accueil admiroutes

Moins je pratique, plus je prétends...
par Anne Bedel et Christophe Jacquemin
21 août 1999

index BB

 

La génération nouvelle du bétabloquant est arrivée. Au premier abord, elle fait illusion. Elle a la couleur de la meilleure technicité, le langage de la pratique la plus étendue. La hiérarchie l'adore. Malheureusement, elle tient ses connaissances de vagues lectures, de propos de sociétés de services mal interprétés, d'efforts louables mais brouillons pour rattraper le temps perdu . Quitte à se mettre au web, elle décide de se donner quelques années d'avance, ce qui permettra de traiter de ringards tous les "anciens" du web -ceux qui ont au moins 2 ans de pratique derrière eux, et qui continuent jour après jour à se tenir au courant des usages les plus répandus dans ce vaste monde.

Ne voyez pas ici la réaction mesquine de gens, praticiens confirmés de l'Internet, ayant longtemps souffert de l'incompréhension générale, et qui voudraient rester seuls en charge des développements du web, alors que ceux-ci explosent et requièrent évidemment l'arrivée de jeunes.

Non, le problème que nous voudrions soulever est plutôt celui de la hiérarchie, qui, pour d'obscures raisons, tend maintenant à choisir de préférence le clinquant spécifique et non testé - quel qu'en soit d'ailleur le coût -  à la solution standard garantie opérationnelle.

En fait la hiérarchie, face à Internet, conserve dans sa grande masse une ignorance abyssale et un mépris à peine dissimulé. L'attitude de base, aujourd'hui comme il y avait 2 ou 3 ans, est de dire: "allons doucement" "il ne faut pas faire peur" - ce qu'il faut traduire par "ne faites rien, tant du moins que c'est moi qui dirige".

Mais la hiérarchie n'est plus aussi homogène qu'avant , et certains de ses dignes représentants veulent s'illustrer sur Internet - en gardant malheureusement le même handicap que les autres, c'est -à-dire une absence presque totale de pratique effective.

La rencontre de cette hiérarchie là et des -P+P (Moins je pratique, plus je prétends) fait, au sens propre des étincelles. Le site web devient un véritable sapin de Noël censé donner une image dynamique du chef et de son organisme. Tout est bon : roll over à tous les étages, java script très tendance, frames emboitées comme des poupées russes, flash3 plein les yeux, etc. . .

Face à cette déferlante de perles, lampions et breloques... le webmestre expérimenté, lui, qui rappelle les contraintes et limitations de l'usager ou du client auquel l'on est censé s'adresser, passe désormais auprès de ses chefs pour le ringard frileux du web, bétabloqué, grisouilli, rabat-joie, candidat à la pré-retraite.

S'il pose des questions élémentaires d'efficacité dans la communication, voici ce qui l' attend:

Faute de posséder le dernier navigateur en date, l'internaute moyen ne va-t-il pas ne capter de tout ceci qu'un écran vide ?
Réponse cinglante de la confrérie des -P+P
"y n'ont qu'à télécharger gratuitement la dernière version".
Variante : "on n'a qu'à faire le site en deux versions".
Sous-entendu non explicité: c'est vous qui assurerez la double maintenance.

Et l'internaute qui se connecte via les anciens navigateurs (ils sont encore nombreux), psion, webphone, téléphone mobile, voire  minitel (eh oui, il y en aura bientôt - voir notre flash-info)?
Après un certain flottement (indiquant que le -P+P s'interroge sur la définition du psion), réponse sans complexe au rabat-joie: "on va quand même pas s'empêcher d'être au top pour deux pelés et trois tondus".

Et les statistiques de fréquentation des sites qui marchent et dont le design est très sobre, alors, on n'en tient pas compte?
Ignorant l'existence même de telles statistiques, le -P+P ne juge pas bon de répondre.

A ce stade, nous conseillons au webmestre consciencieux la plus grande prudence. Insister serait suicidaire. Vous seriez mitraillé tel promeneur en Sologne par une volée d'arguments prêts de longue date et  présentant l'avantage de pouvoir être mis à toutes les sauces:
-En fait, toi, tu veux faire des pages web comme on fait des pages minitels, tu devrais te recycler.
-Tu résistes parce que tu sais même pas utiliser flash3 (variante: remplacer flash3 par roll-over ou java-script ou frame...).
-Tu sais, un site comme le tien (ou comme celui que tu préconises) ...on pourrait le faire en 3 coups de cuillère à pot hein!
-C'est pas parce que les américains font comme tu dis que c'est bien. Heureusement que la France veut relever le niveau!
-Finalement tu  ne sais rien faire d'autre que de nous contredire. Avec toi toute discussion devient stérile.
-Ne t'inquiètes pas, on prendra une boîte de service pour le faire.

Espérons que ce modeste article, que nous encourageons nos lecteurs à nous aider à documenter, fera avancer la science dans l'étude des mutations du gène bétablocon.

Le lecteur pourrait penser à tort que les auteurs de cette chronique sont psychorigides face aux possibilités offertes par des outils tels que flash3 ou 4, et autres outils d'animation du web...
Au contraire, nous estimons que ces outils sont très utiles s'ils sont utilisés à bon escient: le pouvoir explicatif des images et des animations peut rendre un sujet plus limpide, une auto-formation plus ludique et donc plus profitable....
En revanche, mettre l'image d'un agenda qui s'ouvre et devient bleu fluo quand on le caresse avec sa souris nous semble superflu. Le simple mot agenda en hyperlien suffit à la compréhension du citoyen moyen.
Voir dans le guide-âne du webmestre la fiche consacrée à flash

Voici vos réactions sur cet article:
-Dominique Filatre: Citation sur le site de l'AMF
-Xavier Maury: Le "-p+p" sévit aussi (hélas) dans le secteur privé...
-Vincent Bénard: Un web efficace plutôt que clinquant.
-Jérome Rabenou : Merci pour cet article extrèmement juste !....
-Alain Caraco: Ca fait du bien...

Les votres sont également les bienvenues à webmestre

Les articles sur ce sujet:
L'éditorial d'alain Simeray: Le guide officiel du savoir-vivre web

Les chroniques du bêta-bloquant
http://www.admiroutes.asso.fr/action/bb/pp.htm
droits de diffusion