accueil admiroutes

Le combi-sauna-pédiluve à jets multidirectionnels, musical et high tech...
par Anne Bedel
anne.bedel@admiroutes.asso.fr
16 février 1999

index BB

Je reviens dans ma salle de gym après un mois d'absence. Dans le vestiaire, je lance un "quoi de neuf ?" à mes compagnes de déshabillage.

-"Ah tu n'as pas encore vu la salle d'eau?";

-"Ils" ont acheté une douche automatique qui fait de la musique et où on est en vitrine comme les prostituées dans les rues d'Amsterdam.
"J'ai essayé de rentrer "dit l'une " mais comme je n'avais pas mes lunettes, j'étais dans l'incapacité de lire le panneau d'affichage".
-Encore des gadgets inutiles!
Même son de cloche chez les hommes, pendant la séance de "pump".

Tout ceci me donne follement envie de voir l'objet de tous ces soupirs.

Il est juste éclairé de l'intérieur par un petit tableau d'affichage des touches, vert fluo.
Une fille vient à l'instant de pénétrer dans cet univers de science friction, et vu le nombre impressionnant de boutons lumineux et de jets sous pression, j'ai bien 20 minutes d'attente.
Je suis terriblement déçue.
A peine étais-je en train d'abandonner, que la fille sort en me disant:
" Vous souhaitez l'essayer? c'est trop compliqué et ça ne marche jamais comme on veut ces machins-là"

-Merci. Je relève mes cheveux en chignon, car je ne souhaite pas me mouiller la tête.

Je m'enferme, ravie,  dans l'objet de toutes mes convoitises. Je pousse sur le bouton "power" et  je commence à tester les touches.
La première me permet de mettre la position sauna chaud. Je suis en confiance.
La deuxième touche me met minable en m'envoyant le jet de la douche froide en pleine figure.
Dégoulinante, je persévère. Comme dirait Audiard, "y connaissent pas Raoul". Façon Tontons flingueurs.
J'essaye toutes les touches. Je procède par ordre, non sans me méprendre une fois sur deux. Bref, j'optimise,  je disperse, je combine, je ventile.  Je me fais une ordonnance, et une sévère.

Une fois le processus intégré, je m'assois tranquillement, les pieds sur un jet ascendant, le cou sous un jet latéral. Le parfait délassement pour les webmestres aux cervicales compressées comme un vieux fichier zippé.

Il en est est du combi-sauna qui fait tout, comme des nouvelles technologies de l'information.
C'est nouveau, on n'ose pas, on se sent un peu mal à l'aise, on ne peut pas briller en société puisqu'on est obligé de demander ou de tâtonner, en bref, de risquer l'incident diplomatique.
Alors on laisse tomber et on critique le produit pour annoncer une fin de non recevoir pour l'avenir.
Dès lors, celui qui est un peu enthousiaste, sera regardé avec suspicion, énervement, voire condescendance, car il est content, lui.

La morale de l'histoire pourrait se formuler comme dans cette publicité pour une Renault: "Cela ne marchera jaaammmais". Comportement bien français face à tout ce qui est nouveau.

D'ailleurs, cela fut vérifié 15 jours plus tard, quand des malfaisants ont complètement mis hors d'usage le bel objet.

http://www.admiroutes.asso.fr/action/bb/sauna.htm
droits de diffusion