accueil admiroutes

Internet: Faire la Fête toute l'année

index éditorial

2 pages

L'éditorial de Jean-Paul Baquiast

3 juin1999

cf: Fête de l'Internet. Le site de la fête. Les initiatives

Le conseil d'administration et le comité stratégique de l'Association de la Fête de l'Internet (AFI) se sont réunis conjointement le mardi 1er Juin pour s'accorder sur la préparation de la Fête de l'Internet 2000, qui coïncidera comme nul n'en ignore avec la célébration de l'An 2000. Admiroutes et nombre de ses membres ayant joué un rôle actif dans les précédentes Fêtes, qui ont été dans l'ensemble des succès, je crois devoir vous faire part, en anticipation de ce que fera connaître le conseil d'administration de l'AFI, l'une des perspectives les plus intéressantes résultant de nos cogitations, telle du moins que je l'ai personnellement retenue.

1. Le réseau des associations constituant l'AFI représente une structure d'animation de l'Internet en France extrêmement précieuse et originale, pour les raisons suivantes :

Nous avons donc là un réseau qu'il serait dommage de sous-estimer et sous-employer. Cette structure a ses fragilités, tenant notamment au bénévolat. Mais c'est aussi une force par rapport à des actions commerciales ou politiques.

2. Par ailleurs, les Fêtes de l'Internet 1998 et 1999 ont permis à l'AFI d'identifier et de mettre en relation des centaines d'initiatives de terrain, qui sauf accident, ne demandent qu'à continuer à agir, étendre leur action et contribuer à faire de nouvelles recrues. Ces initiatives sont elles-mêmes de nature différente, associatives, municipales, commerciales. Elles couvrent toute la France. Certaines se trouvent dans les pays voisins. Le premier cercle des associations constituant l'AFI se trouve ainsi doublé par un deuxième cercle, susceptible de démultiplier l'action au plus près des citoyens.

3. Ce potentiel finalement assez exceptionnel devrait être utilisé au mieux. Or il est évident que se borner à préparer pour l'an 2.000, sur le même modèle que précédemment, 2 ou 3 jours de festivités autour de l'Internet, serait un peu insuffisant. Il faut se rappeler l'objectif que nous nous étions fixé, très ambitieux : faire en sorte de conduire à l'Internet (et à la société de l'information) 100% d'une population française qui est encore très éloignée de tout cela. Il ne s'agit donc pas de rester entre internautes convaincus, mais de toucher tout le monde, dans tous les domaines d'activités. Or l'expérience, même intuitive, nous montre que nous sommes encore loin du but. La plupart des gens encore ignorent pratiquement ce qu'est Internet, et surtout, à quoi tout ceci peut leur servir. Trois jours de " fête " par an, séparés par 12 mois de silence, ne suffiront pas à motiver tous ceux-là.

4. Il faudrait donc changer de vitesse. Pour cela, trois solutions s'imposent en parallèle :

4. Décentraliser à son tour suppose trois conditions :

Je conclurais en ajoutant, en notre nom à tous, membres d'Admiroutes, que comme nous rassemblons un certain nombre de compétences dans des domaines variés de l'Internet, ne concernant pas seulement l'administration au sens strict, le plus grand nombre possible d'entre nous devraient s'inscrire dans cet effort d'animation, dès maintenant, en y travaillant notamment au plan de leur lieu de résidence ou d'activité, et en se faisant le moment venu référencer sur le site de l'AFI. Si un nombre suffisant d'entre nous le souhaitaient, nous pourrions aussi affecter à cette question une liste de diffusion particulière, ou des pages spécifiques du serveur Admiroutes.

jean-paul.baquiast@codet.finances.gouv.fr 
http://www.admiroutes.asso.fr/edito/1999/fete2.htm