Logo la gazette N°5 -  31 Juillet 1999

S'abonner à la gazette d'admiroutes gratuitement
Lire la présentation
Consulter le répertoire

l

Quelques articles mis en ligne sur Admiroutes durant la 2ème quinzaine de Juillet:

28 juillet 1999
Le guide-âne du webmestre: référencer son site par Christophe Jacquemin
Editorial: l'OMC et la réforme de l'Etat par Jean-Paul Baquiast
Les administrations reliées par intranet par Christophe Jacquemin
Un nouveau thème: La réforme de l'Etat avec 2 articles:

24 juillet 1999
Dossier: Le guichet unique dans l'administration française par Jean-Paul Baquiast (134Ko)

20 juillet 1999
Chroniques du bêta-bloquant - attribution du mulot d'honneur de juillet
People's proposal to renew democracy par Michael Macpherson (english)

La Revue des sites

Le 27 Juillet

L'URSSAF de Lille http://www.urssaf-lille.fr/

Les URSSAF sont directement concernées par le programme Net-entreprises lancé par la direction de la Sécurité Sociale (voir notre dossier sur le Guichet Unique dans l'administration française). Il est donc intéressant de voir comment elles préparent le passage aux téléprocédures par Internet. Pour l'heure, à Lille, nous n'en sommes pas là. C'est encore franchement le minitel qui est recommandé. Pourquoi me direz-vous, troubler le déclarant, en évoquant quelque chose qui ne marche pas encore, alors que le minitel (ou la poste) sont opérationnels? Bien sûr. Une petite allusion à l'avenir proche n'aurait pas été inutile pourtant, afin de préparer l'entreprise aux nouvelles techniques. Sinon, dans 10 ans, le minitel sera toujours là (tout au moins dans la relation avec l'URSSAF). Baquiast

caisse nationale militaire de sécurité sociale http://www.cnmss.fr/default.htm

Voici la sécurité sociale militaire. L'établissement s'est donné le mal de faire un site vivant et bien renseigné.  Il y a même des informations sur Sesam-vitale. Un petit regret, malgré l'instruction de cliquer sur les différentes parties de l'organigramme, pour accéder au détail de celles-ci, rien ne vient (à la date du 28/07, 19h30). Curieux manque de contrôle-qualité pour des militaires. Mais peut-être est-ce de la faute de mon brave Netscape. Baquiast

Le 26 Juillet
L'annuaire Internet des communes de France http://www.communes.com/

Intéressant a priori. Mais il faudra évaluer plus à loisir les services rendus, par rapport à d'autres annuaires analogues. Baquiast.

Ville de Paron en Bourgogne http://www.paron.net/

Le webmestre s'est fait référencer automatiquement sur des centaines de sites. Bon réflexe. Ceci nous a donné l'occasion de parler de la ville de Paron. Le site donne les coordonnées de nombreux services publics, associations, entreprises. C'est excellent. Mais pratiquement aucun n'a d'adresse électronique. Le webmestre n'y peut rien, c'est certain. Mais il faut bien que lui, le maire et tous les responsables d'organismes cités se disent que l'internaute qui consulte le site, dès lors qu'il s'intéresse à l'un de ces organismes, voudra y voir de plus près. S'il est obligé de prendre son téléphone ou sa voiture pour consulter ledit organisme, il passera à autre chose. Les sites municipaux doivent se mettre dans la tête, aujourd'hui, qu'ils ont à jouer le rôle d'un portail Internet pour tout ce qui se passe dans la commune. Autrement dit, faire pression sur les acteurs de la circonscription pour qu'ils se dotent, au moins, d'une adresse électronique, sinon d'un site web. Baquiast.

Le 24 Juillet

Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris http://www.ccip.fr

Le site web de la CCIP a déjà quelques mois d'expérience derrière lui. Nous avons voulu le consulter, pour le comparer à celui de la Chambre des Métiers de Paris précédemment cité. Il s'agit sans aucun doute d'un instrument de travail en ligne intéressant pour les entreprises et plus généralement pour tous ceux qui se préoccupent des questions concernant ces dernières. De bons points: on y trouve tous les rapports de la CCIP depuis 1996; des dossiers pratiques sont disponibles; les formations sont clairement présentées; il existe enfin 3 forums sur des sujets d'actualité pour les patrons. Une constatation cependant: les forums n'attirent personne (3 à 4 questions chacun). Pourquoi? Parce que le site n'est pas fréquenté, ou n'a pas su se f:aire connaître? Par comparaison, notre site Cahiers de doléances est une vraie merveille!

Par contre, la partie qui nous intéresserait plus particulièrement ici, c'est-à-dire celle consacrée aux procédures et téléprocédures, est difficile à trouver (il faut sauf erreur passer par le plan du site), et peu diserte. Nous sommes renvoyés aux conseils dispensés par des représentants de la Chambre. De site en site, je cherche désespérement  à connaître le contenu précis de la liasse dite CFE nécessaire à la création de  l'entreprise. Je suis chaque fois renvoyé à une adresse postale ou téléphonique. Ici, j'ai droit à un petit schéma (http://www.ccip.fr/sommaire/sommaire.htm)  qui veut bien m'illustrer les différentes administrations destinataires, mais sans un mot sur les formulaires à leur adresser. Ce problème du CFE  dématérialisé est vraiment irritant! Qu'en pensent l'Insee et Edifrance?  Baquiast


Le 23 Juillet


Chambre des métiers de Paris http://www.cm-paris.fr/index.htm

La chambre a ouvert un site web. C'est une bonne chose. Qu'en dire plus? Nous y trouvons la description, sous une forme très classique, des différentes activités et services de la Chambre. Mais, à première vue, il y a encore peu d'interactivité. Les rubriques clignotantes de façon assez fatigante (conception, disons-le en passant, qui date déjà) n'y changent rien. Prenons la rubrique des formalités administratives. Le problème, essentiel, du guichet unique dématérialisé destiné à favoriser les premiers pas du jeune créateur d'entreprise, n'est pas abordé. Nous sommes envoyés sur l'assistance personnelle classique et sur le Centre de formalités des entreprises (CFE), doté, émerveillons-nous, d'un téléphone et même d'un fax. Voir notre dossier Le guichet unique dans l'administration française  Baquiast.


Le 19 Juillet

IAAT : Institut Atlantique d'Aménagement des Territoires http://www.iaat.org/

"Le Système d'Information Régional est un dispositif mis en place par l'Institut atlantique d'aménagement des territoires dans le cadre des missions qui lui ont été assignées dans le Contrat de Plan Etat-Région de la région Poitou-Charentes (article 31). Il vise à offrir aux acteurs de l'aménagement et du développement du territoire, les informations utiles à l'élaboration des politiques de développement local. Il est le résultat de la concertation engagée depuis 4 ans avec les différents services déconcentrés de l'Etat et ceux du Conseil régional Poitou-Charentes."

Ce système d'information sur Internet nous parait bien fait. Il utilise joliment les ressources du web. Voyez par exemple l'entrée Recherche arborescente qui donne accès immédiat aux principaux thèmes.  Il est dommage que d'autres régions ne disposent pas encore , pour leur communication et travail en réseau, des services d'Instituts de cette nature. Sur le fond des choses, l'on remarque l'absence de référence au schéma de services télécommunications et NTIC, qui devrait être l'épine dorsale de tout le reste. Peut-être la rubrique Communications, en cours de développement, répondra-t-elle à l'attente de nos correspondants internautes poitevins et charentais brûlants d'impatience. Baquiast

 

Le 18 Juillet

La Gazette des Communes, des Départements, des Régions http://www.lagazettedescommunes.com/

Le site web de cette publication du Groupe Moniteur doit être connu de tous ceux qui s'intéressent à l'administration en général, et à l'administration locale en particulier. L'accès en est gratuit. Ce sont les rubriques d'actualité qui sont, comme souvent , les plus intéressantes. J'ai noté aussi l'impressionnante page de liens: Sélection de sites. Un minuscule regret: si Adminet (l'incontournable Adminet, comme ils disent) y figure, Admiroutes, hélas, en est absent. Ben la peine que j'me donnions tout ce mal pour les communes! Baquiast


Le 17 Juillet

La Direction des services fiscaux de la Côte d'Or http://perso.club-internet.fr/dsf21/

"L'accueil de l'usager est au cœur des préoccupations de la Direction Générale des Impôts et de la Direction des Services Fiscaux de la Côte d'Or en particulier. Vous êtes de plus en plus nombreux à utiliser Internet. C'est pourquoi nous y sommes présents aujourd'hui."
C'est par ces mots que le Chef des services fiscaux de la Côte d'Or accueille les contribuables sur son site tout neuf. Il faut saluer l'initiative, car elle est encore exceptionnelle dans le milieu, combien prudent, des services déconcentrés du ministère des finances. Remarquons d'ailleurs que le site n'est pas hébergé par un serveur administratif, mais sous forme de page personnelle chez un FAI. C'est encore mieux, dirions-nous. Le site lui-même offre l'accès à certaines pages du site ministériel www.finances.gouv.fr, comme il se doit - mais il comporte aussi des renseignements et un accueil spécifiques aux besoins de l'usager du département. Ce n'est pas encore riche, riche, mais cela commence. Bon début donc et encore bravo au collègue. Baquiast

Le 15 Juillet

Appels -Offres.com (site privé commercial) http://www.appels-offres.

Dans le numéro 4 de la Gazette d'Admiroutes, à la date du 11 juillet, nous présentions le BOAMP : Bulletin officiel des annonces des marchés publics (site officiel gratuit) http://www.journal-officiel.gouv.fr/boamp/R1.htm
A titre de comparaison, vous pouvez vous rendre sur le site Appels-Offres.com, qui existe à titre commercial depuis déjà plusieurs mois en France. Les services en sont payants. Ils visent à couvrir une sphère large, incluant les appels d'offres communautaires, ceux des collectivités locales et ceux du secteur privé. Il y a manifestement concurrence entre les deux sites, mais ceci est dans l'ordre des choses et tout à fait souhaitable. Les usagers choisiront le service qui leur convient le mieux, au regard du rapport performances/prix.
A fin de clarté, il serait intéressant de connaître la convention existante, si convention il y a, entre le BOAMP et Appels-Offres.com
Une anomalie, peut-être transitoire: le site Appels d'Offres offre, tout naturellement, un lien vers le site européen  du JOCE et celui du BOAMP, mais ces liens pointent sur le serveur www.decideur.com, que nous nous proposons par ailleurs de présenter ultérieurement. Baquiast

Merx http://www.merx.cebra.com/francais/

Toujours à titre de comparaison, vous pouvez vous rendre sur Merx, le principal site canadien pour la mise en ligne des appels d'offres publics, et la fourniture de services associés. C'est véritablement, dirons-nous, la Rolls du domaine. Que nos deux chevaux y réfléchissent et s'en inspirent. Baquiast

Le Forum sur les marchés publics du ministère de l'économie, des finances et de l'industrie http://www.finances.gouv.fr/forum/marches_publics/
http://www.finances.gouv.fr/forum/marches_publics/liste_debats.phtml?theme=L'efficacité+de+la+commande+publique+et+les+nouvelles+technologies.

Puisque nous sommes sur le sujet de l'Internet et des marchés publics, il n'est pas inintéressant d'aller voir ce qu'en pensent les citoyens français. Ceux-ci sont consultés sur le sujet de la réforme du code des marchés publics, et de l'utilisation des NTIC, par le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, grâce à un forum ouvert depuis le printemps 1999. Je trouve personnellement que, sur un sujet aussi important, les commentaires et propositions sont peu nombreux, et peu constructifs. Ils sont  certes tous favorables à la dématérialisation des marchés publics, mais un peu sur le mode: "ah que voilà une bonne idée, elle simplifiera la vie des entreprises, mais attention à la sécurité...!"  Le ministère, en tous cas, n'est pas sollicité d'agir rapidement par l'opinion publique. L'on risque donc d'attendre encore un peu de temps avant que ne soient utilisées les NTIC, non seulement pour l'appel d'offres, mais pour l'ensemble de la gestion de la commande publique - au niveau de l'Etat, mais aussi à celui des collectivités locales. Baquiast

http://www.admiroutes.asso.fr/lagazette/1999-075/index.htm