logo admiroutes
Europe puissance scientifique
et technologique

Europe as a scientific and technological power
Vers le site Automates Intelilgents
 
Page d'accueil www.europe-puissance-scientifique.org
 

Plaquette : Programme et inscription au colloque
Colloque Indépendance de l'Europe
et souveraineté technologique
Sous le haut Parrainage de M. Jacques Chirac,
président de la République


28 et 29 avril 2004, Paris, Centre des Conférences Internationales

Interventions Table ronde énergie
Consulter les autres tables rondes et interventions



Table ronde L'ÉNERGIE
Biographie des intervenants

M. Allègre G. Bouchard E. Freund I. Solomon J.P. Karsenty C. Stoffaes

Maurice ALLÈGRE

Né le 16 février 1933 à Antibes, Maurice ALLÈGRE est ancien élève de l'Ecole Polytechnique, diplômé de l'Ecole nationale supérieure du pétrole et des moteurs et il est titulaire d'une licence de droit.

Ingénieur Général des Mines, Maurice ALLÈGRE fait sa carrière dans les hydrocarbures. Il commence à la direction des carburants au Ministère de l'Industrie, puis il est Directeur des mines de l'Organisme saharien à Alger. Il devient Conseiller technique au cabinet de Valéry GISCARD D'ESTAING alors ministre des Finances puis au cabinet de Michel DEBRÉ, ministre de l'Economie et des Finances. Ses grandes compétences le conduisent entre autres, de la présidence de l'Institut de recherches d'informatique et d'automatique (1968-74) à la présidence de la Commission permanente de l'Electronique du Plan (1969-74). En 1975 il part pour la Nouvelle Calédonie où il est chargé de mission sur l'industrialisation du nickel Il devient Directeur général adjoint à l'Institut du Pétrole de 1976 à 1981, Directeur du Développement scientifique et technologique au ministère de la Recherche et de la Technologie, et Président de l'Agence Nationale pour la gestion des déchets radioactifs (1993-1998).

Actuellement et depuis 1998, Maurice ALLÈGRE est consultant international sur les questions énergétiques.

Revenir au sommaire des fiches biographie


Georges BOUCHARD

Né en 1952, ancien élève de l'Ecole Polytechnique et de l'Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, il débute sa carrière professionnelle en 1977 au Ministère de l'Industrie où il est successivement Responsable de la Division Energie dans la Région de Basse-Normandie, puis Adjoint au Chef du Service de l'Electricité et enfin Chef du Service du Gaz

En 1986, il rejoint Electricité de France où il est Directeur de la centrale au lignite d'Arjuzanx (département des Landes), puis Directeur de la centrale nucléaire de Gravelines (département du Nord).

En 1993, Georges BOUCHARD entre à Gaz de France où il occupe plusieurs fonctions de direction : Directeur Adjoint à la Direction Générale, en charge des affaires européennes,
Directeur Adjoint à la Direction du Transport, Directeur de la Recherche, Directeur de la Stratégie et aujourd'hui, Directeur de l'Information et des Affaires Publiques

1998 - 2001 : Président de l'Association des Economistes de l'Energie
Depuis 1997 : Président du Groupe d'Etude "Développement à long terme du commerce international et des investissements" de l'Union Internationale de l'Industrie du Gaz
Depuis 2001 : Membre du Bureau de l'Association Française du Gaz

Revenir au sommaire des fiches biographie


Édouard FREUND

Né le 19 janvier 1947 à Lyon, Edouard FREUND est diplômé de l' École Polytechnique (1966) et de l'Imperial College (1973). Il est également titulaire d'un doctorat d'Etat ès sciences physiques (1974)

Il entre en 1974 à l'Institut Français du Pétrole où il est successivement :
Ingénieur de Recherche au service de Catalyse hétérogène (1974-1979), Responsable du Laboratoire de microscopie électronique (1979-1982), Chef du département de Physique et Analyse (1982-1985), Directeur de la direction de Recherche Physico-Chimie Appliquée et Analyse (1985-1988), Directeur Adjoint de l'objectif Raffinage-Pétrochimie (1988-1989), Directeur de l'objectif Raffinage-Pétrochimie (1989 à 1997), Directeur Général Adjoint de la Recherche et du Développement (1998).

Il est depuis 2001 Directeur Général adjoint de l'IFP.

Il est l'auteur de plus de cinquante publications et une quinzaine de brevets déposés en France et à l'étranger dans les domaines de la cinétique chimique, catalyse hétérogène, physico chimie, procédés de raffinage et de pétrochimie.

Revenir au sommaire des fiches biographie


Ionel SOLOMON

Né le 1er janvier 1929 à Bucarest , Ionel SOLOMON sort diplômé de l'Ecole polytechnique en 1949. De 1956 à 1962, il occupe un poste de chercheur au CEA de Saclay . Depuis 1962, il est Maître puis Directeur de Recherches au CNRS. Entre 1975 et 1980 il enseigne à l'Ecole Polytechnique et il acquiert le titre de Directeur de Recherche Emérite à l'Ecole Polytechnique.
En 1973 et 1974, il est Président de la Société Française de Physique.

Ionel SOLOMON est Membre de l'Institut (Académie des Sciences) depuis 1988.

Revenir au sommaire des fiches biographie


Jean-Paul KARSENTY

Jean-Paul KARSENTY a une formation initiale d'économètre. Il est docteur ès sciences économiques de l'université de Paris 1 et ancien auditeur du CHEAr (Centre des Hautes Etudes de l'Armement).

Il se présente comme un "analyste des enjeux d'intérêt général", de leur dimension économique, technique et stratégique ; du point de vue de leur anticipation comme de leur évaluation. Il a successivement exploré les secteurs du développement économique, de la politique industrielle, de l'aménagement du territoire, de la défense et de la sécurité, de l'éducation et de la recherche scientifique.
Il enseigne depuis 1988 à l'Université de Technologie de Compiègne, principalement en DESS de "gestion des ressources technologique".

Comme adjoint d'Yves Stourdzé au CESTA (Centre d'Etudes des Systèmes et des Technologies Avancées) , il a co-fondé le projet EUREKA en 1985.
En 1989, il a exercé les fonctions de secrétaire général du conseil supérieur de la recherche et de la technologie (CSRT), sous la présidence successive des Ministres Hubert Curien, François Fillon et François Bayrou.
En 1997, il est délégué général à l'Académie des sciences pour le rapport sur l'état de la science et de la technologie en France.
En 2001, il est appelé à conseiller la directrice de la recherche au Ministère de la recherche jusqu'à janvier 2003.

Revenir au sommaire des fiches biographie


Christian STOFFAES

Directeur exécutif du Fonds E7 pour le développement énergétique durable, Directeur de la Prospective et des Relations internationales d'Electricité de France, Christian STOFFAES est aussi Président d'ISUPE (Initiative pour des Services d'Utilité Publique en Europe), une association qui regroupe des cadres dirigeants d'entreprises de service public françaises et européennes dans le but de promouvoir une conception européenne du service public.

Ingénieur de l'Ecole Polytechnique et de l'Ecole des Mines, master in public policy de la Kennedy school de Harvard, il est Professeur associé à l'Université Paris IX -Dauphine et auteur d'ouvrages et d'articles économiques sur l'économie industrielle et sur la régulation.

Il a présidé la Commission du Plan sur l'avenir des Services publics (Editions Odile Jacob, 1995) et est l'auteur du Rapport au ministre de l'Economie pour une meilleure prise en compte des services publics dans les traités européens (l'Europe de l'utilité publique, 1994) et du Rapport pour le ministre des Transports sur l'avenir de la SNCF en Europe (L'Europe, avenir du ferroviaire, 1996).

Revenir au sommaire des fiches biographie

Interventions Table ronde énergie
Consulter les autres tables rondes et interventions

Page d'accueil du site