logo admiroutes


La Gazette N° 45 du 31 août 2001

Par Jean-Paul Baquiast Jean-Paul.Baquiast@wanadoo.fr


accueil "la gazette"

S'abonner à la gazette d'admiroutes gratuitement - Lire la présentation

Attention. Ce numéro est en cours de fabrication, et donc sujet à modiifications. Il est mis en ligne dès maintenant pour vous permettre de suivre l'actualité

voir aussi sur Admiroutes

31 août
La mondialisation
par Jean-Paul Baquiast (projet pour un ouvrage collectif en préparation)
Le mulot d'honneur d'Admiroutes pour août 2001

29 août
Automates intelligents: Les mathématiques, inutiles au mouillage et dangereuses à la mer?
Automates intelligents: Un positionnement différent pour les mathématiques

18 août
Le déséquilibre Nord-Sud de l'accès à l'information. par Xavier Dumont (Mémoire de fin d'études)

16 août
Note d'humeur sur les programmes de recherche européens
(PCRD par Jean-Michel Deux

Le blocnet (index)

cette quinzaine:

Conférence de l'ONU sur le racisme

Les beaux esprits s'amusent de la cacophonie des thèses présentées par les délégués des 150 pays réunis par l'ONU à Durban (31/08/01-07/09/01) pour discuter de la lutte contre le racisme. Aucun chef d'Etat des grands pays n'a jugé bon de s'y rendre. Ceci veut dire que ni eux, ni les opinions politiques occidentales n'ont compris le progrès que constitue, sous l'égide de l'ONU, la confrontation ouverte des diverses opinions. Préfère-t-on continuer à ne parler de rien et discuter à coups de kalachnikov? Les sceptiques sont-ils seulement allés sur le site très bien fait de l'ONU, et les pages consacrées à cette conférence?  Les associations anti-racistes se mobilisent, y compris sur Internet, pour sortir de leurs prés carrés et rencontrer les autres. 2000 auraient été recensées à Durban. Pourquoi pas les gouvernements. Il faut, quoique l'on fasse par ailleurs, se persuader que l'ONU et l'UNESCO, malgré et justement à cause de leur lourdeur institutionnelles, sont les lieux où poser en priorité les questions intéressant le développement mondial durable, et tout ce qui sépare les hommes. http://www.un.org/french/WCAR/coverage.htm


NTIC et élus locaux: le séminaire de Transfert

Signalons le séminaire organisé par notre confrère Transfert sur le Thème Nouvelles technologies, Nouveau défi pour les élus locaux le 11 octobre prochain. Si j'ai bien compris l'intention louable, il s'agit de faire reprendre du poil de la bête à ceux des élus qui auraient conclu , à tort, que les TIC sont le meilleur moyen d'aller à l'échec électoral. 29/08/00 http://www.transfert.net/fr/seminaire_collectivites.cfm


Le moyen-âge de la gestion prévisionnelle des emplois

Malgré toutes les annonces visant à encourager la gestion prévisionnelle informatisée des emplois, les évènements récents relatifs à la prise en compte des 35 heures dans la fonction hospitalière montrent que l'on est encore au moyen-âge. Au delà de ce problème des 35 heures, il est révélateur qu'à cette occasion le ministre de la santé révèle naïvement à la radio qu'il manquait déjà (c'est-à-dire avant les 35 heures) des milliers d'emplois de personnels soignants et de médecins...ainsi d'ailleurs que des milliers de candidats formés aux postes actuellement vacants. Or il faudrait, nous dit le ministre, des mois, sinon des années pour recruter et former de nouveaux personnels.

Tout le monde connaissant l'hôpital le savait et en parlait, à tort et à raison, depuis au moins 5 ans. Que le ministère responsable du secteur semble le découvrir, tout en découvrant simultanément l'impossibilité de solutions rapides, oblige à s'interroger sur l'utilité de ce même ministère. On s'abrite derrière le refus répété de Bercy d'ouvrir le dossier. Mais alors pourquoi le Premier ministre n'a-t-il pas arbitré plus tôt la question, et surtout affiché devant l'opinion publique une position claire: recruter ou ne pas recruter, et pour quelles raisons? Former ou ne pas former les candidats, et pour quelles raisons? Ne pas vouloir trancher dans les problèmes, ni même en parler, n'empêche pas que ces problèmes finissent par sauter à la figure.

Je ferais exactement la même observation concernant les besoins d'une gestion prévisionnelle des étudiants et chercheurs en sciences. Qui s'en occupe, qui en parle à l'opinion publique? Chacun sait pourtant que la recherche française court à la catrastrophe par fuite renouvellée des cerveaux vers des laboratoires étrangers plus accueillants. Dans le domaine stratégique dont nous nous occupons, celui de l'informatique, de la robotique, des systèmes et réseaux, nous ne pouvons que constater les dégâts qui se préparent. Mais la recherche a encore moins de visibilité que la santé. Les politiques se garderont bien d'évoquer ce brulôt et d'y chercher des solutions, tant que les dégâts en question ne seront pas visibles.

Il va sans dire que ce que nous en disons ici ne doit pas être considérée comme une attaque contre un Premier ministre ou une majorité particulière. C'est toute la gestion de l'action publique par le système politico-administratif français qui est en cause. 29/08/01


  Référendum non-officiel sur la réouverture du tunnel du Mont-Blanc

Quoique en disent les constitutionnalistes, diplomates et autres institutions, nous ne pouvons qu'approuver la démarche du maire de Chamonix: consulter par un référendum non officiel les populations concernées par la réouverture du tunnel du Mont-Blanc aux camions. On ne consultera jamais trop les gens sur les problèmes qui les concernent, dans la société de l'information où nous entrons avec beaucoup de réticences. Tant pis si ces consultations exacerbent les particularismes et ne mènent officiellement à rien, comme se permet de le dire Daniel Schneidermann avec une incroyable prétention dans son édito du Monde Télévision en date du 27 août. Que le peuple se taise et que seuls les experts (et les journalistes professionnels) parlent, voila la société à laquelle il rêve sans doute. 24/08/01


Téléprocédures à destination des entreprises

Emanant du Conseil général des Technologies de l'information, le rapport de Gérard Corré et Jean-François Laisné en date de décembre 2000 (sic) fait un certain nombre de propositions pour accélérer le passage aux téléprocédures. Peu de ces propositions ont été suivies, semble-t-il, depuis lors. Les grands enjeux politiques (comme ceux liés à la dématérialisation et à la transparence des procédures de l'achat public) ne sont pas évoqués. 23/08/01 http://www.cgti.org/TP-rap-dec2000.pdf


Jack Lang et l'école numérique

Hourtin est traditionnellement le lieu des annonces gouvernementales intéressant la cyber-administration...annonces dont beaucoup ne se concrétisent que très lentement ensuite. Espérons qu'il n'en sera pas de même pour les promesses de Jack Lang, qui vont tout à fait dans le bon sens. Voici ce qu'en dit  Christophe Guillemin, ZDNet France (http://fr.news.yahoo.com/010820/7/1jo9w.html):

"Des accords seront passés avec différentes sociétés et établissements publics tels que la BBC, Météo France, Le Louvre et la Bibliothèque nationale de France, qui fourniront gratuitement du contenus et des services en ligne aux enseignants et aux élèves.

Dans cette perspective, le ministre de l'Éducation a réaffirmé son souhait de voir les nouvelles technologies mieux intégrées dans les programmes scolaires, afin que s'accroissent les compétences en informatique et en internet des élèves et des étudiants. Il souhaite également que l'offre de formations supérieures à distance (campus numériques) se renforce, et il salue les perspectives pédagogiques qui s'ouvrent grâce aux cartables électroniques, manuels scolaires numériques et bureaux virtuels des enseignants.

Enfin, Jack Lang a annoncé le choix de "Grenoble Alpes Métropole" comme lieu d'implantation de la Vill@, «résidence européenne dédiée au multimédia éducatif». Il s'agit d'un projet d'établissement ouvert à des lauréats venant de tous les pays de l'Union européenne, qui «bénéficieront d'un environnement et d'infrastructures leur permettant de mener à bien leurs projets dans le domaine des technologies de l'information et de la communication appliquées à tous les domaines de l'éducation et de la formation»

Finalement, ce Lang, n'aurait-il pas mieux compris les technologies éducatives que son coruscant prédécesseur? 22/08/01


Une nouvelle Agence pour les TIC dans l'administration

A noter la création par Décret no 2001-737 du 22 août 2001 de l'Agence pour les technologies de l'information et de la communication dans l'administration (ATICA), qui remplace la MTIC. Nous attendons avec impatience de connaître sa composition, ses moyens et ses programmes. Pourra-t-on dans la foulée disposer d'une évaluation performance-coûts de l'action de la défunte MTIC? Ceci avait été fait en un temps lointain de l'ancien CIIBA (Comité interministériel pour la bureautique et l'informatique dans l'administration). 22/08/01
http://www.admi.net/jo/20010823/PRMX0105055D.html


Le tout-internet administratif pour 2005

Le ministre de la Fonction publique et de la réforme de l'Etat Michel Sapin a promis à Hourtin de rendre accessible sur internet l'ensemble des services publics d'ici à 2005. "D'ici 2005, l'ensemble des services publics seront devenus des téléservices publics", a déclaré M. Sapin lors d'un discours devant la 22e Université d'été de la Communication, lançant cette "deuxième étape de l'administration électronique". La première avait été initiée en 1997 lorsque le Premier ministre Lionel Jospin avait annoncé l'entrée de la France dans la société de l'information, à Hourtin déjà. Pour accompagner ce nouveau chantier, le ministre de la Fonction publique a annoncé la création d'une Agence pour les technologies de l'information et de la communication dans l'administration (ATICA). (Source AFP)

On lira sur ce sujet l'article de Edgar Pansu dans Transfert-net http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=7050
21/0/01


La revue des sites

Le 31 août

ONU http://www.un.org/

Rappelons à ceux qui l'auraient oublié que l'ONU existe, qu'elle dispose d'un site bien fait en plusieurs langues, et que ceux qui se préoccuppent des grandes questions intéressant l'avenir de l'humanité, notamment les associations dites citoyennes, peuvent très bien utiliser ce site pour s'informer de ce qui se fait ou de ce qu'il serait souhaitable de faire. Voir notre article ci-dessus. Baquiast

Le 27 août

ATICA http://www.mtic.pm.gouv.fr/

Pour ceux qui s'interrogeait sur l'ATICA, Agence pour les Technologies de l'Information et de la Communication dans l'Administration, qui succède à la MTIC, le site ouvert à l'adresse de cette dernière donne déjà de nombreuses informations. Une lettre d'information est disponible sur inscription. Bonne initiative donc. Baquiast

http://www.admiroutes.asso.fr/lagazette/01-4508/index.htm