Le galonné tombé dans le WEB

par Jean-Paul BAQUIAST ( mai 1996)

index BB
Qu'est-ce qu'un galonné, dans l'armée? Ce n'est pas du tout, comme certains le croiraient, un monsieur, officier ou sous-officier, portant des galons. C'est un monsieur à qui le galon, symbole d'autorité, apporte une armature, une personnalité qu'il n'aurait sans doute pas sans cela. Le galonné oublie qu'en principe l'attribution du galon sanctionne des capacités durement acquises sur les champs de bataille, et qu'il lui faut en permanence continuer à déployer s'il veut mériter encore son grade. Le galonné se résume au galon, dont il ne retient que les aspects les plus sommaires, les plus aptes à renforcer la rigidité psychologique qui constitue sa vraie nature. Enlevez-lui son galon, il est perdu.

Les fonctionnaires civils ne portent ni uniformes ni galons, du moins en France. Certains s'en passent très bien. Un petit pourcentage d'entre eux (pourcentage que l'on retrouve d'ailleurs dans toutes les organisations) se cherchent des substituts de galon derrière lesquels s'abriter, comme les bernard-l'hermittes dans leur coquille.

Ces substituts de galon ne manquent pas dans l'administration. Pour l'homme au guichet en mal de galon, le manuel réglementaire joue ce rôle, manuel qu'il consulte avec gravité avant de délivrer sa réponse. Lorsque le cas est complexe, et qu'il lui faut aller chercher plusieurs codes ou registres avant de répondre, il n'en  jouit que plus.

La secrétaire sert aussi de galon -en tout bien tout honneur, il s'entend- à de nombreux fonctionnaires. Ne remettez pas directement à ceux-ci un document, ne vous hasardez pas à passer la tête par la porte pour lui confier un message. Il vous faut passer par  l'intermédiaire de la secrétaire, non que celle-ci en l'espèce serve à quelque chose, mais parce qu'elle confirme le galonné dans son grade.

Si ce genre de personnage se trouve confronté à un monde ou la numérisation (par l'Internet ou l'Intranet) permet de supprimer toutes ces procédures inutiles, bref s'il tombe dans le Web, il se retrouve tout nu. Comment saura-t-on qu'il détient un grade, un pouvoir? Où sont passés les galons qui faisaient sa gloire, qui lui permettaient de parader à la promenade et de s'imposer aux manants?  

Le galonné ne se dit pas qu'il lui reste, pour s'imposer, la compétence, source de la véritable autorité, qu'aucune numérisation ne peut remplacer. Car au lieu de nager comme un poisson dans ce Web où il est tombé, il s'accroche à tout ce qui peut, d'une façon ou d'une autre, lui redonner ses galons perdus. C'est ainsi qu'un administré convenablement informé grâce à la mise en ligne de la réglementation du service ne rencontre pas, chez le galonné de guichet, l'accueil bienveillant qu'il espérait. Cet administré en sait trop. Il a perdu l'humilité du parfait ignorant.

Quant au galonné de bureau, il se refuse à disposer d'un MEL tout en se plaignant d'être convoqué à des réunions avec 15 jours de retard. S'il ne peut échapper au MEL, sa secrétaire doit imprimer les messages reçus et les lui empiler sur son bureau.

Nous comptons bien que le galonné poursuivra ses efforts afin d'inventer sans cesse de nouveaux galons et protocoles se superposant aux facilités de la communication électronique. Ainsi,  ne se fermera pas de sitôt le livre d'or sur lequel reposent ces mémorables chroniques du bêta-bloquant.

http://www.admiroutes.asso.fr/bb/galon.htm
droits de diffusion