père persécutant la curiosité de son enfant n'ait pas quelques effets pervers -

Pour ce qui concerne l'aide en ligne aux téléprocédures administratives, nous devons, en tant qu'usagers des administrations, demander avec la plus grande énergie que de telles solutions soient fournies d'urgence sur les sites publics, notamment au profit des entreprises ou des personnes en difficulté, deux catégories d'usagers se heurtant à des réglementations pratiquement incompréhensibles par elles d'emblée. Voilà de quoi utiliser intelligemment, par exemple, les agents de la Documentation Française, dont je me suis laissé raconter qu'ils craignaient pour leur emploi. Baquiast

* C'est le cas du Conseil Général de Belfort http://www.cg90.fr/home/index.html, dont la page d'accueil en Flash met, selon  les navigateurs, 40 à 120 secondes à s'afficher, sans vraiment contribuer à éclairer l'Internaute sur ce qui se passe ou non à Belfort. J'aurais préféré y trouver un forum. Mais ne soyons pas méchant.  

Le  1er décembre

Sécurité Routière. Le site du Pr Got http://www.securite-routiere.org/

Tous ceux qui s'intéressent à Internet et aux possibilités qu'il ouvre d emieux informer - et mieux  faire participer -  le citoyen doivent connaiître le site remarquable ouvert par le Pr Claude Got. Celui-ci , expert bien connu - et trop peu écouté - de la lutte contre les nuisances modernes: tabac, alcool et insécurité routière, a décidé d'offrir sur Internet toute son expertise dans le domaine de la sécurité routière. Notre amo Xavier Maury, qui signale l'existence du site dans les Cahiers de doléances, en dit ceci:
"Le site "sécurité routière" élaboré par le professeur Claude Got est absolument remarquable.
La facilité de navigation permet d'apprécier davantage la qualité du contenu. A propos du contenu :
1) Méthode
- seule une approche globale (les infrastructures, les véhicules, les conducteurs, les réglementations, l'application des réglementations, l'évaluation ...) permet de traiter efficacement le drame (8000 morts / an, 200.000 blessés dont un quart gravement).
- les politiques pourraient agir de façon plus responsable, notamment en interdisant la construction de véhicules inadaptés (trop rapides par rapport aux limitations légales), en dotant les administrations des moyens d'évaluation des actions menées.
2) Connaissances
- le site propose des parties "connaissances" et "fiches techniques" très riches ... et pleines d'enseignement.
3) Propositions, etc.
- d'autres parties du site sont bien développées (propositions, actualité, etc.) Un grand bravo!"
J'ajouterai que le site, par sa page  http://www.securite-routiere.org/autres.htm consacrée aux liens sur les autres sites, met en évidence la pauvreté de la pensée et de l'action officielles sur ces questions.  La Sécurité Routière (Délégation à la?) n'est certes pas absente, mais il faut la chercher, et ce n'est pas en deux coups de souris qu'elle se laisse découvrir. Voir http://www.equipement.gouv.fr/themes/routes.htm  De plus, l'information diffusée n'est certainement pas au niveau qu'il faudrait. Une question en passant: Mr Depardon fera-t-il un lien (souligné 2 fois) sur le site du Pr Got? Baquiast

Le  30 novembre

Bois d'Arcy-Portail http://boisdarcy.free.fr/

Voici un site municipal réellement innovant (pardon pour tous ceux qui innovent également et que nous ne connaissons pas encore). Il offre d'abord une liste d'adresses et d'activités impressionnantes (voir plan du site http://boisdarcy.free.fr/php3/index.php3). Ces gens n'ont pas tous des adresses électroniques, loin de là, mais cela viendra sûrement.
Mais surtout le site joue à fond la carte de l'interactivité, puisque 4 formules sont ouvertes à l'heureux bois-d'arcynois (?) et aux autres personnes d'ailleurs: une liste libre, une liste de diffusion, un forum et un livre d'or. Du coup, cédant à l'enthousiasme, je me suis exprimé sur ce dernier support. Bref, nous avons presque là le prototype du portail-citoyen recommandé par Admiroutes (voir le prototype http://www.admiroutes.asso.fr/leportail/index.htm). Pour qu'il devienne véritablement citoyen, il faudrait sans doute qu'il s'adosse sur quelque chose du même ordre, mais non administratif, analogue à nos forums des Cahiers de doléances. Projet à suivre. Baquiast

Le  29 novembre

Observatoire des sciences et des techniques http://www.obs-ost.fr/ost_fr/default.htm

"Présentation: L'Observatoire des Sciences et des Techniques (OST) est un Groupement d'Intérêt Public (GIP) créé pour une durée de six ans par arrêté du 28 mars 1990, renouvelé le 28 mai 1996 pour six ans. Les instances de l'OST sont constituées d'un Conseil d'administration de treize membres, présidé par Pierre Papon et d'un Conseil scientifique de dix personnalités françaises et européennes. Le Conseil scientifique est présidé par Michel Callon.
Actualités: Bienvenue sur le site Internet de l’OST. Au cours des mois à venir, le site s’étoffera et proposera des rubriques additionnelles : publications, bons de commande d’ouvrages produits par l’OST, indicateurs, liens avec d'autres organismes, annonces de colloques et de conférences organisés par l’OST, etc."

Pour le moment, le site offre, sous une présentation particulièrement austère, les références d'ouvrages vendus en librairie, datant de 1997 et 1998, ainsi que deux lettres d'information en pdf. Je me demande si l'OST n'aurait pas du attendre d'avoir une vitrine plus attirante avant de venir sur le web. Je doute qu'après une première visite, l'on ai envie d'y revenir, à moins d'être du sérail. Je pense que, sans tomber dans le clinquant, l'on peut faire mieux. Voyez par exemple l'un de mes favoris (les objectifs ne sont pas les mêmes, mais quand même):
Infosciences en ligne http://www.infoscience.fr/index.php3

http://www.admiroutes.asso.fr/lagazette/99-1412/index.htm