admiroutes page d'accueil

L'eBook ou l'actualité du livre électronique

accueil internet

1 page

par  joseph.rinaudo@wanadoo.fr

26-10-99

Extrait de InfoNewscreen  de novembre 1999 - Lettre n° 05 Volume W1

Le standard Open eBook (www.openebook.org) est approuvé. Le mois de septembre a vu l’entrée sur le marché de Microsoft, Infinite Ink et Adobe. Les annonces associées suivent de près les différents accords de distribution de NuvoMedia pour le Rocket eBook et les annonces de Franklin qui pourrait publier sur le Rocket eBook et sur diverses autres plate-formes « handheld ». Tout le monde est en alerte quand Microsoft s’intéresse à un nouveau marché. La société est clairement intéressée par le marché du livre électronique et est devenue le fer de lance du mouvement pour créer le standard Open eBook. Fin septembre, le Open eBook Authoring Group, animé par Microsoft, annoncé qu’il avait terminé les spécifications eBook, qui sont basées sur l’HTML et l’XML. Cette approche améliore sensiblement la possibilité de l’utilisateur de lire l’écran car le texte peut s’adapter à n’importe quelle taille d’écran (PC, laptop, PDA, eBook). L’approche alternative consiste en un formatage statique.

Je rappelle que l’entrée d’Adobe est basée sur son format PDF, qui ne surprend personne. Cependant, Microsoft a annoncé un produit intéressant dans cet environnement. Le logiciel Microsoft Reader, qui inclut la résolution « ClearType », permettra aux utilisateurs mobile avec laptops de lire des « prints » clairs.

Infinite Ink a annoncé la version pendante d’un système eBook multiplateforme, basé sur le standard Open eBook. IP Publisher convertit le contenu HTML du standard Open eBook en Infinite Press Documents compressés avec en option la possibilité de chiffrement, de manière à empêcher de casser le « livre ». Un reader gratuit lit les IPD et « imprime les contenus » dans un browser de type fenêtre. Le reader IP occupe moins de 500 ko en taille.

Havas (www.havas.fr) prépare ses livres numériques : Havas se lance sur le marché du livre électronique et crée Havas Content Publishing, une entité dédiée à l'édition de livres numériques. La première application de cette technologie verra le jour au début de l'année 2000. Les livres vendus au format numérique seront tous tombés dans le domaine public. La stratégie du groupe repose sur la création d'une unité éditoriale, "ePOCKET", au sein de Havas Poche, qui réalisera la conception de lignes éditoriales adaptées aux nouveaux supports et modes de distribution électroniques. Havas s'appuie sur le logiciel Microsoft Reader qui, grâce à la technologie ClearType, permettra un meilleur affichage sur la plate-forme Windows ou surtout équipement de type livre électronique sous Windows. Les livres seront consultables soit sur un support portable comme le Rocket ebook de Nuvomedia (www.nuvomedia.com), soit sur un ordinateur, et uniquement sur le support qui a servi au téléchargement, afin d'éviter tout risque de copie.

Le premier livre électronique français : Un premier projet entièrement français de livre électronique devrait être lancé en mars 2000 au Salon du Livre de Paris par une jeune société parisienne baptisée Cytale SA. Cette tablette électronique permettra d'acheter grâce à un modem intégré des livres numériques sur Internet sans utiliser un ordinateur de bureau. Elle disposera d'un écran tactile en couleur de 10,4 pouces ayant une résolution de 640 x 480 qui permettra d'afficher des pages sur un format de 16 x 22 centimètres et de prendre des notes avec un stylet. Cet appareil, d'un poids de 800 grammes, disposera d'une autonomie de 8h et pourra stocker 15.000 pages de texte avec possibilité d'extension par des cartes mémoires séparées. Cytale respectera le standard de diffusion proposé par l'Open eBook Initiative tout comme NuvoMedia et Softbook Press qui proposent déjà des modèles de livres électroniques en vente sur Internet (respectivement Rocket eBook et Softbook Reader).

http://www.admiroutes.asso.fr/action/theme/internet/livrelec.htm
droits de diffusion