Re-engineering du système d'information de l'entreprise (note de lecture Evelyne chartier) préface d'André Ruff
Economica, 1996

index commerce électronique

Catherine Lapierre Donzel - février 1997 (environ 10 pages)

Le rôle de l'informatique dans l'entreprise est déplacé. On passe d'un outil au service de la productivité à un outil au service de l'activité. C'est le défi du commerce électronique.

La direction de l'entreprise doit prendre la mesure de l'enjeu: le système d'information à construire est un outil stratégique de l'entreprise.

Les habitudes de travail et les schéma de pensée des informaticiens vont devoir radicalement changer.

Il va falloir mettre en cause les systèmes d'information de conception ancienne, rigides et cloisonnés, et recomposer un nouveau système capable d'élaborer la réponse optimale au client, grâce à la mobilisation des savoirs et des métiers de l'entreprise.

Les nouveaux outils informatiques de la génération d'Internet/Intranet apportent l'interactivité et la souplesse d'intégration nécessaire.

Mais le plus difficile résidera dans la conception d'une architecture du système d'information adaptée à son nouvel usage, une architecture " clients-services ". Il y faudra beaucoup de clairvoyance et de rigueur et une connaissance intime des processus d'activité de l'entreprise. Le système d'information nouveau devra aussi pouvoir s'adapter aux évolutions de l'activité, dans le développement des applications, il faut généraliser le réutilisable.

Évelyne Chartier, après avoir clairement posé tous ces défis, évalue les outils existants et propose un cheminement et des méthodes rigoureuses pour le re-engineering du système d'information. Au delà l'architecture GOBAN, qui " permet d'élaborer une stratégie marketing puissante en reliant les acteurs internes et externes de l'entreprise ", devra servir de modèle pour l'interaction du système d'information de l'entreprise avec son environnement.

Le livre d'Évelyne Chartier est un autre témoignage des mutations induites par les NTIC (Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication) dans l'organisation des activités économiques.

--------

Évelyne Chartier possède une solide expérience en architecture de système d'information acquise au sein d'une grande banque. Elle a participé au développement de plusieurs méthodes (schéma directeur, modélisation d'applications, aide à l'analyse, à la conception et à la réalisation techniques, atelier de génie logiciel, architectures distribuées, ...)

Nota: les citations sont en italique.

Un impératif d'adaptation.

" Aujourd'hui 70% des Directions de l'informatique sont orientées " techniques et coûts ", en 2000, 70% seront orientées " clients et business "...

En 2000, 85% des applications existantes auront été touchées par une évolution liée à la technologie ou à des évolutions architecturales...70% des applications seront développées hors des directions informatiques. "

D'une informatique de productivité à une informatique d'activité.

On est passé d'un outil au service de la productivité de l'entreprise (générant des économies par automatisation des tâches répétitives) à un outil au service de l'activité de l'entreprise (générant du chiffre d'affaires).

(NDLR) Cette observation peut d'ailleurs se transposer aux activités non marchandes; il ne s'agit plus alors de chiffre d'affaire mais de quantité/qualité de service aux usagers.

Le " système d'information ", étape la plus récente du développement de l'outil informatique, a été construit avec les conceptions anciennes et les outils qui leur correspondaient. Ceci a conduit à des systèmes rigides et cloisonnés de recueil et traitement des données, dont le fonctionnement est inapte à remplir le nouveau rôle qui réclame intégration, souplesse et réactivité. Il faut procéder à son " re-engineering ".

" Le travail en groupe (workgroup) va devenir un modèle largement répandu. L'informatique d'amélioration de la productivité ne disparaîtra évidemment pas, mais elle sera encapsulée dans une informatique de valeur ajoutée. "

" L'architecture du système d'information est le modèle des métiers de l'entreprise....Il ne s'agit plus seulement de structurer l'information (modèle) en vue d'un traitement informatique, mais aussi d'établir une cartographie de la réalité de l'entreprise...Analyser avec lucidité la vision externe du système d'information tel qu'il est perçu par le client, s'intéresser aux services qu'il pourrait en attendre, sont des préoccupations qui vont devenir vitales...Tous les moyens technologiques doivent être utilisés pour valoriser au maximum les précieux instants de contact avec le client et créer de l'activité commerciale...On passe de l'architecture client-serveur vue par les informaticiens à l'architecture client-service vue par le business.".

Le système d'information doit permettre de faire interagir l'ensemble des métiers de l'entreprise à partir d'une sollicitation d'un client afin de trouver la prestation optimale pour chaque cas. Cela suppose des qualités de souplesse et réactivité, inconnues dans le monde de l'ancienne informatique.

Les outils pour la nouvelle informatique.

Les NTIC, avec Intranet et Internet, (document complexe multimédia, groupware, workflow, serveurs hypertexte et browsers, logiciels sur l'étagère) apportent des outils informatiques et des usages de l'informatique. complètement nouveaux.

" On va assister à l'émergence d'un marché de distribution de composants logiciels sur l'étagère (catalogues de produits accessibles et commercialisés via Internet). "

" Au lieu des applications fractionnées de l'informatique de production lourde, le système d'information sera un maillage de serveurs internes et externes et de services. Chaque utilisateur aura la vue qui correspond à son besoin du moment, et en fonction de son activité ".

" Une organisation entièrement basée sur l'utilisation des nouvelles technologies va émerger avant cinq ans: c'est le " busyware ", ...qui recouvre un savant dosage de données, transactions, documents, workgroup et workflow. "

L'ensemble des applications développées doit répondre à un impératif d'inter-opérabilité et de réutilisation. Le système d'information doit en effet être capable de s'adapter continûment à l'évolution de l'entreprise.

La reconception du système d'information

le processus de développement de logiciels:

" Il faut abandonner l'idée des consolidations de modèles, faites à posteriori dans un modèle d'entreprise, pour aller directement à l'élaboration de structures génériques utiles à l'ensemble des applications.

L'utilisation de la technologie-objet doit se faire selon une méthodologie répondant à deux fonctionnalités essentielles:

* utiliser le référentiel pour bien situer l'univers d'intérêt de chaque application (références croisées),

* valider le fonctionnement du modèle à l'aide de scénarios (on concentre ses efforts sur les cas standards à prendre en compte, l'enrichissement du noyau sémantique par les cas rares se fait par incrémentation au cours du prototypage). "

l'architecture des métiers de l'entreprise vue à travers un exemple: la vision client du système GAB:

Etude pour le développement du système GAB: passage en revue des différentes méthodologies en cours et outils disponibles, méthodes pour la définition de l'architecture.

l'évaluation méthodologique des technologies objets:

Evelyne Chartier présente les technologies objet, les concepts,

la gradation bibliothèques de classes/ frameworks/composants,

évalue les approches objets,

propose le prototypage pour approcher l'architecture par itération en trouvant les invariants.

Les " Business Object " ne doivent pas faire illusion. " Il n'est pas évident pour un spécialiste d'un métier de penser à son activité en termes d'objets distribués ou en " moules de composants métiers ", et pour l'informaticien réutiliser ce qui a été déja testé, rechercher à priori la réutilisation est un vrai changement de culture. "

le changement de culture:

Dans le passé la méthode précédait la technologie (CASE Computer Aided Software Engineering), il suffisait de modéliser pour construire la technologie. On est actuellement dans une situation inverse difficile à gérer.

Il est d'autant plus indispensable que la cellule d'architecture du système d'information soit placée en position de connaître les stratégies de l'entreprise.

méthodologie pour bâtir une architecture de système d'information au service de l'activité:

Il faut partir des métiers, vus à travers les réponses aux événements habituels (processus), pour bâtir l'architecture du système d'information.

" Mais parce que l'idée est d'avoir une vue transversale du système d'information de manière à relier les processus opérationnels les uns aux autres, pour chaque événement, ces services doivent être considérés dans leur généricité, qui dépend de la granularité en terme de réutilisation. Ces services génériques sont encapsulés dans des structures d'information correspondant à la dynamique du système d'information. Ils traduisent des comportements liés aux scénarios d'entreprise. C'est la conception dirigée par le métier. Ces composants sont appelés frameworks. "

" L'utilisation de frameworks élève le niveau d'abstraction et donc le niveau de réutilisation, facilite l'assemblage des objets et permet de profiter de l'expérience " domaine/métier " accumulée. Le composant objet est une extension domaine et application du framework. L'utilisation de composants assure la maintenance dynamique d'applications: changer, mettre à jour ou ajouter un composant ne nécessite plus nécessairement une mise à jour du reste de l'application. "

" Ce processus généralise des structures et des comportements de système d'information capables de se reproduire au niveau métier, au niveau applicatif et au niveau système (" Design Patterns ": Erich Gamma).

Le modèle des services est décomposé en services techniques (architecture technique, inter-opérabilité des matériels, normalisation CORBA, OMG), services fonctionnels (architecture applicative, briques logicielles réutilisables), services métiers (différents métiers de l'entreprise formant un puzzle élaboré à partir d'un modèle de type LEGO) ".

L'outil Commonpoint est utile comme point de départ d'une telle démarche, mais il lui manque une méthodologie. Celle ci consiste, à partir de scénarios d'entreprise, à découper des processus en services, à les implémenter en frameworks, en recherchant la réutilisation.

" Les frameworks (métier, applicatif, système) sont réalisés à l'aide d'un processus de développement itératif et incrémental. C'est la modélisation guidée par la démarche " design pattern " ou moule de conception qui est mise en oeuvre. Le modèle est contenu dans le moule (forme générique qui se répète). "

Pour arriver à ce résultat, il ne faut pas hésiter à faire plusieurs maquettes jetables.

Les scénarios de re-engineering

Devant le poids de l'existant, il faut bâtir des stratégies à court, moyen et long terme.

Il est clair cependant que la sous traitance de la conception de l'architecture du système d'information doit être à tout prix évitée.

Un scénario d'utilisation des langages orientés objet est un premier pas, mais de portée limitée tant qu'il s'agit d'un habillage extérieur d'un système d'information de conception ancienne.

Il faut s'engager dans un scénario de constitution d'un thesaurus de concepts communs à tous les services de l'entreprise, en relation avec l'activité et les métiers de l'entreprise.

Il sera possible alors de décrire les processus d'activité découpés en services encapsulés dans des composants ou des frameworks. On disposera alors de l'architecture de services.

Reste la question d'une méthode de développement de logiciels garantissant la réutilisation. Les outils de génie logiciels disponibles sur le marché sont encore loin du stade industriel.

Un horizon: l'architecture GOBAN

Utilisant la métaphore du jeu de Go, Évelyne Chartier propose un horizon où l'architecture du système d'information de l'entreprise est insérée dans le cadre plus vaste de son environnement de relations avec les clients, et de partage de territoire par rapport à ses concurrents.

Le système d'information issu de la première étape de re-engineering est un outil de gestion des relations avec la clientèle. Avec la simulation des interrelations du modèle GOBAN, le système d'information devient un outil au service de la stratégie de l'entreprise.