accueil admiroutes

Pour une véritable politique des logiciels libres dans l'administration

index éditorial

2 pages

L'éditorial de jean-paul.baquiast

11 oct 1998

La semaine consacrée par l'association APRIL à la promotion des logiciels libres s'est déroulée comme prévu, à la Cité des Sciences de la Villette, du 4 au 10 octobre. Elle a été de l'avis de tous un véritable succès, regroupant plusieurs centaines d'utilisateurs et de développeurs passionnés, jeunes et moins jeunes. Les ingénieurs ou professionnels confirmés n'étaient pas les moins nombreux, ce qui montre l'intérêt de catégories d'utilisateurs qui ne se recrutent plus dorénavant parmi les seuls universitaires et chercheurs.

L'après-midi du samedi 10 a été en partie consacrée à un débat sur le sujet déjà évoqué par Admiroutes: enjeux et mode de facilitation pour le développement des logiciels libres dans l'administration. Le débat a été animé par J.P. Baquiast , B. Benhamou, conseiller technique à la Cité des Sciences (également chargé de conseiller la direction des programmes de l'Ecole Nationale d'Administration) et F. Couchet, président d'APRIL. L'assistance était à la fois compétente et motivée. Par rapport aux considérations déjà présentées ici, concernant les avantages des logiciels libres, les précautions à prendre pour leur généralisation, etc., nous  pouvons signaler les points nouveaux suivants:

- contrairement aux recommandations de certains esprits prudents ne voulant pas lier le recours aux logiciels libres et la "lutte" contre Microsoft, il a été fortement conseillé de se replacer au contraire dans le combat mondial contre le monopole déjà acquis par cette firme en ce qui concerne les outils et services de la société mondiale de l'information. Les effets dangereux, actuels et plus encore futurs, de ce monopole, sur lesquels nous ne reviendrons pas ici, ont été rappelés. Le devoir impératif, non seulement des Etats et des administrations, mais des simples citoyens, à s'y opposer, susciter des contre-feux et des concurrence, a été fortement souligné.

- dans cette optique, en ce qui concerne l'administration française, il a été demandé d'inciter les Pouvoirs Publics à de véritables politiques d'achat, voire à de véritables politiques industrielles (d'encouragement), seules susceptibles de lutter efficacement contre la marée Microsoft, et de récupérer en Europe des emplois et des compétences. Des démarches de sensibilisation auprès des ministres compétents ont été proposées, en liaison avec les deux associations APRIL et AFUL

- dans l'immédiat, la création, à l'initiative de services de terrain ou de collectivités locales, de clubs Logiciels Libres analogues aux anciens clubs micro-informatique, assortie de leur mise en réseau, est vivement encouragée. Les prochaines Fêtes de l'Internet, au printemps 1999, devraient être l'occasion d'"évènements" mettant en valeur certains de ces clubs, ou leurs réalisations.

- plus difficile, il a été préconisé d'encourager  le développement (par les administrations ou certains laboratoires?) de logiciels applicatifs sur le modèle des logiciels libres, dans les domaines où la prédominance de logiciels propriétaires risque de nuire aux développements des applications. Le cas des Systèmes d'Informations géographiques a été évoqué.

- enfin, il a été rappelé qu'une forte participation française, y compris celle des utilisateurs de l'administration, aux travaux internationaux du World Wide Web Consortium, était indispensable si l'on voulait éviter que ces travaux ne soient progressivement appropriés par des industriels dominants. Rappelons que c'est le W3C qui définit les nouveaux standards de l'Internet découlant de l'évolution technique et de celle des usages. Il est donc essentiel qu'il reste aux mains des utilisateurs.

En conclusion, remarquons  qu'encore anecdotique et réservée à quelques passionnés il y a quelques mois, la question des logiciels libres dans l'administration devient  véritablement stratégique. Il conviendra donc de la présenter comme telle aux Pouvoirs Publics.

Grand merci à l'organisateur Jérémie Nestel  


Rappel: dossier logiciels libres


jean-paul.baquiast@codet.finances.gouv.fr 
http://www.admiroutes.asso.fr/action/edito/1998/villette.htm