logo admiroutes


La Gazette N° 75 du 31janvier 2003

Par Jean-Paul Baquiast Jean-Paul.Baquiast@wanadoo.fr


accueil "la gazette"

- Pour s'abonner gratuitement, ou se désabonner,
adresser un mel à l'adresse ci-dessus
- Lire la présentation

Admiroutes:  http://www.admiroutes.asso.fr/

Voir aussi
31 janvier
Automates-Intelligents. Interdiction du clonage thérapeutique. Editorial
Automates-Intelligents. Recommendations de scientifiques américains au président Bush

Le blocnet (index)

Création de l'Association Automates-Intelligents

Chers lecteurs et abonnés, vous trouverez au JO du 18 janvier 2003, supplément Associations, p. 456, sous numéro 3486, mention de la création de l'Association Automates-Intelligents dont l'objet est de :
" - favoriser par tous moyens d'expression et de discussion (conférences, colloques, cafés des sciences...) l'échange d'informations entre personnes intéressées par le développement des sciences et technologies appliquées à l'intelligence artificielle, à la robotique, à la vie artificielle et plus généralement à tous les domaines concernés actuellement ou dans l'avenir par ces recherches ;
- publier une revue périodique (support internet et support papier) sur ces questions, intitulée Automates-Intelligents ;
- gérer un ou plusieurs sites internet proposant de la documentation et des articles sur ces recherches ;
- publier, directement ou par l'intermédiaire de professionnels du livre, une collection d'ouvrages originaux intitulée "Collection Automates Intelligents"

Outre un manifeste éditorial, nous préparons le système de publication et de paiement permettant la vente des ouvrages en ligne.

Trois livres sont en cours d'impression.
Sciences de la complextié et vie politique -Tome I , Editions Automates Intelligents Sciences de la complextié et vie politique -Tome II , Editions Automates Intelligents Modéliser et concevoir une machine pensante - Approche constructible de la conscience artificielle,  Editions Automates Intelligents


Trois autres devraient suivre rapidement.

Ils formeront le début d'une collection "Automates-Intelligents" où nous souhaiterions publier, sous une forme qui sera précisée, tous les futurs auteurs intéressés par les thèmes que nous étudions et défendons ensemble.

L'édition se fera sur le mode associatif. C'est-à-dire que les bénéfices éventuels des ventes d'ouvrages, après rémunération du droit d'auteur, seront réaffectés dans l'édition. Le site web de celle-ci vous permettra de suivre en toute transparence le devenir de cette opération.
A très bientôt pour toutes informations et précisions complémentaires concernant la mise en service opérationnel du dispositif.

Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin


Décisions de justice (suite)

Le 31 janvier au soir: Christine Malèvre, 10 ans de prison - Un chauffard qui a tué une femme et ses deux filles en conduisant sous cannabis, 1an et demi de prison.


Les nanotechnologies dans la course aux armements

Le Jane's, journal (www.janes.com) spécialisé dans l'analyse des systèmes d'armes et des armements, consacre un article en date du 14 janvier aux possibilités offertes dans l'avenir par les nanotechnologies pour réaliser des armements sophistiqués nouveaux, contre lesquels il y aura au début que peu de parades. La fabrication de nano-systemes basés sur l'auto-réplication permettra de produire des armes de type conventionnel mais dans des quantités telles qu'elles deviendraient des armes de destruction massive. D'une façon plus générale, les matériaux fournis par les nanotechnologies seront plus solides, plus légers et plus facilement miniaturisables. Par ailleurs, les nanotechnologies permettront de disséminer de nouvelles armes biologiques, de la même façon qu'elles le feront de médicaments à usage médical.

Les recherches et les méthodes de fabrication ne sont pas à la portée de laboratoires artisanaux, mais elles pourront se simplifier, ou être détournées. Tout ceci montre bien qu'aujourd'hui, il n'est plus de techniques innocentes, à usage civil, qui ne puissent être utilisées à buts militaires ou terroristes. L'avenir paraîtra sombre aux pessimistes. Faudra-t-il, comme certains services américains le souhaiteraient, mettre le black-out sur la diffusion des informations correspondantes. On peut penser que cela ne gênerait que les chercheurs honnêtes. 29/01/03


Allemagne et France, isolées en Europe?

L'avenir montrera ce qu'il adviendra de la tentative de la vieille Europe franco-allemande d'essayer de secouer la tutelle américaine. Je dirais comme certains commentateurs que le coup est plutôt réussi, pour le moment. L'Italie (Berlusconi-sic) et l'Espagne, suivies des clients traditionnels dont les Etats-Unis disposent en Europe de l'Est, se précipitent comme des enfants effrayés sous l'aile américaine en criant : Monsieur, monsieur, pardonnez-nous, ce n'est pas nous, c'est eux " . Mais les rebelles (d'ailleurs encore bien timides que nous sommes) ont ils tort? A mon sens, la question n'est qu'accessoirement celle de Saddam. Il faut sans doute l'éliminer d'une façon ou d'une autre. Elle est celle de l'indépendance future de l'Europe face aux Etats-Unis. On peut craindre que ceux-ci ne supporteront jamais d'avoir l'amorce d'une Puissance politique en face d'eux. Ils feront tout, par la menace comme par la distribution de pourboires, pour ramener les petits réfractaires sous leur aile. Est-ce qu'il y aura suffisamment de gens, en Allemagne, en France et dans les autres pays, y compris chez nos amis anglais, pour dire : " Cela suffit. On vous aime bien, mais laissez-nous vivre ". Pour cela il faudrait que ces gens se sentent appartenir à une Europe-puissance, et même à une Europe super-puissance. Cela n'arrivera jamais, direz-vous. Cela n'est pas sûr. Nous en rediscuterons ici même. 30/01/03


Jean-Michel, Français d'Abidjan

France Inter, ce 29/01/03, au grand embarras d'ailleurs de son journaliste, a donné l'antenne à un certain Jean-Michel, qui s'en est pris violemment au gouvernement et à la diplomatie française, accusés de ne rien comprendre à la situation en Côte d'Ivoire, parce que jugeant tout de Paris. Plus généralement il a dénoncé le langage unique de tous les médias français sur la question Ivoirienne. Il est difficile de juger ce qui se passe vraiment et du fait de cette ignorance, difficile de dire ce qu'il faudrait faire à la place du gouvernement français. Mais, même sans être aussi véhément que ledit Jean-Michel, il faut bien reconnaître que les gens normaux auraient du s'étonner de voir présentée comme une solution de conciliation viable la nomination de deux rebelles aux postes de ministres de la défense et de l'intérieur. Autant leur donner tout de suite la présidence. Imaginerait-on qu'en cas de conflit armé (à Dieu ne plaise) avec nos compatriotes corses, on leur confierait d'emblée ces deux ministères, pour les apaiser. 29/01/03


Décision de justice

Nous apprenons ce soir que, par décision de justice, Roland Dumas est lavé de toutes les accusations portées contre lui par les juges d'instruction du pôle économique et financier. Par contre, tous ses protagonistes vont faire de la prison ferme. Sans commentaires. Deviers-Joncourt en devient presque sympathique. 29/01/03


Le Shinouï

Shinouï, cela ne sonne pas trop bien, en français, mais quelle bonne idée : plaider pour un Etat israélien laïc, voire ultra-laïc. On ne voit pas trop ce que veut dire ultra-laïc, mais cela semble très sain. Le dit Shinouï semble s'être assez correctement défendu aux élections d'hier. Shalom. 29/01/03


Le sida en Inde

Un article du NewScientist du 25 janvier 2003, Culture shock, montre que l'Inde découvre actuellement les progrès rapides du sida parmi sa population. I million de femmes devraient devenir séropositives dans les 4 ans, 60% infectées par leurs maris. Le choc culturel tient au fait que les autorités pensaient le pays, protégé, du fait que les femmes y jouissent de peu de liberté, contrairement à leurs consœurs occidentales dépravées. Mais il apparaît que c'est l'ignorance et le manque d'autonomie des femmes au foyer qui en fait, elles et leurs enfants, les premières victimes du sida. Les maris, eux, de tous milieux sociaux, cadres dirigeants ou camionneurs, ne se privent pas de faire appel à des prostituées, indiennes ou étrangères, massivement infectées. Ils ramènent le virus à leurs femmes qui ne se doutent pas du danger. Comme quoi, l'asservissement des femmes, même prétendument justifié par les traditions culturelles, constitue le pire handicap des populations du tiers-monde. 28/01/03


L'airbus universitaire

Viviane Reding, commissaire européen à l'éducation et à la culture, se félicite dans un article du Monde (28 janvier 2003, p. 15) de voir décoller l ' "Airbus universitaire ". Il s'agit d'un début de formation commune visant à la reconnaissance mutuelle par les pays européens de l'équivalence des diplômes. Cela facilitera évidemment les études menées dans plusieurs pays, ainsi que la mise en œuvre pratique de la liberté d'établissement. A partir de 2004, des mastères offriront des formations coordonnées entre les universités de plusieurs pays d'Europe. Ce sera l' "Erasmus World "

Bonne chose en effet, mais pourquoi ne pas généraliser dans cette optique les réseaux universitaires trans-européens pour l'enseignement en ligne (e-learning) - à commencer par ceux visant l'apprentissage réciproque des langues de l'Union. L'airbus universitaire ressemble encore beaucoup à un antique DC3, plutôt qu'à l'A 380 dont l'Europe a besoin. 28/01/03


Le paradoxe de Lula

Le président du Brésil, le sympathique Lula, aurait séduit autant à Davos qu'à Porto Alegre. Il a fait plaisir à tout le monde en affirmant en effet, selon les informations parvenues à mes oreilles grandes ouvertes aux échos de l'altermondialisation, la nécessité de maintenir une saine concurrence mondiale, indispensable pour éviter les effets de l'autarcie. Mais il a cependant rappelé la nécessité de protéger les jeunes industries des pays en développement incapables de résister, à leur début, aux puissants groupes du monde développé. Lula a cent fois raison, mais qui décidera de protéger, quoi et comment ? L'OMC ? C'est une quadrature du cercle que rencontrent depuis le 19e siècle tous les pays voulant s'industrialiser. Méline (ou quelque autre ministre de la 3e République) ne disait-il pas qu'il fallait protéger les jeunes pousses des vents trop violents? Il en est résulté plus de 80 ans de protectionnisme à la française, c'est-à-dire particulièrement conservateur. 28/01/03


Le projet de loi sur la criminalité organisée

Sans défendre systématiquement les textes sécuritaires du gouvernement, on doit dire que les cris d'orfraie poussés par les avocats (le président de la Conférence des bâtonniers dans le Monde du 24 janvier) ne sont pas crédibles. Faut-il prétendre à l'assassinat des libertés individuelles si on accroît, d'ailleurs modestement, les prérogatives des policiers face à de grands délinquants, qui ne font pas dans la dentelle? On craint l'extension de ces pratiques à la petite délinquance, mais c'est quand même la grande qui menace le pays tout entier. Ce texte aurait, dit Le Monde, suscité de " vives protestations " dans le milieu judiciaire. Selon mes modestes informations, les juges qui traitent de ces affaires n'y voient pas trop de mal. Les protestations viennent des avocats, qui craignent de perdre des honoraires. Mais, avec la tendance actuelle à tout judiciariser, y compris un rhume mal soigné par le médecin de famille, ils ont encore du business devant eux. 25/01/03


Pollution au plomb

Le lobby dit des nucléairocrates français n'est pas très agressif, sans doute parce qu'ils veulent faire le dos rond devant ce qu'il faut bien appeler les outrances des Verts extrèmophiles. Mais ils auraient pu rappeler qu'à côté des craintes, partiellement fantasmées, nées de la manipulation des produits et déchets nucléaires, la pollution au plomb et les empoisonnements résultant de la conduite irresponsable de Métaleurope et des entreprises Seveso de ce genre présentes en France apparaissent comme beaucoup plus réels. 24/01/03


Les forums mondiaux

Je donne régulièrement les URL des forums de Davos et du Forum Social Mondial. De plus en plus de journaux ayant compris qu'Internet est incontournable le font dorénavant. Mais les voici pour une année encore. Ceci dit, l'examen rapide des programmes et contributions ne montre pas beaucoup de renouvellement d'une année sur l'autre. C'est sans doute une conséquence du fait que les positions politiques des uns et des autres n'ayant pas évolué, il faut bien se résoudre à répéter les mêmes choses.

On peut pourtant penser que, au moins du côté du FSM, il faudra peut-être se résoudre à proposer un rajeunissement peut-être pas des objectifs mais de l'arrière-plan scientifique, si l'on peut dire, permettant de juger le monde. Il semble qu'un appel plus marqué à ce que l'on appelle les sciences de la complexité permettrait d'ouvrir des voies et moyens nouveaux. On ne peut se limiter à mettre tous les espoirs de changements dans la réussite de l' "expérience " Lula. 24/01/03

- World Economic Forum Davos http://www.weforum.org/
- 3e Forum social mondial de Porto-Alegre  http://www.portoalegre2003.org/publique/


Le rapprochement franco-allemand

Le rapprochement franco-allemand (mieux vaudrait dire par courtoise je suppose alémano-français) semble se préciser. Tous ceux qui aiment l'Allemagne (ce qui n'empèche pas pour d'autres raisons d'adorer la Grande-Bretagne) s'en réjouiront. Il faudra même faire plus, fusionner à terme nos deux pays dans une structure fédérale bicéphale (comme l'aigle du même nom) .Les deux Commissaires Européens Pascal Lamy (1) et Günter Verheugen en dressent l'esquisse dans un remarquable article de Libération en date du 21 janvier http://www.liberation.fr/page.php?Article=82359.

Ajoutons cependant, dans la ligne de l'idée fixe qui est la nôtre, que ces deux puissances, Allemagne et France, devraient prendre l'initiative de lancer de grands programmes d'infrastructure et de recherche scientifique, plutôt que laisser aux Etats-Unis le monopole de cosntruire le monde des technosciences de demain. L'Europe des 25 suivrait sans doute. Pour financer de tels programmes, il serait tout à fait logique alors d'accumuiler les déficits, comme le fait l'administration américaine en ce moment, sans se poser , elle, la question des critères de Maestricht. Cela relancerait certainement la croissance. Les ressources productives inemployées ne manquent pas dans nos pays. 23/01/03

(1) Je voudrais à cette occasion, si sa modestie ne s'en offusque pas, au cas où il lirait ces lignes, dire que Pascal Lamy parait présenter le profil idéal du Président qu'il faudrait à la République, au terme de l'actuel quinquennat. Ce n'est pas seulement un haut-fonctionnaire hyper-compétent, mais un véritable homme politique. Malheureusement, il n'est pas du sérail.


La vieille Europe

J'ai appris aux informations que certains journalistes américains s'en prenaient à la France et à l'Allemagne, coupables de ne pas suivre aveuglément G.W.Bush au Conseil de Sécurité. Ils nous traitent de résurgence de la vieille Europe, celle qui a été libérée en 1945 et qui l'a oublié. La vieille Europe, j'aime assez, pour ma part. L'idée d'en être à quelque chose de romantique. Bush et ses va-t-en guerre vont finir par dresser le monde entier contre les Etats-Unis, qui méritent pourtant mieux. Le front anti-US se renforce de façon inquiétante, à preuve entre autres l'élection aberrante de la Libye à la tête de la Commission des droits de l'homme de l'ONU, uniquement pour faire la nique aux américains. Un article terrible de John Le Carré, Confessions d'un terroriste ( Le Monde du 20 janvier , en anglais abrégé sur le site d'Opendemocracy, qui mérite une visite à cette occasion http://www.opendemocracy.net/debates/article.jsp?id=2&debateId=88&articleId=882#0) devrait alerter les trop nombreux américains qui n'ont pas compris qu'à force d'arrogance et de brutalité, ils vont précipiter la fin de l'Empire.

Depuis le début de confrontation entre France-Allemagne et USA, on a remarqué que les nouveaux membres de l'Union, dits parfois PECO, semblent fortement influencés par la diplomatie américaine, comme d'ailleurs par leurs industriels. Il faudra peut-être un jour leur apprendre que, du fait de leur appartenance nouvelle à l'Union, ils ne sont plus de simples satellites. 23/01/03


Vingt défis pour la planète

Jean-François Richard, responsable de la Banque Mondiale pour l'Europe, a présenté au 7-9 de France-Inter, le 23 janvier, son livre  Vingt défis pour la planète, publié par Actes Sud. Les défis sont ceux que les anti-mondialisation libérale, dont nous sommes plus ou moins (1), dénoncent depuis longtemps. L'auteur ne compte guère sur les institutions, dont la BM,  pour apporter des réponses à ces défis. Il a raison de rappeler que le temps des évènements du monde se comptent en "années de chiens" (je ne traduit pas, les internautes que vous êtes connaissent) et les remèdes institutionnels en "années de bureaucrates". Il propose la mise en place de grands réseaux citoyens pour accélérer la prise en compte des urgences par les décideurs. Mais il n'explique pas clairement comment ces groupes de pression informels pourront émerger dans un monde où 5% seulement des humains sont connectés sur Internet. A mon avis, tout ceci est juste, mais tire un peu court en ce qui concerne les remèdes. Attendez que sorte le livre que j'ai fait sur cette question, et vous verrez ce que vous verrez. 23/01/03

(1) J'ai appris à cette occasion qu'il ne fallait plus dire anti-mondialisateurs mais "alter-mondialistes". Why not?


Associations lucratives sans but

Ceux qui s'intéressent aux dérives du monde associatif pourront lire ou relire (le livre a quelques années) Pierre-Patrick Kaltenbach, Associations lucratives sans but, chez Denoël. Le titre n'a pas besoin d'explication. L'auteur est parfois malveillant sans preuves, semble-t-il, mais dans l'ensemble son pamphlet parait fondé. 23/01/03


Deux têtes pour l'Europe

François Bayrou fait des gorges chaudes concernant l'accord franco-allemand proposant deux présidents pour l'Europe, l'un émanant du Parlement, l'autre du Conseil des ministres. A-t-on vu quelque part, dit-il, des organisations politiques fonctionner avec deux têtes, surtout quand ces têtes incarneront, comme dans ce cas, des politiques si différentes. Bayrou à mon sens se trompe complètement, autrement dit il lui manque la culture des systèmes complexes. Dans l'Europe des 25, qui sera elle-même un système complexe, vouloir imposer une tête unique au sommet d'une pyramide de pouvoirs aboutirait certainement à un blocage. Deux têtes, même en opposition, généreront de l'aléatoire et donc de l'adaptativité.

Le député européen, par ailleurs PS, Olivier Duhamel, qui s'est exprimé récemment à France-Inter sur ces questions, a montré au contraire une fine connaissance des systèmes complexes. Questionné sur les deux présidents, il s'est borné à dire : " pourquoi décréter a priori que cela ne marchera pas ? ". 20/01/03


http://www.admiroutes.asso.fr/lagazette/03-7501/index.htm