Logo la gazette N°8 -  11 Septembre 1999

S'abonner à la gazette d'admiroutes gratuitement
Lire la présentation
Consulter le répertoire

Quelques articles mis en ligne sur Admiroutes du 1er au 10 Septembre:

11 septembre

Droit et Internet: le problème du ressort territorial, par Jean-Michel Yolin (référencé avec accord de l'auteur)
Chroniques du bêta-bloquant: Gravitation quantique. La particule bêtablocon et l'énergie du vide, par Jean Paul Baquiast

5 septembre

La page de Joseph Rinaudo: Webmail, knowledge management, Corporate portal
Nouvelle version du dossier: Le guichet unique dans l'administration française par Jean-Paul Baquiast (220Ko - 50 pages environ)

4 septembre

Editorial: Disparition du chômage en 10 ans par Jean-Paul Baquiast.
Chroniques du bêta-bloquant - attribution du mulot d'honneur de septembre
Pour ou contre: Internet peut-il remplacer les livres scolaires?
Chroniques du bêta-bloquant: Le comité interministériel DADA et l'enfer de la simplification, par divers auteurs.

2 septembre

Le portail administratif personnel par Jean-Paul Baquiast

 

La Revue des sites

Le 10 septembre

sesam-vitaleGIE Sésam-Vitale http://www.sesam-vitale.fr/

Le GIE est le maître d'oeuvre du programme Sésam-Vitale, qui permet la gestion électronique de la feuille de maladie (feuille de soins). Le site du GIE est un site technique, qui nous a paru assez bien fait (homologation d'équipements et de logiciels, par ex.). Mais il y a quelque ironie à ne rien dire, sur un tel site, de tout ce qui fait jaser actuellement dans l'Héxagone, à propos de Sésam-Vitale: déploiement effectif du projet (notamment nombre de professionnels de santé acceptant effectivement la carte), relations avec les éditeurs de logiciels, relations avec le Réseau Santé-Social, avec la CNAM et avec l'Etat.

Sans parler des blocages actuels du logiciel informatique de la CNAM, chargé de la liquidation des feuilles de soins-papier. Cet évènement malheureux aurait pu donner lieu, de la part du GIE, à un minimum d'information. L'assuré, nous pouvons le garantir, est en train de tout confondre dans une réprobation générale. Bref, si un site web, tel celui du GIE, se borne à ne rien dire de ce qu'une personne tant soit peu soucieuse de comprendre souhaite y trouver, à quoi sert-il? Mais peut-être avons-nous une conception trop exigeante d'Internet et de la transparence qu'il devrait permettre. Baquiast

Le 9 septembre

droit.orgDroit.org, Portail du Droit français http://www.droit.org

"Droit.org est une initiative de type associatif. Cette initiative s'appuie notamment sur les ressources du centre de recherches en informatique de l'Ecole des Mines de Paris et s'inscrit dans la suite de la diffusion sur le site Adminet du Journal officiel. Le site est - avant tout - l'occasion de réfléchir, entre juristes et informaticiens, sur la signification et les possibilités d'un site juridique aujourd'hui en France. Un comité éditorial réfléchit aux développements futurs de droit.org."

L'initiative a pris sérieusement corps depuis les premiers balbutiements de la proclamation de Sarrebruck. L'équipe de développement, Robert Mahl et Pierre Mayeur, qu'Admiroutes s'honore de compter parmi ses membres, ont fait un sacré travail, tout bénévole. Ceci, entre autres avantages, a mis un peu de concurrence (intellectuelle) dans un secteur initialement assez monopolisé. Christian Schérer, un des pères de l'affaire, avait pris tous les risques. Enfin, c'est fait! Je ne suis pas moi-même fana-fana du droit, tout en reconnaissant ses mérites. Laissons donc à plus valeureux le plaisir de découvrir et commenter le site. Baquiast

Le 8 septembre

Librairie de l'Université d'Aix-en-Provence http://www.aix-provence.com/

"Traditionnellement tournée vers les étudiants aixois et marseillais, lieu de rencontres et de découvertes pour le juriste, l'universitaire, le curieux… la librairie de l'Université d'Aix-en-Provence a souhaité au cours des vingt dernières années élargir son choix et s'ouvrir sur le monde des entreprises en devenant le partenaire qui doit être présent pour procurer la documentation indispensable au moment voulu.

Editeur et libraire universitaire, Frédéric Couffy a développé avec sa petite équipe un catalogue d'édition que vous pouvez consulter ici.

Il est tourné vers l'université bien entendu en proposant une collection de manuels en collaboration avec les PUAM (Presses Universitaires d'Aix-Marseille), une collection de recherche en collaboration avec le Centre de Recherches en Ethique et Déontologie professionnelle rattaché à la Faculté de Droit et de Science Politique de l'Université d'Aix-Marseille III, la collection Ethique et déontologie dirigée par Jean-Yves Naudet."

Par ces mots, Frédéric Couffy présente son travail, sur un site encore en construction, mais qui s'efforce réussit déjà, dans certins domaines, à être un instrument de travail utile. J'ai ainsi pu prendre connaissance du sommaire détaillé d'un Guide du Droit aérien de 778 pages, vendu 490 F en librairie. Nous n'avons évidemment pas encore droit aux ouvrages eux-mêmes en ligne (télécharger 778 pages serait il est vrai assez rude) mais peut-être aura-t-on progressivement la possibilité d'accéder gratuitement à certains éléments des documents présentés. Il est déjà bien de savoit qu'ils existent. Baquiast

Le site des enseignants du Primaire http://www.guetali.fr/home/ajorge/

Voici un site élaboré de sa propre initiative par René Jorge Payet, professeur des écoles à la Réunion (eh oui! le web rapproche), qui apporte de l'eau à notre débat "Internet peut-il remplacer les livres scolaires?". Nous y trouvons de nombreuses informations permettant à l'instituteur d'améliorer sa compétence professionnelle. Des recettes pratiques rendront la classe plus vivante. L'interactivité est organisée, avec les collègues éventuellement intéressés, mais aussi avec les sites de même nature sur le web francophone (voir à cet égard la page intitulée D'autres sites). Une observation de détail, la navigation parait assez bizarre.

Dans le même esprit, d'un professeur d'anglais, voir un joli travail  http://www.ifrance.com/ALGAYER/ Baquiast.

Le 7 septembre

tribunal de commerceTribunal de commerce de Toulouse http://www.greffe-tc-toulouse.net/

De mauvais esprit reprochent aux tribunaux de commerce, ou à leurs greffes, un certain manque de transparence. Le TC de Toulouse a sans doute voulu montrer, par son site Internet, qu'il luttait contre cette réputation. L'on y trouve des informations utiles sur les tribunaux de commerce, en général, et le rôle des greffes. Mais pour savoir ce que fait exactement le tribunal, nous ne disposons que de statistiques, assez peu parlantes il faut dire pour l'artisan ou le commerçant que je ne suis pas. Ne serait-il pas possible, dans le domaine commercial comme dans les autres domaines de la jurisprudence, d'obtenir des extraits substantiels de jugements, permettant de savoir comment évolue ladite jurisprudence au fil du temps? Baquiast

Le site non-officiel des troupes de marine http://www.troupesdemarine.org/index2.htm

Ceux qui s'intéressent à l'armée sans être en service actif, notamment pour y avoir passé de plus ou moins nombreux mois, apprécient ces sites non-officiels. L'appellation ne doit pas faire illusion. Ce ne sont pas des anti-mili qui s'y expriment. L'on suppose même qu'ils disposent de toutes les bénédictions hiérarchiques. Néanmoins, au delà de l'inévitable action psychologique, l'on trouve des informations historiques ou d'actualité intéressantes, venant si l'on peut dire du coeur de l'institution - ce que seul Internet permet aujourd'hui d'offrir.

L'on constatera par exemple que les marsouins et autres bigors, comme ils disent, font sur leur site concurrence à nos célèbres Chroniques du bêta-bloquant: voir par exemple http://www.troupesdemarine.org/ressources/humour/index.htm Baquiast

Les sapeurs-pompiers de Gières (Isère) http://www.chez.com/jd/pompiers.htm

Toujours intéressé par les intrusions des services publics de terrain sur le web, je suis allé voir ce site, mais j'ai du renoncer à y pénêtrer, vu les temps d'attente prohibitifs. L'expérience renouvellée plusieurs fois me fait penser que la conception du site est mauvaise: pages trop lourdes notamment. C'est dommage. Mieux vaudrait laisser tomber les photos dans la page d'accueil, au profit par exemple de n° d'appel et conseils d'urgence. Baquiast

Le 6 septembre

Observatoire de Camille Flammarion http://www.culture.fr/culture/flammarion/accueil/index1.htm

Voici un excellent exemple de vulgarisation scientifique intelligente, réalisé à l'instigation du ministère de la Culture. Il nous présente l'observatoire de Camille Flammarion à Juvisy, mais aussi la vie, l'oeuvre et l'époque de cet astronome qui, sans être l'un des plus grands, a fait beaucoup pour les développements de cette science en France à la fin du 19e siècle. Dans la foulée, nous vous conseillons une visite à la:

Société Astronomique de France http://www.iap.fr/saf/

Celle-ci, fondée par Camille Flammarion, mène une importante activité de recherche et de vulgarisation. La dernière éclipse de soleil donne à la Société l'occasion de présenter des images magnifiques, même sur un modeste écran de portable comme le mien. Un conseil: si comme il se doit, en dehors de l'éclipse, vous chercher à entrer dans le coeur du site, cliquer dans le logo ou dans le titre. Mais pourquoi diable ne pas présenter tout de suite le plan? Pendant que vous êtes au ciel, allez voir aussi

Institut Astronomique de Paris http://www.iap.fr/

Le 5 septembre

Association des cadres de réserve de Berlin http://www.mili-net.de/acrb/index.htm

On trouve de tout sur Internet via Adminet, à preuve cette curieuse association qui, de lien en lien, nous mène sur les sites non-officiels de nombreux services secrets, et sur leurs "rumeurs". Information ou désinformation garantie? Les 2 sans doute mon adjudant. En tous cas, ils n'ignorent rien des subtilités du web, ces gaillards. Baquiast


Le 4 septembre

Enseignement primaire. des sites pour les enseignants http://listes.cru.fr/arc/edufrancais@cru.fr/mc/msg00012.html

Arguments dans le débat Pour ou contre d'Admiroutes: Internet peut-il remplacer les livres scolaires. Réponse: on peut commencer à s'en passer. Exemples extraits d'une liste CRU:
http://www.inforoutes-ardeche.fr/~jpjourd/doc_classe.htm
http://www.altern.org/pcolleu/
http://cartables.net/files/index.php3


Le 3 septembre

District de Chooz

District de la Région de Chooz (Ardennes) http://perso.wanadoo.fr/district.chooz/district/index.html

Pour nos nombreux lecteurs étudiants qui ne savent pas encore ce qu'est un district dans le monde des collectivités locales françaises, et à quoi il peut servir, nous recommandonsz cet excellent site. Ceux qui savent ce qu'est un district, mais ne connaissent ni Chooz, ni son combat, doivent aussi aller sur le site. Grâce à une excellente utilisation de l'Internet, ils apprendront beaucoup de choses en quelques minutes. Bravo. Baquiast

Le 2 septembre

Allègre (Les réformes Allègre en France) http://users.skynet.be/aped/fr/info/France/France.html

La transparence du débat nous incite à commenter favorablement la publicité donnée par ce site aux travaux et réactions - atrocement partisanes - de ce que l'on pourrait appeler les anti-Allègre de l'Education Nationale. A vous de vous forger une idée, en faisant le départ entre ce qui vous parait relever d'une bonne approche du service public, et ce qui ne serait que réflexe corporatiste. En tous cas, si j'étais le responsable du site www.education.gouv.fr, je ferais un lien sur ce site et sur d'autres analogues, sans exclure de répondre à certains arguments si jugé utile. Le fair-play dans la discussion ne peut que satisfaire les citoyens, dont beaucoup seraient bien en peine de départager, sur la base d'arguments relativement objectifs, entre les pro- et les anti-Allègre. Baquiast


Le 1er septembre

edufranceEdufrance  http://www.edufrance.fr/

L'agence Edufrance, récemment créée, a pour mission de faciliter l'accès des étudiants étrangers à l'enseignement supérieur français. Elle entend, comme le montre son site, utiliser systématiquement les ressources de l'Internet (NB: cela va de soi, diront les grincheux, mais quand on connaît le mépris qu'affichent encore beaucoup de nos institutions pour ce media, l'on s'applaudit de voir un organisme visant l'international renoncer aux infinies ressources du fax).

Le site nous a paru assez complet. Le Monde d'ailleurs l'a évoqué, dans une page récente. Nous n'en dirons pas plus ici. Affaire à suivre donc. Une évaluation a posteriori de l'efficacité de l'Agence, et du rôle d'Internet dans cette efficacité, nous intéresserait, sur le site, le moment venu. Baquiast

Le 31 août

Le médiateur de l'éducation nationale  http://www.education.gouv.fr/syst/mediateur/default.htm

Malgré quelques articles, l'on a pas assez salué, non seulement l'institution d'un médiateur de l'éducation nationale au plan ministériel, mais celle de médiateurs académiques capables de relayer l'action de médiation au plan local. C'est une véritable première, qu'au siècle de la société de l'information, tous les ministères et leurs dépendances devraient organiser pour leur compte.

Autre bon point (nous sommes à l'école), le fait que la nouvelle institution se présente sur Internet, et que certains médiateurs soient dotés d'une adresse électronique. Certes, le texte de présentation recommande la saisie de préférence par la voie postale (est-ce à dire que les médiateurs ne liront pas leurs mels?) mais l'institution ne peut pas virer d'un coup aux nouvelles technologies, non plus que les usagers de l'éducation.

Il serait évidemment très important, dans l'esprit du net, que le médiateur publie l'essentiel des questions posées et des réponses faites. Nous verrons ce qu'il en sera.

Ceux qui connaissent Admiroutes et le forum des Cahiers de doléances savent que pour ce qui nous concerne, nous demandons, devant l'afflux de doléances et propositions constructives, la désignation de correspondants ministériels (nous n'avons pas osé appelé cela des médiateurs!) sur lesquels nous pourrions rerouter les messages de leur compétence. Nous voudrions évidemment suivre le sort de ces messages. L'administration répond ou ne répond pas, mais dans les deux cas, sa réaction mérite d'être publiée sur le forum, pour l'information de tous.

La proposition, soumise aux services de la Réforme de l'Etat, n'a pas encore eu de suite. En aura-t-elle un jour? En attendant, pourquoi ne pas utiliser, pour ce qui concerne l'éducation, la boite à lettres de ses médiateurs, quand la nature des messages le justifiera. Baquiast

http://www.admiroutes.asso.fr/lagazette/1999-098/index.htm